Plaintes contre le Hellfest

Constituée en juillet 2015, l’association contre le Hellfest a pris plusieurs initiatives (rencontres, propositions de débat…)  pour faire comprendre au Hellfest & à ses financeurs publics (Mairie de Clisson, Conseil départemental 44 & Conseil régional Pays de la Loire) que la non programmation avec l’argent public (à ce jour plus de 1 500 000 € !) de groupes ouvertement anti-chrétiens et/ou satanistes et/ou tenant des propos violents & haineux et/ou colportant des idéologies violentes s’imposait.

En 2016, suite à la programmation de «  Down » dont le leader « Phil Anselmo » avait effectué à plusieurs reprises un salut nazi en concert, seul le Conseil Régional des Pays de la Loire a retiré ses subventions.  

Face à la fin de non-recevoir du Hellfest & des financeurs publics restants, l'association a déposé plainte le 2 juin 2017 auprès du Procureur du Tribunal d’Instance de Nantes contre le Hellfest pour incitation à la haine & à la violence. Le Procureur n’ayant pas donné suite, la Doyenne des juges d’instruction de ce tribunal a été saisie le 25 septembre 2017.

Suite à cette plainte du 2 juin 2017 et en réaction, dans un article rédigé par "Les Inrocks" du 7 juillet 2017, l'attaché de presse du Hellfest déclare : " Ces gens là sont puants…hors la loi (dans un lien hyper texte, l'association est rendue responsable des dégradations du site du Hellfest en mai 2015 ce qui bien sûr est diffamatoire ) …racistes, capables de s'en prendre à des homosexuels & des noirs" ! Quant au régisseur du Hellfest, il assimile le catholicisme à "la plus grosse secte" ! 

Après avoir pris conseil, l'association a adressé une nouvelle plainte le 25 septembre auprès de la Doyenne des juges d’instruction, cette fois pour injure & diffamation.

D'autres initiatives sont en préparation.

Laisser un commentaire