Pologne : culture de mort par décret pour éviter le débat

Lu sur Gènéthique :

"Mercredi 20 mars, le ministre de la Santé polonais, Bartosz
Arlukowicz, a annoncé que la Pologne financerait la fécondation in vitro
à compter du 1er juillet prochain
. […]
"Pour éviter un débat parlementaire houleux au résultat
incertain, le gouvernement de Donald Tusk a décidé de faire passer cette
fois le financement de la FIV dans un décret ministériel, et non dans
un projet de loi".
 L'opposition conservatrice a annoncé qu'elle
demanderait à la Cour constitutionnelle de vérifier la conformité de la
procédure."

6 réflexions au sujet de « Pologne : culture de mort par décret pour éviter le débat »

  1. Jérôme Comino

    Les institutions démocratiques sont prévues pour lutter contre le catholicisme. Il est vain de croire qu’on peut lutter contre les droits de l’homme en utilisant les outils conçus pour lutter contre le catholicisme.
    Ce qu’il faut, c’est faire tomber en désuétude les institutions démocratiques. Donc les remplacer par autre chose : des tribunaux et des organisations policières catholiques, etc.

  2. Xto

    Ils ont peur du parlement car le Parlement polonais, avec l’hongrois sans doute et peut-être aussi le slovaque, sont les seuls parlements de l’UE où l’on a encore préservé les vraies valeurs de l’Europe chrétienne et gréco-romaine (=voix du peuple).
    C’est pour cela il ne faut pas renoncer à l’Europe, car en renonçant, on l’abandonne au boboïsme libertaire gauche caviar ! Il faut au contraire se battre pour récupérer NOTRE EUROPE. Ce serait bien à MLP et nos MEPs conservateurs de s’y atteler, plutôt que de dénigrer sans arrêt l’idée européenne elle-même. Revenir à Adenauer et Schumann. Reconstruire quelque chose avec l’aile droite du PPE. Se reapproprier nos racines et reprendre l’Europe à ces gens-là qui la défigurent par leurs agissements diaboliques de modifier le plan de Dieu.

Laisser un commentaire