Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie

Pogromes anti-chrétiens en Egypte

Depuis deux semaines, les extrémistes islamistes en Egypte se déchaînent contre la communauté chrétienne. Un incident, monté de toutes pièces d’après des sources coptes, a servi de point de départ aux événements : la circulation d’une pièce de théâtre en DVD.

Un article du Monde relate les faits :

Au coeur de la discorde, le DVD d’une pièce de théâtre jugée anti-islamique. Intitulée J’étais aveugle, maintenant je vois , une seule représentation en a été donnée à l’église Saint-Georges, il y a deux ans. Elle relate l’histoire d’un jeune copte converti à l’islam. Devenu barbu et radical sous l’influence d’un cheikh, il finit par appeler à la destruction des églises et des chrétiens. Comment ce spectacle a pu être gravé sur un DVD reste un mystère. Mais l’"insulte faite aux musulmans" a été largement relayée par les médias, provoquant le plus grave incident confessionnel depuis plusieurs années.
Aïda, jeune femme copte, directrice des relations publiques dans une société alexandrine, habite à 50 mètres de l’église Saint-Georges. "Les manifestations ont commencé le 14 octobre, raconte-t-elle au téléphone, mais elles étaient pacifiques. Les manifestants réclamaient des excuses. La semaine suivante, l’église nous a appelé à jeûner pour que Dieu nous sauve de cette situation. Le mercredi, en sortant de l’église, j’ai vu un homme courir avec un couteau en hurl ant "Allah Akbar, je vous tuerai, bandes d’impies". Il a poignardé une religieuse et un homme ."

Selon des responsables de l’Association des Coptes d’Europe, cette pièce de théâtre était tirée de faits réels et n’avait pour but que de dénoncer les persécutions que subissent les chrétiens en Egypte depuis des années.

La situation a rapidement dégénéré à Alexandrie. Un journaliste musulman égyptien dénonce dans un article l’injustice subie par ses compatriotes chrétiens :

Lors de la prière de vendredi dernier, un appel a été lancé par des religieux musulmans demandant aux fidèles de combattre les chrétiens et de venger leur dignité atteinte par les infidèles. Depuis, quelque cinq mille musulmans défilent sans discontinuer dans les rues de Moharam Bek, à Alexandrie, appelant à la destruction de l’église de Mari-Girgis (Saint-Georges).
Au moment où j’écris cette dépêche, j’apprends que la religieuse qui avait été attaquée au couteau mercredi dernier 19 octobre à l’entrée de ladite église par un jeune musulman, vient de succomber à ses blessures. Je rappelle ici que selon l’AFP la victime n’avait été que « légèrement blessée ». Quant à l’avocat qui avait tenté de la protéger lors de l’agression, il est lui aussi en train d’agoniser dans un hôpital public.

On y apprend entre autres que la presse égyptienne se rend complice de ces persécutions, quand elle n’en est pas directement l’instigatrice. Ainsi, pour le rédacteur en chef d’Al-Ousbou’, Moustafa Bakri : « certains traîtres de la diaspora copte complotent avec les sionistes et la CIA dans le but d’expulser les musulmans de leurs terres »

Au total, septs édifices religieux ont été saccagés (toutes confessions chrétiennes confondues), des dizaines de magasins appartenant à des chrétiens ont été détruits, ainsi qu’une école et un hôpital.

Ces persécutions ne se limitent malheureusement pas à Alexandrie. Un mois auparavant, parce qu’elles n’étaient pas voilées, trois jeunes étudiantes chrétiennes ont été poignardées dans le dos par des islamistes dans l’enceinte même de la Faculté de Médecine d’El Minia en Haute Egypte. Des attaques contre les chrétiens ont également eu lieu dans le gouvernorat de Sohag.

La Diaspora Copte lance un appel pressant à se rassembler afin de sensibiliser l’opinion publique internationale sur ces agissements incompatibles avec les droits de l’homme que l’Egypte a pourtant ratifiés. Une manifestation est organisée cet après midi à 16h30 par l’Association des Coptes d’Europe.

Le point de rassemblement sera Place des Etats-Unis, face à l’Ambassade d’Egypte (56 Av d’Iéna Paris 16ème – Métro Iéna).

Cathelineau

Le Salon Beige est visité chaque jour par plusieurs dizaines de milliers personnes qui veulent participer au combat contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme.

Je ne souhaite pas que le Salon Beige devienne une galerie commerciale avec des publicités voyantes, mais au contraire qu’il reste un outil de combat culturel.

Le Salon Beige est un lieu où chacun trouve les informations et les argumentaires dont il a besoin pour sa réflexion personnelle. C’est un lieu gratuit et une bibliothèque de référence vivante.

Si chaque personne lisant ce message donnait, notre levée de fonds serait achevée en une heure.

Aujourd’hui, je vous remercie de faire un don de 5€, 20€, 50€ ou de tout autre montant à votre portée, afin que le Salon Beige puisse poursuivre son combat.

Merci,

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

1 commentaire

  1. C’est au début de l’époque byzantine, que les Egyptiens prennent le nom de coptes (du grec Aegyptos).
    Ceux qui attaquent les Coptes attaquent l’histoire propre de l’Egypte. C’est le même mot.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services