Plan d’action du gouvernement pour organiser le grand remplacement

Edouard Philippe a présenté en fin de matinée le plan d'action pour "garantir le droit d'asile & mieux maîtriser les flux migratoires"… Il a déclaré cette fatalité :

"La France est confrontée depuis plusieurs années à une pression migratoire élevée, qui sera amenée à durer."

Et a indiqué aussitôt :

"Aujourd'hui, les conditions d'accueil des demandeurs d'asile ne sont pas à la hauteur de ce que nous devons être."

De fait, il annonce :

DEh5zdjXkAAU1MF

L’idée est de mettre dans la tête des Français que tout cela est absolument inéluctable. Mais c’est un mensonge. Les pays qui ne veulent pas de « migrants » n’ont pas de « migrants ». Selon un récent sondage en Pologne, 73,5% des jeunes Polonais (entre 18 et 24 ans) ont l’intention de voter pour des partis clairement anti-immigration : 63,4% pour le PiS, le parti au pouvoir qui résiste comme on le sait à l’UE, et 10,1% pour Kukiz’15, le parti populiste de l’ancien chanteur rock qui a obtenu (avec son allié du Mouvement national) 42 députés aux dernières élections.

La population de l’Union européenne a augmenté l’année dernière de 1,5 million, alors que le nombre de naissances et de décès était le même, constate Eurostat qui donne l’explication : la hausse est due à l’immigration.

Laisser un commentaire