Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Idéologie du genre / Europe : politique / France : Politique en France

Peillon ou la tentation totalitaire

Une chronique d'Ivan Rioufol :

"Au delà de la théorie du genre, qui trouve son application en primaire avec les ABCD de l’égalité, c’est aussi la prétention de l’Etat (et de l’Europe) à intervenir jusque dans la sphère privée qui est refusée par les opposants au gouvernement. Car il existe une volonté politique de soustraire l’enfant à ses parents, afin de l’élever dans l’idéologie "républicaine" du moment. Ce mercredi, Le Canard Enchaîné dénonce la "citation travestie" prêtée à la sénatrice socialiste, Laurence Rossignol : "Les enfants n’appartiennent pas à leurs parents. Ils appartiennent à l’Etat". L’hebdomadaire démontre, de manière convaincante d’ailleurs, que la deuxième phrase n’est pas d’elle. Mais cela ne change rien au désir de déposséder les familles de leurs responsabilités éducatives, selon le vieux procédé totalitaire destiné à construire "l’homme nouveau". Il suffit de lire Vincent Peillon. Voici ce que le ministre de l’Education écrit, dans "La Révolution française n’est pas terminée" (Seuil) (pages 17-18) : "C’est à elle (l’école) qu’il revient (…) d’être la matrice qui engendre en permanence des républicains (…). L’école doit opérer ce miracle de l’engendrement par lequel l’enfant, dépouillé de toutes ses attaches pré-républicaines, va s’élever jusqu’à devenir le citoyen, sujet autonome. C’est bien une nouvelle naissance, une transsubstantiation qui opère dans l’école et par l’école, cette nouvelle Eglise avec son nouveau clergé, sa nouvelle liturgie, ses nouvelles tables de la Loi", etc.
 
Danton expliquait : "Il est temps de rétablir ce grand principe qu’on semble méconnaître : que les enfants appartiennent à la République avant d’appartenir à leurs parents". Un même robespierrisme est reproduit par l’actuel ministre de la Rééducation quand il dit aussi, avec l’aval des socialistes, vouloir "arracher l’élève à tous les déterminismes". Peillon vient d’être appuyé, dans sa promotion expérimentale de l’identité du genre en primaire,  par le parlement européen qui a approuvé hier le rapport Lunacek, qui reprend à son compte les exigences des minorités Lgtb (lesbiennes, gays, bi et trans). Ce mercredi, dans Le Figaro, l’américaine Shéhérazade Semsar décrit les absurdités produites par les revendications sur le genre aux Etats-Unis. Cette inscription sur une porte, par exemple, dans une école de Californie : "Si tu te considères comme un garçon, ce sont tes toilettes". Comme le remarque Chantal Delsol (Le Monde du 1 er février) : "On dirait bien que deux totalitarismes ne nous ont pas encore déniaisés, ni découragés de vouloir prendre la place du créateur". La colère de la société civile ne va pas s’apaiser de si tôt, contre cet Etat qui ne respecte plus la sphère familiale et qui transmet aux enfants une idéologie déstructurante, à défaut d’un savoir."

Partager cet article

16 commentaires

  1. Celà a commencé il y a longtemps; à une epoque la voiture etait assimilée au domicile privé, aujourd’hui n’importe quel policier s’arroge le droit de la fouiller sans qu’un mandat soit necessaire, il s’en est suivi l’obligation de s’attacher dans son domicile…
    Année apres année, par petites etapes l’Etat s’insinue dans la vie privée du citoyen, bientôt le domicile ne sera plus un lieu inviolable.
    Tout ceci procède d’une seule et même ideologie: le citoyen appartient à l’Etat; c’est la definition même du totalitarisme et de la tyrannie qui en decoule.

  2. Farida Belghoul répond à Monsieur Peillon et à Madame Belkacem, elle n’a pas peur d’eux et ira jusqu’au don du sang !
    http://www.youtube.com/watch?v=OKcGeWTLb4Y

  3. Peillon n’est plus tenté, il a succombé au totalitarisme !

  4. Je crois que j’aurai du écrire, par souci de cohérence :
    Farida Belghoul répond à Madame Peillon et à Monsieur Belkacem, elle n’a pas peur d’eux et ira jusqu’au don du sang !
    http://www.youtube.com/watch?v=OKcGeWTLb4Y

  5. A part ça, le “genre” n’existe pas :
    http://www.ladocumentationfrancaise.fr/rapports-publics/134000070/index.shtml#.UvEK64xuiQM.twitter
    (N.B. : La Documentation Française est un organisme d’Etat)

  6. une petite merveille… qui ne date pas d’aujourd’hui. bonne lecture!et bonne rigolade
    http://www.dailymotion.com/video/xy2rkw_les-monty-python-ridiculisent-la-theorie-du-genre_news

  7. Il serait temps de travailler à comprendre la place que la loi naturelle tient, qu’il le veuille ou non, dans la vie de tout être humain. Des argumentaires en ce sens sont disponibles à >[email protected]<. On évitera ainsi trop de contre sens de la part de ceux qui veulent réagir, comme cette sympathique et sincère Joséphine, interrogée par une TV slave bienveillante (voir news du 3 février) et affirmant étourdiment que les enfants appartiennent à la France (ce que croit aussi M. Peillon). Les bonnes volontés doivent se persuader des vrais fondements à prendre en compte dans l'élaboration d'un programme de renouvellement. Se contenter de slogans incomplets, non éclairants ou niais, se borner à "être contre" sans s'en expliciter les justes raisons, et ce sera encore un coup d'épée dans l'eau, avec des dégâts collatéraux immenses et démobilisateurs.

  8. Restons calmes. On sait ce qu’il est advenu de Danton et de Robespierre !!!

  9. Les enfants n’appartiennent ni à leurs parents, ni à l’état. Appartenir signifie avoir acquis, on n’acquiert pas un enfant, on le met au monde, il nous est confié, on le fait grandir, et il s’envole pour faire sa vie à son tour.

  10. Les propos de Vincent Peillon font froid dans le dos, il faudrait les relayer pour que les parents se réveillent…et prier pour la France…car ses propos sont sataniques (utiliser le langage religieux pour faire le mal aux innocents que sont les enfants)…

  11. Heureusement que Chantal Delsol existe pour nous rappeler que ce contre quoi nous luttons est bien une nouvelle tentative de substituer l’homme au Créateur. L’ordre de l’homme à l’ordre du Créateur. Nos évêques pourraient en prendre de la graine!

  12. Personnellement, à entendre M. Peillon, je repense plutôt à Staline (les pionniers) ou à Hitler (jeunesse hitlérienne).
    Il est, soit le potentiel dictateur (pourvu qu’il ne devienne jamais le chef de l’Etat), soit le fou Furieux.

  13. Nous sommes engagés dans le combat des derniers temps, l’offensive de Satan est maintenant bien visible après tant d’années de lutte souterraine.
    C’est une lutte à mort contre la Création et contre le Créateur. la lutte des deux étendards. Nous savons bien qui gagnera, mais d’ici là combien souffriront, combien tomberont, c’est là tout le drame ! Alors il va falloir lutter et lutter encore, jusqu’au bout car on ne nous laissera pas de répit, et malgré les revers, il y en aura, malgré les doutes, il y en a toujours, il faudra regarder loin et haut, vers le Ciel, pour lui demander Son aide et alors que nous combattrons, qu’Il nous donne la victoire.

  14. Pour ceux qui n’ont pas encore vu les délires de Peillon
    http://www.youtube.com/watch?v=p_BbC2yPVMo

  15. je ne lis plus Rioufol , c’est un agent double . cf les âneries concernant jour de colère…

  16. Le combat entre deux purs esprits , celui du bien et celui du mal .

Publier une réponse