Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : L'Eglise en France / Médias : Nouveaux médias

#PitchMyChurch : une soirée assez inhabituelle de rencontre entre l’Église et les startups

Pitchmuchurch

Le Salon Beige était présent hier à la soirée #pitchmychurch retransmise en direct sur KTO. Si vous n'y étiez pas, voici ce qu'il faut en retenir:

La première chose, c'est l'affluence: une salle pleine, un réel succès. Des personnes de tous les âges, même si un grande majorité de jeunes des générations JMJ (18-35 ans). Des sponsors qui avaient bien fait les choses, une salle magnifique prêtée par la paroisse Saint Honoré d'Eylau, des bières artisanales, et une belle sélection de chez Michel et Augustin.

4 projets d'innovation catholique ont été présentés:

  • GeoConfess by KTO, le Uber de la confession qui met en relation un pénitent et un confesseur. L'objectif : rentabiliser chaque horaire de confession possible d'un prêtre pour le pénitent de passage. Un projet ambitieux qui nous a beaucoup plu. 
  • La quête : une appli mobile qui prétend remplacer le don à la quête. Autant l'objectif de faire un don global défiscalisé est intéressante et déjà mise en place d'ailleurs dans certaines paroisses, autant il nous semble un peu délicat de remplacer un geste (donner une pièce) par un nouveau geste qui ne pourra être fait par tous, notamment pour les enfants. Ne faut il pas songer à avoir dans ce cas des jetons à donner à nos (re)jetons?
  • Entourage : un réseau social qui permet de coordonner les maraudes auprès des plus démunis. Cette initiative a été soutenue et présentée par Jean-Marc Potdevin (Dirigeant à succès à la conversion étonnante). Une approche assez nouvelle pour aider ces initiatives et garder un réel contact humain entre les différentes personnes qui connaissent et vont à la rencontre des SDF
  • Hozana : qui a présenté leur app, celle-ci permettra d'envoyer une notification à des amis pour les inviter à prier simultanément. Une app très simple mais qui ravira les gens séparés par la distance, les familles en expatriation ou les couples.

Sinon un certains nombres d'autres Startups étaient présentes, notamment ephatta, le AirBNB catho, Dizzit, l'appli mobile gratuite de carnets d'adresses partagés, GensDeConfiance : le site de petites annonces entre gens de Confiance, PicInTouch : les impressions photos par mail au profit des grands-parents, Donatio, une autre possibilité pour numériser l'offrande à la quête ou encore bougetoneglise.

Une soirée riche qui montre à quel point les catholiques se sont engagés sur la scène du numérique, soit dans des produits directement liés à leur foi, soit dans des produits plus grand publics. Une chose rassemble cependant toutes ces initiatives, elles sont toutes fondées sur le lien social, naturel ou surnaturel… Les chiens ne font pas des chats ! 

Addendum : Voici un message de l’équipe qui lance l’application La Quête qui permet de donner via son téléphone à la quête et au denier.

« N’ayez pas peur de devenir les citoyens du territoire numérique. » Pape François.

Et si nous prenions un peu de temps pour comprendre ce conseil du Pape François ? Et si nous envisagions d’apprivoiser ce territoire numérique pour qu’il soit au service de l’Eglise ? Depuis toujours, notre Eglise répond aux défis de son temps, discernant avec sagesse entre progrès et modernité à tout prix.

Nous vous livrons aujourd’hui une manière de répondre au défi de la numérisation. Voyez-y le résultat de la réflexion de cinq jeunes catholiques, ayant entre 25 et 27 ans, entrepreneurs, animés par la foi et grandis depuis plusieurs mois par les rencontres qu’ils ont faites.

La numérisation du don : menace ou opportunité ? Voici ce qui ressort de notre réflexion, appelée à être enrichie par la vôtre.

Nous disons que la quête traditionnelle fait partie du rite. Nous pensons que le tintement des pièces de monnaie des enfants dans la corbeille, qui se retournent ensuite ravis vers leurs parents, fait partie de nos traditions et de l’éducation à l’offrande. Mais nous pensons que ne pas pouvoir donner lorsque nous n’avons pas de monnaie sur nous, ou « vidanger » nos poches avec la monnaie du café de la veille  dans la corbeille, ne doivent peut-être pas en faire partie.

Nous pensons qu’une offrande pour la quête, faite avec son téléphone, que ce soit dans l’église, sur le parvis ou de retour chez soi, est motivée par la même envie, celle de faire vivre ce en quoi nous croyons. Nous pensons que la quête par téléphone, adossée à la quête traditionnelle, c’est aussi la quête.

Nous pensons que le téléphone ne doit pas prendre une trop grande place dans nos vies. Nous pensons qu’il doit être utilisé à bon escient, qu’il ne doit pas entrer en interférence avec la dimension spirituelle et le recueillement qui lui est associé, inhérents à notre foi. Mais nous pensons qu’il est aussi un formidable moyen d’ancrer la dynamique du don dans le quotidien des fidèles, de sensibiliser les nouvelles générations à la quête et au denier. Nous voulons introduire dans la poche de chaque fidèle ce rappel simple : « votre paroisse a besoin de vous pour vivre ». Nous pensons aussi offrir la possibilité à des personnes qui ne peuvent pas se déplacer, au moment où elles regardent la messe à la télévision, de donner en communion avec l’ensemble des fidèles.

L’application La Quête est un outil qui a pour objectif de permettre à tous de donner plus facilement. Elle ne remplacera pas la quête traditionnelle, elle n’est qu’un complément au service des fidèles.

Nous avons besoin de vous, donnez-nous votre avis, envoyez-nous vos remarques et réflexions à [email protected]"

Partager cet article

Publier une réponse