Bannière Salon Beige

Partager cet article

Bioéthique

PMA-GPA : « Savoir faire trois pas en avant et, s’il le faut, un en arrière ».

PMA-GPA : « Savoir faire trois pas en avant et, s’il le faut, un en arrière ».

De Bernard Antony :

« Savoir faire trois pas en avant et, s’il le faut, un en arrière ».

Telle était une des instructions de Lénine à ses militants bolcheviques. Autrement dit, une concession momentanée avant une nouvelle avancée dans le radicalisme révolutionnaire.

Comme nous l’avons déjà maintes fois mentionné, Macron, qu’aiment les imbéciles bobos patronaux et cathos pour son « libéralisme », poursuit son programme nihiliste de révolution sociétale. Le débat à l’Assemblée Nationale sur la pseudo « bioéthique » s’inscrit pleinement dans cette stratégie.

Déjà pour beaucoup de « libéraux », le combat contre la « PMA sans père » devra être abandonné pour mieux résister aux projets d’acceptation de la GPA pour, bien sûr, des exceptions…

On le sait, Macron (et Brigitte avec) est, en ces avancées de la déconstruction familiale, très influencé par son ami Marc-Olivier Fogiel, le chéri de toute la médiatique faune dominatrice du totalitarisme LGBT.

La suite du scénario déconstructionniste, nous sommes prêts à le parier, ce sera donc que l’on fera passer la pilule de la PMA sans père sous le prétexte de refuser la GPA.

Et puis, on fera passer quelques acceptations marginales de légalisation de la GPA pour en éviter la liberté totale.

Ainsi va le Macro-léninisme !

Partager cet article