Bannière Salon Beige

Partager cet article

Liberté d'expression

Poème de Roger Martineau pour les Sentinelles

NOUS VEILLERONS DEBOUT

Parce que leurs crachats, parce que nos figures
Se donnent rendez-vous, le soir, tels des amants
Parce qu’ils sont forcés de contempler l’azur
Qui brille dans nos yeux, fenêtres du dedans

Parce que nous sacrifions le bonheur pour la joie
De témoigner que l’homme est une créature
Qui ne se refait pas dans des cercles étroits
Qu’on ne balance pas dans l’antre du futur

Parce que l’Egoïsme a beau se présenter
Sous les traits de l’Amour,
Que l’esclavage a beau de la vraie Liberté
Reprendre le discours

Que le mensonge frais sur l’étal de nos vies
Se vendre bien moins cher
Et que l’appel pesant de notre léthargie
Attirer dans sa mer

Nous ne lâcherons rien, nous veillerons debout
Comme une mère son fils ou comme un fils sa mère
Nous veillerons vivant jusqu’au bout, jusqu’au bout
Rien ne nous fera choir, rien ne nous fera taire

La Vérité rend libre aussi nous sommes là
Pour briser le mensonge
Aussi la liberté à son tour par nos voix
Dénonce leurs faux songes

Nous prenons ce chemin qui est parti de Rome
Ils en feront, c’est sûr, notre chemin de croix
Nous prenons ce chemin qui nous conduit vers l’Homme
Et de Lui ressembler est toute notre joie

ROGER MARTINEAU
Le 06 septembre 2013

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services