Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Benoît XVI

Pologne : Benoît XVI sur la “repentance”

Toujours à destination du clergé, le Saint-Père est revenu sur la demande de pardon de l’Eglise que Jean-Paul II avait menée à l’occasion du Jubilé de l’an 2000. Nous avons déjà traité deux fois à un an d’intervalle ici et là ce sujet, épineux car mal compris en particulier sur la terminologie de la repentance.

"à l’occasion du Grand Jubilé, Jean-Paul II a plusieurs fois exhorté les chrétiens à faire pénitence des infidélités passées. Il est donc nécessaire d’apprendre à vivre avec sincérité la pénitence chrétienne. En la pratiquant, nous confessons les pêchés individuels en union avec les autres, devant eux et devant Dieu.
Mais il faut toutefois se garder de s’ériger avec arrogance en juge des générations précédentes, vécues en d’autres temps et dans d’autres circonstances.
Il faut une humble sincérité pour ne pas nier les pêchés du passé, et ne pas tomber dans les accusations faciles en absence de preuves réelles ou en ignorant les différentes circonstances de l’époque…
En demandant pardon du mal commis dans le passé, nous devons également nous rappeler le bien fait avec l’aide de la grâce divine".

Lahire

Partager cet article

6 commentaires

  1. Très intéressant.
    N’ayons pas honte de notre passé national!

  2. C’est comme en politique,la repentance est devenue à la mode.
    St Bernard et St Louis devraient venir se repentir des croisades!!!!!!!!!

  3. Louons le Seigneur de nous avoir donné un tel Pape ! Et ne cessons de prier pour lui.

  4. C’est très bien formulé, ne pas juger les anciens ,mais prier pour le mal fait…Beaucoup de politiques devraient s’en inspirer , esclavage, colonies, Algérie,…..la soeur de l’Eglise peut se rattraper, mais vite ! Prions

  5. En fait cette allocution viserait une problématique interne à la Pologne. Le passé du pays refait surface avec l’accusation de certains prêtre collabos avec le régime communiste.
    Le Pape a appelé à la “prudence”.

  6. Mais qui parle souvent de la SOEUR de l’Eglise ?
    La France, FILLE aînée de l’Eglise. Il n’y a pas d’autre titre à ma connaissance.
    Les histoires de famille c’est compliqué, mais pour une fois celle-ci est simple.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services