Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Pause sourire…

Au hasard des vacances…

Foire aux socialistes

Partager cet article

9 commentaires

  1. Ils étaient hallal les socialistes ? ! Parce que sinon, il y a la soulution pour les hallaler. Souvenez-vous : http://www.youtube.com/watch?v=vMF2BfZQRrc

  2. un beau clin d’oeil… mais c’est pas sympa’ pour les cochons ! parce que dans le cochon tout est bon… ce qui n’est pas le cas ches les socialo’s !!
    bon été à Salon Beige de la part des Vosgiens !

  3. Les socialistes seraient-ils comme les cochons ? Plus ça devient vieux, plus…
    Plus dignement, connaissez-vous un socialiste français ?
    C’est une espèce en voie de disparition et ceux qui l’avouent encore se cachent pour mourir… François Mitterrand a fait disparaître le PCF, François Hollande va faire disparaître le PS.
    Si vous saviez les échanges entre responsables syndicalistes auxquels j’ai assisté ici ou là, la recomposition suit de près la décomposition de la France qu’organise François Hollande.

  4. Le Christ est debout, la maison est debout, lesdits « socialistes » sont debout et même le bétail est debout !
    Seule la République laïcarde et franc-maçonne de l’époque qui tente son retour depuis un peu plus d’un an est couchée…
    Couchée sous la forme d’un timbre (1900-1905) représentant les femen de l’époque, une trilogie républicaine « Liberté – Égalité – Fraternité » symbolisée par les ailes de la femme, par la balance de la justice et par les angelots qui s’embrassent. Même couchés…
    Elle est pas belle la vie ?

  5. Votre carte postale doit dater de 1905 environ d’après l’affranchissement (timbre de 5 centimes).
    Les anciens notables (socialistes ou non) de la Belle-Époque étaient de bons convives. Amateurs de banquets plantureux, ils festoyaient jusqu’à attraper des apoplexies. Le cochon était servi à tous les repas et le vin coulait à flot. Il suffit de lire les articles de la presse d’alors pour y trouver le détail des menus servis lors des grandes fêtes républicaines.
    Dans « Notre belle France [rurale] aux racines chrétiennes » (pour reprendre l’un de vos titres), chaque année, l’abattage à la ferme du cochon, n’en déplaise aux écolos, donnait lieu à des réunions villageoises.
    A l’heure actuelle, on constate que la production porcine est en baisse pour les années 2012-2013 tant en France que dans le reste de l’Europe.
    http://www.agreste.agriculture.gouv.fr/IMG/pdf/conjinforap201305pcfr.pdf

  6. Aujourd’hui on n’a plus que des socialistes de foire.

  7. Ces cartes et les foires qu’elles représentent semblent avoir été limitées aux Côtes du Nord. Il serait intéressant de savoir si c’est lié à un événement local.
    Cela dit c’est vraiment méchant pour les cochons qui ne méritent pas ça. Rappelons pour compenser qu’autrefois la « tuerie » du cochon à la ferme et les réjouissances qui suivaient s’appelait dans certaines régions : « la saint-cochon » ou la « saint-boudin ».

  8. Village de Kerfot.
    D’après
    http://www.lanvollon.fr/uploads/bulletin%2055_bd.pdf
    « appelée ainsi par Barat, de Saint-Quay-Portrieux, un éditeur de cartes postales qui était royaliste et qui comparait les socialistes à des cochons »
    Autres « foires aux socialistes » du même éditeur: Plouha (deux vues différentes), Portrieux
    reproductions en vente sur divers sites.
    Un autre éditeur intitulait « foire aux cochons ».

  9. Copié
    Imprimé
    Encadré

Publier une réponse