Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie / Médias : Désinformation

Polémique sur La Croix (suite)

Suite à la non-réponse d'Isabelle de Gaulmyn, François H. la prend au mot et répond. Extraits :

C "il n’y a pour vous aucun problème à publier sur le site du journal une série de « tribunes » dont toutes sont hostiles au Saint-Père, accumulent les lieux communs, et, pour le coup, les inexactitudes et les raccourcis. Ce sont ces tribunes, je vous le dis franchement, qui m’ont profondément écoeuré (je ne trouve pas d’autre mot) et m’ont fait me demander, comme à ce groupe de théologiens : « Pourquoi restez-vous dans cette Eglise ? » En supposant que je me trompe sur tout le reste, pourquoi ces tribunes, sinon par hostilité au Successeur de Pierre ? Qu’on ne me dise pas que ce sont des « contributions au débat », il n’y a pas de débat, toutes les tribunes vont dans le même sens, alors qu’en France même, les fidèles, les prêtres et même les évêques « ratzinguériens » ne manquent pas. C’est au moins une maladresse de La Croix : s’il s’agit d’une décision réfléchie, pesée, consciente, elle est très grave et fait mériter au journal l’ensemble de ce que j’ai écrit. Si seulement il n’y avait que les textes dont je parle ! Mais ils sont légion : la manière dont le journal a parlé du quarantième anniversaire d’Humanae vitae, la recension élogieuse des livres de Pietro de Paoli par le P. Kubler, alors que ce Pietro de Paoli me semble une sorte de sédévacantiste progressiste, espèce curieuse apparue depuis peu, un article intitulé « L’Eglise à travers le prisme télévisuel», à mon sens assez équivoque, ces guillemets rajoutés au « droit naturel » lors de la création par Mgr Aillet d’une Académie pour la vie… C’est une multitude de petits détails ajoutés les uns aux autres, et qu’on ressent très fortement quand on aime lire et surtout écrire, et surtout quand on aime l’Eglise et le Pape sans lesquels, dans mon cas, je ne serais jamais revenu à la foi. […]

Et si on se parlait ? Je crois, Madame, que vous touchez là au fond du problème. Je n’ai absolument rien contre. Mais pour qu’un débat soit utile, encore faut-il que les positions de fond, celles qui sous-tendent le discours, soient précisées, et qu’on s’entende sur les termes. […]

Le dialogue entre « catholiques » a ceci de problématique, qu’il n’est pas même oecuménique, mais interreligieux : on peut opposer terme à terme la foi du « tradi » et celle du progressiste : ils n’ont pas la même religion. Il faut donc que l’un soit catholique et l’autre non. Finalement, si chaque camp en vient aux anathèmes, ce n’est peut-être pas par hasard ; paradoxalement, c’est peut-être même par honnêteté intellectuelle. Il me semble que l’hérésie caractérisée est passible d’excommunication latae sententiae, or, puisque les positions s’opposent terme à terme sur des questions de foi, un camp n’est pas catholique, dont il faut que l’un soit hérétique donc excommunié de fait. Je sais que les syllogismes ont mauvaise réputation aujourd’hui ; mais il faut plus que jamais appeler un chat un chat. […] Je ne dis pas que vous n’êtes pas catholique. Je dis que vos écrits et vos déclarations exigent de sérieuses clarifications. Sans cela, on pourra toujours débattre sur telle ou telle formule : ce sera toujours creux et inutile."

Nous vivons un changement civilisationnel dont le moteur est culturel. La famille dite traditionnelle - qui est simplement la famille naturelle - diminue massivement en nombre et en influence sociale. Le politique est de plus en plus centré sur la promotion de l’individualisme a-culturel, a-religieux et a-national. L’économique accroît des inégalités devenues stratosphériques et accélère et amplifie le cycle des crises. L'Église est pourfendue; clercs et laïcs sont atterrés.

Une culture nouvelle jaillira inévitablement de ces craquements historiques.
Avec le Salon Beige voulez-vous participer à cette émergence ?

Le Salon Beige se bat chaque jour pour la dignité de l’homme et pour une culture de Vie.

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

4 commentaires

  1. Il nous faudrait beaucoup de François H. Comme lui, bien formés et informés, fermes mais mesurés.

  2. En voulant “mettre la main” sur l’Eglise, les gens qui veulent en changer la foi et les moeurs attentent à la liberté religieuse des catholiques et ainsi s’emparer de l’Eglse à des fins qui ne sont pas les siennes.
    J’ai le droit d’avoir la foi catholique et personne ne peut changer ce droit que je tiens de Dieu. La doctrine contenue dans les encycliques en matière de foi et de moeurs est infaillible.
    Qu’ils soient évêques, prêtres ou journalistes estampillés catholiques ne change rien à leur crime contre le droit naturel et les droits de l’homme.
    Nous savons cependant par la foi que leur entreprise est vouée à l’échec.

  3. Bravo ! et Bravo ! Je suis de tout coeur avec vous et, avant tous, avec le Saint-Père .

  4. La Croix est devenu le journal des catholiques qui ne se veulent plus catholiques. Il “désévangélise”!!
    Bravo à ce monsieur pour son ton direct et clair, qui dit tout haut ce que tout catholique ayant lu une fois La Croix pense de ce journal!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services