Bannière Salon Beige

Partager cet article

Non classé

Philippe de Villiers : ce qui tient les peuples en harmonie et en sécurité, c’est l’idée de frontière

Philippe de Villiers : ce qui tient les peuples en harmonie et en sécurité, c’est l’idée de frontière

A l’occasion de la sortie de son livre sur Clovis, Philippe de Villiers est interrogé dans l’Incorrect. Extrait :

[…] je pense que dans l’histoire de l’humanité, ce qui tient les peuples en harmonie et en sécurité, c’est l’idée de frontière. La frontière est une protection et un rêve. On rêve de la franchir pour aller voir ailleurs, mais elle est d’abord une protection. Aujourd’hui, la France, comme toute l’Europe, est en voie de décivilisation, parce que toutes les frontières ont été dévaluées ou supprimées. D’abord, bien sûr, la frontière au sens physique : le mondialisme a pour but de faire disparaître les communautés nationales et les patries charnelles et c’est en bonne voie. Mais à cela s’ajoute la disruption anthropologique, qui est en train de se produire en ses trois frontières. La barrière de l’espèce, la frontière entre l’animal et l’homme, est en train de sauter. Il vaut mieux être un panda de Beauval qu’un poupon de Juvisy. Bientôt l’animal aura un statut supérieur à l’être humain. La deuxième frontière est celle entre la vie et la mort, et là c’est le transhumanisme qui est à l’œuvre, repoussant toute forme de limite. La troisième est celle entre les sexes: avec le transsexualisme, nous serons bientôt tous des hermaphrodites.

Quand les Romains ont aboli le limes – la frontière entre l’Empire et le reste du monde – l’identité romaine s’est dissoute. Une société qui fait sauter toutes ses frontières n’a plus de limites, et l’illimitation est la caractéristique des peuples qui vont mourir. Et qui vont «mourir en s’amusant», comme on disait à Rome. […]

Nous vivons un changement civilisationnel dont le moteur est culturel. La famille dite traditionnelle - qui est simplement la famille naturelle - diminue massivement en nombre et en influence sociale. Le politique est de plus en plus centré sur la promotion de l’individualisme a-culturel, a-religieux et a-national. L’économique accroît des inégalités devenues stratosphériques et accélère et amplifie le cycle des crises. L'Église est pourfendue; clercs et laïcs sont atterrés.

Une culture nouvelle jaillira inévitablement de ces craquements historiques.
Avec le Salon Beige voulez-vous participer à cette émergence ?

Le Salon Beige se bat chaque jour pour la dignité de l’homme et pour une culture de Vie.

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services