Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / Pro-vie

Plus que quelques jours pour s’inscrire à la journée parlementaire pour la vie !

Avec Jacques Bompard :

V"Plus que quelques jours pour s’inscrire à la journée parlementaire pour la vie du 19 janvier à l’Assemblée Nationale ! A l’aube de la Marche pour la Vie, venez nombreux rappeler aux députés que la défense de la vie est un fondamental dont les parlementaires doivent s’emparer ! Introduit par un petit-déjeuner autour des élus (Valérie d’Aubigny, Christine Boutin,…), cette journée sera l’occasion de rappeler qu’il est des élus courageux pour résister au diktat de la culture de mort.

La dernière année du quinquennat socialiste a été marquée par le passage en force de lois militantes, plus soucieuses de répondre aux préoccupations idéologiques de son électorat que de se faire le garant légitime du Bien commun. Pour ouvrir nos table-rondes, la Fondation Lejeune reviendra sur les nouvelles législations attentant à la vie et ses défenseurs. L’occasion de revenir sur la dernière fantaisie de Laurence Rossignol, la loi sur le délit d’entrave à l’avortement, avec les responsables d’associations (Cécile Edel, Choisir la Vie ; Guillaume de Thieulloy, Le Salon Beige) directement concernés ! Devenu véritable enjeu politique, ce dont le professeur HCR Guillaume Bernard viendra nous entretenir, la vie doit être défendue de sa conception jusqu’à la mort !

Propagandistes de lois mortifères, le gouvernement a également mis sa dernière année de sa gouvernance à profit pour attenter aux libertés de conscience. Gregor Puppinck et le Père Louis-Marie de Blignières (Chéméré-le-Roi) viendront s’entretiendront des défis auxquels se retrouvent confrontés ceux qui veulent les préserver, ouvrant un après-midi qui se poursuivra autour d’un entretien avec Philippe Maxence (L’Homme nouveau) sur la clause de conscience des pharmaciens. Avant d’achever la journée autour du thème de « La culture 1968 contre la culture de vie » (Gabrielle Cluzel, Boulevard Voltaire), la dernière table-ronde proposera un débat entre une personnalité politique et un homme d’Eglise.

Jusqu’au 16 janvier, inscrivez-vous nombreux à cette journée qui promet d’être riche ! Parce que « c’est la plus grande de toutes les faiblesses que de craindre trop de paraître faible » (Bossuet), n’hésitons pas à rappeler au Parlement que la défense de l’enfant à naître, la préservation des libertés de conscience, constituent des enjeux fondamentaux en politique !

Inscription à [email protected],Jusqu’au 14 janvier. Ier Bureau de l’Assemblée Nationale, 126, rue de l’Université 75007 Paris. Prière de vous munir de votre carte d’identité

Partager cet article