Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Vie de l'Eglise

Pierre II

C'est un bienheureux abbé que l'on fête aujourd"hui… 

C'est ça d'attendre un autre nom!

Partager cet article

5 commentaires

  1. J’en ai eu des palpitations… quelques instants !!!
    Excellent !

  2. On s’attendait à Peter Turkson ! Car Pierre !
    Une curieuse coïncidence existe avec les prophéties de Malachie qui ne prédisent plus qu’un seul pape. Dans la pièce du Vatican où se trouve tous les portraits des papes qui ont tenu le Saint-Siège, il ne reste que deux places pour accrocher leurs portraits ! L’une est réservée à Benoit XVI ! Mais l’autre à qui ?
    Le dernier, « Pierre de Rome », a droit à 26 mots en latin qui se traduit ainsi: « Dans la dernière persécution de l’Église Chrétienne siégera Pierre le Romain qui fera paître ses brebis à travers de nombreuses tribulations. Celles-ci terminées, la cité aux sept collines sera détruite, et un Juge redoutable jugera son peuple ». Quand l’Empire romain s’est converti au Christianisme, ils ont décidé de construire ce qui est devenu le Vatican à l’endroit où Pierre l’apôtre est mort à cause de la persécution.
    Il était difficile de croire que le dernier pape prendrait comme nom Pierre. Cela devait être son prénom de baptême ou bien autre chose !
    Et si c’était le jour de sa nomination ? Car le 13 mars 2013, c’est la fête du Bienheureux Pierre II ! Quelle coïncidence ! Et il est maintenant romain car maintenant devant habiter Rome !
    Tout cela ne devrait pas le rassurer ! Car selon les prophéties, il va se retrouver sur une barque essuyant une grande tempête !

  3. Ainsi s’explique donc dès aujourd’hui même la dernière prophétie de Malachie !!! En forme de clin d’oeil. Extraordinaire.

  4. Quand même c’est hallucinant, Piere II, marthyr romain!

  5. Si cette prophétie est vraie, alors souvenons-nous de l’évangile selon St Matthieu (8;24).”Et voici, il s’éleva sur la mer une si grande tempête que la barque était couverte par les flots. Et lui, il dormait.
    25
    Les disciples s’étant approchés le réveillèrent, et dirent : Seigneur, sauve-nous, nous périssons !
    26
    Il leur dit : Pourquoi avez-vous peur, gens de peu de foi ? Alors il se leva, menaça les vents et la mer, et il y eut un grand calme.” Alors n’ayons aucune crainte (sauf celle de déplaire à Dieu, tous au confessionnal !), n’ayons aucune crainte, Jésus est à bord ! Quel meilleur capitaine pouvions-nous avoir?

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services