Bannière Salon Beige

Partager cet article

Europe : identité chrétienne / Europe : politique / Pays : International

Petite leçon de géopolitique: actualités balkaniques

par Alexis Troude, sur realpolitik.tv.


Actualité balkanique, par Alexis Troude par realpolitiktv 

pour compléter ce quart d'heure audio-visuel, n'hésitez pas à lire l'étude "vers un nouveau front islamiste dans les Balkans Occidentaux" (en trois parties), du même Alexis Troude.

Au programme: l'irresponsabilité des dirigeants européens dans les années 90-2000, le nettoyage ethnique du Kosovo (le vrai, celui des serbes, mais d'autres minorités aussi, sous "gauleiter" NATO-EU), un islamisme wahhabite importé disposant maintenant d'une véritable implantation géographique, les connexions très proches avec Al Qaida (Ben Laden faisant antichambre chez Izetbegovic), le jeu trouble des Etats-Unis, …

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

5 commentaires

  1. Il n’y a aucune irresponsabilité des dirigeants européens !!!
    Il y a des dirigeants volontairement malfaisants commettant des actes de haute trahison contre leurs propres nations sans doute pour de vulgaires avantages pécuniers.
    Peu importe d’ailleurs la motivation des traitres…

  2. Printemps 1992, sur fond d’effondrement de la Yougoslavie, la Bosnie s’enflamme. Un an plus tôt, la Croatie a voté son indépendance, et la Bosnie souhaite suivre le même chemin. Mais alors que les bosniaques de confession musulmane, qui représentent près de la moitié de la population rêvent d’indépendance, les serbes, qui représentent un tiers de la population, s’y opposent. En plein cœur de l’Europe, le pays se déchire. Le conflit durera 3 ans et fera plus de 100 000 morts.
    Des milliers de moudjahidin déferleront sur la Bosnie, avec l’autorisation de la Croatie, pour venir aider leurs «frères de religion» à se débarasser des « chrétiens ». Au début ils viendront sous couvert d’une agence humanitaire (TWRA). En fait, ils désiraient installer un début de califat européen. Ces «brigades musulmanes» représentent au plus fort de la guerre plus de 5000 hommes, financées et entraînées par la CIA. Envoyés sur les fronts les plus dangereux, ils se feront très vite connaître de leurs ennemis pour leur détermination sans faille mais aussi pour leur violence et leur cruauté. Bientôt, leurs compagnons d’armes bosniaques les craindront tout autant. Les plus fanatisés de ces moudjahidin auront fait du pays le berceau de l’organisation terroriste la plus célèbre au monde, Al-Qaïda. Cinq des commandos suicides des tours jumelles du 11 septembre 2001 ont ainsi fait leurs classes en Bosnie.
    https://www.youtube.com/watch?v=RgTZPoY514o
    Quand aux Américains, ils ont mis le pied dans les Balkans en 1995, quand la guerre de Bosnie-Herzégovine s’est achevée par les accords de Dayton. A l’époque, ils travaillaient cachés sous le drapeau de l’Onu. Puis ils décidèrent d’aller jusqu’en Serbie, dans sa partie sud du Kosovo. Les bombardements de Belgrade, de Novi Sad, de Podgorica, de grandes et petites villes de la Serbie et du Monténégro ont commencé au printemps 1999. Ils ont cessé le 10 juin 1999 quand Slobodan Milosevic a accepté de laisser les Américains et l’Otan entrer au Kosovo. Officiellement, ils agissaient sous couvert de la résolution 1244 du Conseil de sécurité des Nations unies mais en réalité, les Etats-Unis et l’Otan ont simplement occupé la Serbie avant de la priver du quart de son territoire. Cela s’est produit le 17 février 2008, lorsque le parlement kosovar a unilatéralement proclamé son indépendance.
    L’opération de l’Otan « Ange miséricordieux » de mars 1999 n’était qu’une couverture. Bien avant l’opération, les spécialistes militaires avaient sélectionné 1 000 hectares de terrain près de la ville d’Urosevac pour construire la plus grande base militaire américaine d’Europe, Bondsteel. D’autre part, selon la Banque mondiale, le Kosovo abrite plus de 100 milliards de dollars de ressources minérales ! La construction de la base de Bondsteel a coûté presque un milliard de dollars. 7 000 soldats et officiers y sont déployés aujourd’hui ; le camp militaire près de Pristina est un véritable Etat. On y trouve des produits uniquement en provenance des Etats-Unis.

  3. Actuellement, les Américains font tout ce qu’ils peuvent pour affaiblir l’Europe, en empêchant les Russes de faire passer leur gazoduc vers l’Europe occidentale. D’où les tractations de Poutine avec la Turquie (qui cherche à jouer une politique neo-ottomane) et la Grèce. De l’autre côté, on assiste à l’achat par les monarchies du golfe, de millions d’hectares en Serbie et Bosnie, pour avoir un pied en Europe. Le centre de la capitale serbe, appartient maintenant aux Emirats Arabes (2 millions de m2), c’est « Belgrade sur l’eau ». Même l’Iran s’intéresse à cette partie du monde !

  4. Eh bien. Tout cela semble être une belle charge contre les albanais animée du cri de guerre des serbes « Ubi, Ubi Skiptara ». Tout en étant damné à vos yeux, puisque albanais de confession catholique, je tiens tout de même exprimer mon désaccord quant à la savante manipulation que l’on fait de l’histoire.
    Pour faire court. Les shqiptars (albanais) sont autochtones dans les territoires dans lesquels ils vivent. Les slaves, dont des serbes, ont envahi la péninsule Illyrienne vers la fin du VIème et le début du VIIème siècle. Il s’agissait alors d’invasions slaves païennes. Le christianisme de ces peuplades fut assez tardif. Or, ils ont envahi des territoires dans lesquels une population autochtone existait déjà et qui avait embrassé le christianisme depuis St Paul.
    La « Grande Albanie » est un phantasme. Il n’y a pas de « Grande Albanie » mais il y a incontestablement une Albanie ethnique. Un peuple ancien qui habitait les terres de ses ancêtres bien avant que des tribus slaves les envahissent. Un peuple qui a su malgré tout garder sa langue, ses traditions son identité. Cela déplait aux cathos-tradis-intégristes. Tant pis.
    Des serbes en parfaite collaboration avec l’Empire Ottoman, sans oublier les grecs, ont juré notre perte. Bon, ce n’est pas la première fois que des ennemis nous attaquent avec leur volonté farouche de nous exterminer. Il ne devait y avoir que des orthodoxes, obligatoirement serbes, et des musulmans, obligatoirement turcs. Les catholiques étaient interdits de séjour.
    L’on ne compte plus le nombre des prêtres et des églises catholiques effacés de la surface de la Terre tantôt par les serbes, tantôt par les turcs. Les latinoi, les papistes, les punaises qu’il fallait écraser c’était bien nous. Les albanais de confession catholique. Un grand nombre d’ églises catholiques ont été transformés en églises serbes orthodoxes, comme le monastère de Deqani.
    Cela n’est point le fruit d’une quelconque propagande islamiste. Cela est l’enseignement des hommes de l’Église Catholique en Albanie. L’histoire en est témoin. Je pense ici aux efforts louables du Pape Benoît VX pour la sauvegarde des territoires albanais. Et c’est juste un exemple de ce que l’Église Catholique a fait pour la nation albanaise. Il n’était pas le seul. Un livre remarquable a été écrit par un missionnaire français sur l’histoire de l’Albanie dans les années 1880. Il n’était certainement pas le seul français catholique a aimer la vérité.
    Le patriotisme albanais a été pétri par les pères franciscains, jésuites, lazaristes et bien d’autres encore. Dans les écoles ouvertes par ces illustres personnages et aussitôt persécutées par les serbes, les turcs et les grecs, on mettait à la place d’honneur le drapeau de Skanderbeg sur lequel il était écrit : « pour la Foi et la Patrie ».
    Voilà, l’origine de l’extrémisme albanais. Le catholicisme. Tout albanais, quel que soit sa religion a fréquenté ces écoles et en est sorti pétri de l’esprit de Vérité. Même si cela cause un grand déplaisir aux « bons cathos tradis intégristes français ».
    Certes, ceux derniers préfèrent croire que l’eau du Baptême devrait noyer les albanais plutôt que de leur ouvrir les portes du Salut Éternel. Ils seraient tellement heureux dans leur paradis expurgé d’albanais.
    Remarquez, les communistes avaient, à un détail près, la même ambition.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services