Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / Médias : Désinformation

Pour annoncer l’Emmanuel, les médias ne crient pas dans le désert

De l'abbé Michel Viot :

Unknown-15"Ils tournent et tournent encore depuis des jours et des jours comme les aiguilles des pendules qui mesurent le temps que consacrent des journalistes bien disciplinés à nous persuader qu’il existe une affaire Fillon, aussi épouvantable pour la France qu’est extraordinaire la chance offerte aux français par la candidature de l’Emmanuel, qui veut dire, je le rappelle « Dieu avec nous » (en hébreu).

La chaîne BFMTV se place en première ligne de ce prophétisme incantatoire. Sans doute parce que son patron connaît bien le prophète Isaïe et est sensible à son message ! J’en rappelle un court extrait : « Voici que La jeune fille est enceinte et enfante un fils et elle lui donnera le nom d’Emmanuel. De crème et de miel il se nourrira, sachant rejeter le mal et choisir le Bien. » (Isaïe 7, v 14-15). La crème et le miel ne sont point des spécialités lyonnaises, le Jésus de Lyon – qui est un saucisson – oui ! Et peut-être que pour le propriétaire de BFM TV, le signe de l’Emmanuel éveille quelque reconnaissance, consécutive à un bon choix. Dans la prophétie, Emmanuel choisit le bien ! Aussi la « foi » du bénéficiaire du bon choix est-elle communicative ! Songez-y, les journalistes de ce groupe « charismatique » lisent même dans les pensées des hommes politiques, tout comme Jésus le faisait en son temps ! Eux, et d’autres aussi, soyons justes, ont par exemple affirmé que le président du Sénat avait été mandaté pour dire au candidat Fillon de se retirer ! En bon protestant, Monsieur Gerard Larcher connaît bien sa Bible ! On ne lui fera ni le coup du Père François, ni le coup du prophète Isaïe. Le signe de l’Emmanuel le laisse de marbre, mais pas au point de garder un silence figé ! Il a protesté, comme je me permets de le faire aujourd’hui. Car il faut bien comprendre qu’il y a deux problèmes : l’affaire Fillon médiatisée, d’une part, et d’autre part la question de l’emploi de membres de sa famille par le candidat et leur rémunération. […]"

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services