Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : L'Eglise en France

Pour la liberté de la messe traditionnelle, à Paris comme au Havre

Pour la liberté de la messe traditionnelle, à Paris comme au Havre

Ce samedi 18 septembre, à 12h, pour la dixième fois consécutive, plus de 100 catholiques se sont à nouveau rassemblés, pour la 10e fois, sous les fenêtres de la nonciature apostolique, avenue du Président Wilson à Paris.

Les manifestants protestent contre le zèle « franciscain » de Mgr Aupetit, qui a supprimé à Paris deux messes dominicales (ND du Travail ; St-Georges-de-la-Villette) et des messes de semaine importantes (Saint-François-Xavier, Sainte-Clotilde), et qui en outre n’admet plus pour les célébrations traditionnelles que les seuls les prêtres bi-ritualistes expressément autorisés par lui.

Les manifestants font leur l’engagement solennel contenue dans la Lettre aux catholiques diffusée dans le monde entier :

« Nous l’affirmons solennellement, devant Dieu et devant les hommes : nous ne laisserons personne priver les fidèles de ce trésor qui est d’abord celui de l’Église. Nous ne resterons pas inactifs devant l’étouffement spirituel des vocations que prépare le Motu proprio Traditionis Custodes ».

La protestation et les actions sous toutes formes n’en sont donc qu’à leur début.

  • mercredi 15 septembre plus de 100 fidèles ont récité le chapelet dans l’Eglise parisienne de Saint-François Xavier pour que soit rétablie la messe des étudiants
  • dimanche19 septembre la récitation d’un chapelet  a été initié devant l’Eglise de Notre-Dame du Travail ( Paris 14 eme ) pour la reprise de la messe dominicale selon le rite traditionnel
  • Des fidèles sont également allés prier en l’église Sainte-Clotilde :

De son côté, l’évêque du Havre, Mgr. Brunin, qui a visiblement trop de prêtres, a décidé de contraindre la communauté traditionnelle. Il a décidé d’interdire aux prêtres de conférer les sacrements dans la forme traditionnelle. Les prêtres ne pourront plus baptiser, ni même marier les fidèles de la communauté paroissiale.

Il a par ailleurs interdit aux prêtres de la fraternité sacerdotale Saint Pierre de faire le catéchisme tant pour les enfants que les adultes.

C’est sans doute cela la charité…

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services