Bannière Salon Beige

Partager cet article

Europe : politique / Pays : Pologne / Pays : Russie

Point sur l’Ukraine 2

Il y a une semaine nous faisions un point sur l'Ukraine, dont la situation complexe ne se prête guère aux simplifications des médias "mainstream", ni d'ailleurs de ceux qui, de l'évolution très favorable de la Russie, conclueraient un peu vite à l'attribution d'un blanc-seing au gouvernement du Président Poutine.

Ce soir nous vous proposons plusieurs contributions, claires et synthétiques.

Celle de Xavier Moreau, sur Realpolitik.tv, brève et qui fournit quelques clés de compréhension sur les acteurs étatiques impliqués.

Celle d'Alexandre Latsa, sur son blog "dissonance": très enlevée, cohérente, qui fournit de très nombreux liens en appui de ses démonstrations, dont celui-ci, un peu ancien, qui évoque les conséquences potentiellement désastreuses de l'adhésion éventuelle de l'Ukraine à l'UE. Extrait de Latsa :

"Les protestations ont été organisées par une alliance surprenante de partis de tendances différentes, allant de la droite à l’extrême droite de l’échiquier politique ukrainien. Il y a tout d’abord le parti «Alliance ukrainienne démocratique» (UDAR) du boxeur Klichsko qui bénéficie du soutien officiel de la CDU d’Angela Merkel. Il y a aussi le parti «Patrie» de Yulia Tymochenko (aujourd’hui emprisonnée pour corruption et suspectée de complicité de meurtre) qui appelle à renverser le pouvoir ukrainien actuel. Enfin il y a «l’Union pan-ukrainienne  Svoboda » (Liberté) qui portait tout simplement le nom de parti National-socialiste d’Ukraine jusqu’à 2004. Ce parti appelle clairement à manifester pour renverser le pouvoir et déclencher une révolution sociale et nationale (avec l’aide de milices et de sous fratries pagano-radicales telle par exemple le Wotan-Jugend) tout en dénonçant la mafia juive qui gouverne l’Ukraine! Que n’entendrait-on pas si de tels propos étaient tenus par des officiels russes!"

Un support cartographique intéressant du blog "ice station zebra".

Et pour prendre du champ et inscrire le point de confrontation ukrainien dans une vision "métapolitique", l'une des analyses de Philippe Grasset sur "dedefensa".

Enfin, ceux que la langue anglaise ne rebute pas pourront consulter le toujours très fourni site de Russia Today, ici et , notamment.

Partager cet article

4 commentaires

  1. Nos médias: Franc 2,TF 1, RMC, France-désinfo, Europe 1 ETC…. Soutiennent donc un parti national-socialiste appelant à renverser “les juifs” en Ukraine…
    Allo J.J Bourdin ? Elkabach ? Elice Lucet ? Pujadas et tutti quanti… Allo ? Allo ?

  2. L’Ukraine c’est un peu comme le moyen orient quand on vous l’expose : si à la fin de la présentation vous dites “j’ai compris!” c’est qu’on vous l’a mal expliqué ….

  3. Bravo comme par hasard que des contributions russes pour parler de l’Ukraine. C’est beau la partialité.
    Quand à monsieur latsa, son avis fielleux montre un mépris insupportable contre l’Ukraine.
    Russia today j’espère que c’est une blague aussi que le présenter en lien, sans parler de dedefensa.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services