Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie

Piss Christ : Civitas écrit au ministre des cultes

Voici la lettre :

"Monsieur le Ministre, Cette lettre se fait l’écho des fidèles catholiques, ulcérés devant les attaques régulières contre leur religion en France. Profondément meurtris d’avoir découvert récemment qu’une exposition d’art moderne organisée en Avignon exposait l’image d’un Christ trempé dans l’urine, ils se tournent vers vous qui avez manifesté au cours des récents débats sur la laïcité votre respect pour les différentes religions, et sollicitent votre attention pour la religion de la majorité des Français. Nul artiste, en effet ne se permettrait de tremper dans l’urine un Coran ou un Talmud ; récemment en Alsace, une peine de trois mois de prison avec sursis et de 1 000 € d’amende a été requise contre une personne qui avait uriné sur le Coran, mais « Piss Christ » est exposé dans un musée ouvert à tout public, bénéficiant pour son fonctionnement de subventions considérables, du Ministère de la culture, du conseil général, et de la mairie dont le siège est occupé par un membre de votre majorité.

En ce temps de Carême, à l’approche du Vendredi saint et de la fête de Pâques, vous imaginez sans peine l’émotion de la communauté catholique devant ce scandale, qui met en évidence la christianophobie qui sévit dans notre pays. Malgré une pétition ayant reçu en quinze jours plus de 80 000 signatures, malgré les démarches entreprises sur place, dont le rassemblement de 1 500 personnes le samedi 16 avril, malgré l’appel de l’Evêque d’Avignon au retrait de l’image du scandale, la Mairie comme la direction de la collection Lambert restent sourdes à notre appel. Dans ces conditions, il n’est pas complètement étonnant qu’on retrouve brisée le lendemain la vitre du tableau, encore qu’on ne sache pas qui en est l’auteur, et cette méthode ne correspond pas à notre façon de vouloir traiter les affaires. Néanmoins, elle permet à la collection Lambert de se poser en victime, et ne met pas pour autant fin au scandale puisque l’exposition demeure. Les Catholiques attendent donc de vous un geste fort qui les rassurerait sur votre volonté de voir cesser ces attaques récurrentes contre leur religion. Ils attendent que vous fassiez ôter cette œuvre scandaleuse de l’exposition Lambert. Dans le cas contraire, ils pourraient voir sérieusement ébranlée leur confiance dans la capacité du gouvernement à gérer des affaires auxquelles ils attachent une grande importance… Ne doutant pas que vous accorderez une attention bienveillante à notre démarche, soutenue par un grand nombre d’associations et par les 80 000 signatures individuelles, veuillez agréer, Monsieur le Ministre, nos salutations respectueuses et, pour l’heure encore, très confiantes."

Partager cet article