Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement

Une tentative pro-vie à la Chambre des Communes

DorriesHier mardi, le député conservateur britannique Nadine Dorries (photo), a introduit une proposition de loi pour atténuer la loi britannique sur l’avortement, faisant notamment passer la limite légale de 24 semaines à 21 et imposant une période de réflexion de 10 jours avant un avortement. Le règlement des Communes permet à un député de défendre sa proposition pendant 10 minutes, et de faire voter la chambre dans la foulée.

La raison (spécieuse) d’une limite à 24 semaines est qu’au-delà, le bébé est viable hors de l’utérus. Mme Dorries justifiait le passage à 21 semaines car des études indiquent qu’à cet âge, l’enfant ressent la douleur.

Certes, l’avortement légal à 21 semaines n’est guère plus justifiable qu’à 24 (ce qui a valu à cette proposition l’opposition de certains militants pro-vie). Mais l’encyclique Evangelium Vitae précise que des propositions de loi de ce type sont licites :

[I]l est évident que, lorsqu’il ne serait pas possible d’éviter ou d’abroger complètement une loi permettant l’avortement, un parlementaire, dont l’opposition personnelle absolue à l’avortement serait manifeste et connue de tous, pourrait licitement apporter son soutien à des propositions destinées à limiter les préjudices d’une telle loi et à en diminuer ainsi les effets négatifs sur le plan de la culture et de la moralité publique. Agissant ainsi, en effet, on n’apporte pas une collaboration illicite à une loi inique; on accomplit plutôt une tentative légitime, qui est un devoir, d’en limiter les aspects injustes.(§73)

La proposition a été rejetée, mais a recueilli le soutien d’une part notable des députés : 108 ont voté pour, 187 contre. Mme Dorries promet sur son site de continuer à oeuvrer pour réduire le nombre d’avortements au Royaume-Uni.

Henri Védas

Partager cet article

4 commentaires

  1. Bravo Nadine

  2. Qu’attendez-vous pour proposer à des parlementaires en place des projets ayant une chances raisonnables d’aboutir, plutôt que de vous en maintenir à des postures “tout ou rien”.
    Par exemple la fin des subventions à l’avortement pour les femmes adultes.
    Si vous sauvez seulement 10 000 vies par ans, c’est toujours ça non !
    [Réponse de HV : à qui s’adresse votre commentaire ? Qui a parlé de “tout ou rien” ?]

  3. A personne en particulier et à la droite catholique traditionaliste en général dont j’ai suivi les opinions depuis 15 ans.
    La législation d’avant et d’après sur l’avortement est symptomatique de cette impossibilité qu’on les français à dialoguer pour obtenir des compromis acceptables avant un clash.
    Je serais curieux de savoir concrètement quels projets de loi ont été proposés depuis 20 ans en France, voir mieux passé à l’ordre du jour.

  4. Des projets ? Il y en eut un certain nombre, comme celui de mettre fin au remboursement de l’avortement (proposition introduite du temps où il y avait une trentaine de députés FN à l’Assemblée qui avaient coopéré avec des députés de la majorité sur ce point : proposition rejetée) ; une proposition sur la reconnaissance de la possibilité d’homicide sur un foetus (“l’avortement involontaire”), rejetée ; divers textes sur l’adoption… Constante : toute tentative de réduire le nombre d’avortements a été rejetée au nom de la protection du “droit” à l’avortement.
    Pour ce qui est de l’affaire britannique, il me semble qu’il y a ici une erreur de perspective : Nadine Dorries est personnellement favorable à l’avortement mais a été subjectivement marquée par les progrès de l’imagerie médicale qui l’ont convaincue que l’enfant à naître est “humain” avant la fin du délai légal d’avortement de 24 semaines au Royaume-Uni.
    Une part importante des pro-vie anglais étaient opposés à sa proposition (pour des motifs que l’on peut certes discuter) ; j’en parle un peu plus en détail sur mon blog.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services