Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement / Pro-vie

Politique : l’avortement n’est pas un sujet subsidiaire

Jean-Marie Le Méné est interrogé dans le dernier numéro de Monde & Vie. Extrait :

"Pourquoi la question de l’avortement est-elle fondamentale dans le projet politique?

L« Est regis tueri cives »: c’est le devoir du roi de protéger les citoyens. Le premier objet de la vie en société est de protéger les plus faibles de ses membres. Quand cette finalité est perdue de vue, il n’y a plus de projet politique parce qu’il n’y a plus de société. En faisant de la loi sur l’avortement une expression de la volonté générale, on donne à un projet politique la possibilité de reposer sur le mensonge qui tue. C’est un suicide moral et politique.

Comment expliquer que beaucoup, qui s’y opposent pourtant, considèrent que c’est une question subsidiaire?

Certains ne comprennent pas que notre socle légal et réglementaire repose depuis 37 ans sur une idéologie meurtrière et mortifère qui s’étend d’année en année et devant laquelle tout doit céder. Notre Etat de droit en est profondément altéré. Vous observerez que la seule chose qu’aucun homme politique, parvenu au pouvoir ne puisse jamais remettre en cause, même légèrement, c’est l’avortement. On imagine très bien que l’Euro puisse passer, mais l’avortement c’est impossible… Ce tabernacle de la mort qu’est le mensonge de l’avortement devrait faire l’objet d’une méditation par nos contemporains, notamment par les chrétiens ! […]

A l’approche de la présidentielle, quelle grille de lecture conseillez-vous à nos lecteurs ?

Pour qu’une société reste pleinement humaine – telle est bien la question qui se pose aujourd’hui – il importe qu’elle favorise l’amour entre l’homme et la femme, qu’elle protège la vie de ses enfants et qu’elle conserve aux parents la liberté de les éduquer. Tout le reste est relativement secondaire."

À tous les lecteurs du Salon Beige en France, j’irai droit au but : pour poursuivre son travail le Salon Beige a besoin de vos dons. Le combat culturel que nous menons est violent et nos opposants disposent de moyens infiniment plus importants que les nôtres. Nous sommes en permanence ciblés par des personnes et des groupes qui savent utiliser l’argent, les médias et … la justice pour nous combattre et nous détruire.

Oui, notre existence dépend de vos dons. Nos besoins ne sont pourtant pas immenses, loin de là !
Il suffirait que chaque année 3 000 personnes fassent un don ponctuel de 50 € ou bien que 1 250 fassent chaque mois un don de 10 € pour que l’existence du Salon Beige soit assurée !

Vous savez le rôle que le Salon Beige joue chaque jour dans la lutte contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme; vous connaissez notre pugnacité à combattre chaque jour contre l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, la PMA, la GPA et toutes les dérives libertaires.

Le Salon Beige ne remplace pas votre rôle dans ces combats, il les facilite, les accompagne et les stimule.
S'il vous plait, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services