Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Pensée unique à l’ENA

Même le jury de l'Ena le dit, avec une petite référence à La Manif Pour Tous:

B_1_q_0_p_0"Dans son rapport sur les concours d’entrée 2017 à l’École nationale d’administration (ENA), le jury fustige les prises de position excessivement prudentes de nombreux candidats.

Manque d’engagement personnel, prudence excessive des candidats voire «frilosité» à s’attaquer aux sujets d’actualité: les rapports annuels du jury des concours d’entrée de l’ENA sont toujours cruels et 2017 ne dépare pas. Si le niveau des 813 candidats présents – pour 80 places – est considéré comme «bon voire très bon» pour les disciplines techniques comme les questions internationales ou les finances publiques, trop nombreux sont les aspirants énarques qui «récitent des fiches», utilisant tous les «mêmes formules», incapables de les justifier, comme cette phrase de Kissinger, «l’Europe, quel numéro de téléphone?», citée dans cinq copies.

Lorsque les prestations s’approchent plus d’un étalage de culture que d’un raisonnement, le jury s’agace. Confronté à d’abondantes références littéraires, historiques, ou cinématographiques, «souvent strictement identiques d’une copie à l’autre» lors des épreuves plus générales, il rappelle qu’il «ne s’agit en aucun cas de l’éblouir par des connaissances mais bien de lui donner à percevoir qui l’on est, pourquoi on présente ce concours».

Très souvent, les futurs techniciens de l’administration pensent plus à donner au jury «la bonne réponse supposée» qu’à la resituer dans un contexte et la nuancer. Ils ont ainsi presque tous considéré que la décision de la mairie de Paris de fermer à la circulation les voies sur berge était bonne, «sans prise en compte des inconvénients possibles (l’accès à Paris des habitants des banlieues, le déport de la pollution sonore et atmosphérique, etc.)». Et présentent l’Union européenne «comme un ordre établi qui ne pourrait être différent».

Quand les candidats dissertent sur «Peut-on faire confiance aux pouvoirs publics?», le jury s’étonne de ne trouver aucune référence aux manifestations contre le mariage pour tous. «Il s’agit pourtant d’une rupture de confiance spectaculaire entre l’État et une partie des citoyens, plus parlante que l’évocation des guerres de Religion au XVIe siècle, trouvée dans plusieurs copies» À croire que le candidat imagine «la copie idéale comme un texte éthéré, où n’apparaîtraient surtout pas les sujets délicats. Cette autocensure aboutit à des copies très uniformes où le point de vue personnel apparaît rarement»."

Partager cet article

16 commentaires

  1. Bof. Ce rapport du jury est une façon de se dédouaner, une défausse. Mais croyez vous réellement que ce jury ne sacquerait pas tout esprit authentiquement original ?
    D’ailleurs, c’est à ses fruits qu’on juge l’arbre. Si ce jury avait une telle appétence pour l’indépendance d’esprit, cela se verrait dans sa sélection.
    Bref, un grand numéro d’hypocrisie.

  2. Les candidats savent que la franc-maçonnerie est en embuscade et plus largement que la “police de la pensée” les attend au tournant.
    Ce n’est pas le seul facteur (il y a d’abord le formatage des esprits par le système éducatif et par les grand media) mais cela joue certainement.
    Les candidats savent que la liberté de pensée et le courage ne seront pas récompensés ; alors ils se couchent. Darwinisme psycho-sociétal.

  3. ENA : Endoctrinement Normatif de tous les Alignés.

  4. Mais ce jury et pratiquement tous les universitaires font la chasse aux “déviants” avec succès apparemment vu leurs résultats aux tests internationaux. Ils se plaignent, alors qu’ils sont responsables, eux et leurs devanciers, de ces réflexes moutonniers

  5. Des brebis ou des ânes, à vous de voir…L’appât de l’argent pour un poste de haut fonctionnaire semble irrésistible pour ceux qui idolâtrent le pouvoir et l’argent. La pusillanimité est monnaie courante dans ce milieu…car, comprenez bien, en off, ils seront presque toujours d’accord avec vous…Ce sont des tièdes.

  6. On ne risque pas de redresser la barre avec des pharmaciens pareils ! Des gabiers de poulaine, oui, et rien d’autre…
    Les ravages du politiquement correct ! Il faut se libérer de ce poison mortel !

  7. Typique de la rouerie maçonne : faire croire qu’on espère un peu d’aspérités dialectiques avant que de formater tout le monde en loge.

  8. ENAlors ? On peut vraiment tout dire dans une copie de concours ? Pourra-t-on parler du retentissant succès des Mémoires d’un Fils de la Nation lors de la prochaine session ?

  9. Bons pour les disciplines techniques, moyens pour ce qui est de la réflexion perso. Voilà ce qui s’appelle de parfaits candidats. Avec des choux pareils, c’est Bruxelles qui va être contente !

  10. J’adore leur indignation. Les candidats “ont ainsi presque tous considéré que la décision de la mairie de Paris de fermer à la circulation les voies sur berge était bonne”. Ah oui alors, la Mairesse, elle est pas gentille avec les bobos qui voudraient bien rouler de temps en temps en 4/4sur les bords de Seine comme on faisait autrefois dans la tuture à Papa.

  11. Chouette ! La prochaine fois on pourra parler de Dieudo alors ? Et d’Alain, c’est permis ?

  12. LMPT c’est donc “une rupture de confiance spectaculaire entre l’État et une partie des citoyens, plus parlante que l’évocation des guerres de Religion au XVIe siècle”. Il s’est donc passé quelque chose en 2013 ? Je croyais qu’on n’était qu’une poignée ? Je comprends plus rien moi.

  13. OK j’ai compris : l’Ena, elle aime péter la classe en faisant croire à la diversité. Pour vérifier, on n’a qu’à leur envoyer quelques pétitions à signer.

  14. Et bien alors vous, n’avez plus qu’à vous abonner à la page du SB. Vous verrez, On n’y trouve rarement «la bonne réponse supposée».

  15. Quelle hypocrisie. Cette conformite est le fruit de la selection et des choix de l’ENA de ces dernieres decennies!
    Un candidat ne veut pas prendre de risque. Il a travailler tres tres dur de nombreuses annees pour ce concours, il ne va pas prendre le risque d’exprimer une opinion personnelle qui mettrait son correcteur (potentiellement ideologue) de mauvais poils!
    Que certains a l’ENA le deplore, cela est certainement vrai mais le candidat ne sait pas qui corrigera sa copie.

  16. Génial ! À mon neveu qui est en train de préparer l’entrée à cette “prestigieuse” école, je vais donc conseiller de parler de Faurisson, de l’avortement, du génocide vendéen, de Dumont, du courage de Pétain, du baptême de Clovis, de Mgr Lefebvre, de l’absurdité du gender, de la hiérarchie des races, j’en passe et des meilleures. J’éviterai ainsi à ma famille d’avoir en son sein un magnifique exemplaire du fruit de l’excellence républicaine. Quelle joie !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services