Bannière Salon Beige

Partager cet article

Valeurs chrétiennes : Education

Peut-on encore faire l’école à la maison ?

Peut-on encore faire l’école à la maison ?

La loi contre le séparatisme a été adoptée, l’instruction en famille est toujours possible, mais sous conditions. Pourquoi ce changement ? Que va devenir l’école à la maison ? L’ECLJ reçoit Jean-Baptiste Maillard, secrétaire général de « Liberté éducation » et co-auteur du livre « l’école à la maison, une liberté fondamentale » (Artège).

Lien vers le rapport de l’ECLJ sur la liberté éducative.

Partager cet article

2 commentaires

  1. C’est une sale histoire que ce recul de libertés initié par un gouvernement aux abois, chancelant sur des fondations républicaines mouvantes. Il me semble qu’il faudrait expliquer pourquoi l’Allemagne refuse à ses ‘citoyens nés’, à des parents, le droit de prodiguer ‘l’école à la maison’. Et de mettre en parallèle le pourquoi de Jules Ferry pour autoriser cela en France en 1882. Ainsi on pourrait démontrer que la République française a cette originalité ‘spirituelle’. Il en découle que c’est une trahison de l’esprit de la République, une trahison des ‘valeurs de la République’ que de renoncer à ce fondement qui épanouit la liberté des citoyens. Les républicains à la sauce ‘en marche’ ne sont plus historiquement des républicains. La lutte politique contre l’islam est relativement simple si l’on veut vraiment combattre cette imposture païenne, cela demande du courage. Il faut par exemple affirmer clairement que le Mahomet décrit par le coran est un personnage de fiction, une sorte de Père Noël, une invention politicienne. L’idéologie du totalitarisme impérialiste musulman repose sur le révisionnisme historique autour de ce personnage. Tout comme le communisme repose sur ‘la négation du droit des gens’. Tout comme l’hitlérisme reposait sur une classification des races très anti-universalisme catholique. Tout comme le mondialisme repose sur la négation des nations et le concept de ‘citoyen du monde décivilisé’. Le combat pour la subsidiarité qui compose avec douceur avec le droit parental d’élever leurs rejetons nés est un juste combat. Le problème n’est donc pas lié aux parents musulmans qui endoctrinent ‘mensongèrement’ leurs mouflets. En effet les païens errent, qu’ils soient musulmans, francs-maçons, laïcards, ou catholiques dévitalisés. Le problème est lié à l’Etat français qui est gouverné par des vauriens qui ne savent pas ce qu’est la douce France ou même simplement la République dans l’Histoire. Jules Ferry ne soutiendrait pas ces faux républicains. Bon courage aux combattants pour la liberté scolaire ; ils sont des chrétiens vivants dans le sens qu’ils oeuvrent humblement vers le faisceau de preuves qui montre où est la Vérité et la Vraie Vie à vivre et transmettre. L’école à la maison est un bienfait pour de nombreux jeunes enfants baptisés. Je rappelle que l’Eglise se considère comme experte en humanité. Les clercs devraient être à la pointe de ce combat pour la liberté de choix scolaire.

  2. Très beau commentaire. Merci.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services