Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement

Pour le Planning familial, le meurtre doit être banal

Dans Présent, Rémi Fontaine évoque la nouvelle campagne pro-mort. Extrait :

"secrétaire générale [du Planning familial], Maïté Albagly dit tout haut (à l’AFP) ce que la loi Giscard-Chirac-Veil entendait tout bas :

Nous sommes dans une société judéo-chrétienne qui transmet une certaine morale et on culpabilise toujours aujourd’hui les femmes de vouloir avorter, elles sont perçues comme des femmes irresponsables ou en situation de détresse. Pourtant, 40% d’entre elles, en moyenne, ont recours à l’IVG dans leur vie (…). L’avortement doit être quelque chose de normal, banal

D’où sa réponse extraordinaire lorqu’on lui demande «pourquoi le nombre d’IVG, autour de 220 000 par an, ne baisse-t-il pas» et «comment agir pour éviter le recours à l’IVG» :

Nous ne sommes pas dans une logique de réduction du nombre d’IVG, mais des grossesses non prévues. Pour qu’il y ait moins d’avortements, surtout chez les jeunes, il faut accepter qu’ils aient une sexualité, il faut avoir une approche centrée sur l’individu, mais même si tous les problèmes de contraception sont résolus, il y aura toujours des oublis. Pourquoi ne pas l’accepter ? (…) Aujourd’hui, les femmes ont leur premier enfant vers 30 ans, et le premier rapport sexuel à 16,5 ans, cela veut dire qu’il faut un sans faute pendant près de 15 ans !

C’est le double aveu longtemps occulté par un halo de mensonges déguisés en bonnes intentions dont l’enfer est pavé :

La culture de la contraception favorise inexorablement la culture de l’avortement dans une même culture de mort :

«Depuis 40 ans [loi Neuwirth en 1967], le combat que nous menons a toujours été le même : contraception, libération des comportements sexuels, avortement, homosexualité et euthanasie… Nous avions l’appui d’une grande fraternelle parlementaire souhaitant arracher l’homme à l’obscurantisme multi-séculaire et le faire descendre du ciel à la terre», avouait de son côté l’ancien grand-maître Pierre Simon sur France-Culture le 8 octobre dernier…

• Loin d’être «protectrice» et « dissuasive», comme un «moindre mal» devant circonscrire sinon éradiquer les «situations de détresse», la loi Chirac-Veil devait fatalement aboutir à ce stakhanovisme du crime abominable. Simone Veil, elle-même, a qualifié ce chiffre global et annuel d’avortements (qui a pratiquement toujours dépassé les 200 000) d’«inéluctable» !"

Inéluctable ? Pas si nous faisons entendre notre voix. Et pour ce faire, rendez-vous dimanche.

Michel Janva

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]