13 réflexions au sujet de « Pause sourire »

  1. Bougainville

    Le Saint-Père y était sûrement !
    « Je souhaite apporter mon soutien aux responsables des gouvernements et des agences internationales qui se réuniront bientôt au sein des Nations-Unies pour discuter de la question urgente du changement climatique.
    (Message pour la Journée mondiale de la paix 2008) »
    Le réchauffement climatique, “phénomène complexe” selon le Saint-Père, mérite moins de blagues et plus de sérieux !
    [Cas typique de désinformation des propos du Saint-Père. Quelqu’un vous a induit en erreur…
    – Rien à voir avec le message pour la paix 2008 dans lequel ce texte n’apparaît pas:
    http://www.vatican.va/holy_father/benedict_xvi/messages/peace/documents/hf_ben-xvi_mes_20071208_xli-world-day-peace_fr.html
    – la phrase que vous citez semble extraite de l’audience générale du 26 août 2009, dans laquelle le Pape na parle pas une seule fois du “réchauffement”
    http://www.vatican.va/holy_father/benedict_xvi/audiences/2009/documents/hf_ben-xvi_aud_20090826_fr.html
    Benoît XVI recentre le problème du respect de l’environnement, kidnappé par les réchauffistes :
    “Les différents phénomènes de dégradation de l’environnement et les catastrophes naturelles, que la presse rapporte malheureusement souvent, nous rappellent l’urgence du respect dû à la nature, en retrouvant et en valorisant, dans la vie de chaque jour, un rapport correct avec l’environnement.”
    Avec une pointe d’humour :
    “Il est donc important que la Communauté internationale et chaque gouvernement envoient des messages adaptés à leurs citoyens et réussissent à lutter contre les façons nuisibles d’exploiter l’environnement!”
    MJ]

  2. Lacroixjugan

    Emmanuel Leroy-Ladurie explique que de telles températures étaient la norme en hiver au XVI-XVIIIe, mais qu’elles sont de moins en moins fréquentes depuis la fin du XIXe. Le débat n’est donc pas de savoir si les hivers sont moins rudes, mais de savoir si l’Homme est l’auteur de cette évolution qui s’est déjà produite à plusieurs reprises dans l’histoire climatique.

  3. Bougainville

    Merci pour ces précisions, mais permettez-moi, je ne suis pas convaincu par votre déduction “pas de mention claire du réchauffement par le pape = pas de réchauffement du tout = les “réchauffistes” sont de dangereux gauchistes”.
    Si le Saint-Père parle de respect de l’environnement, c’est bien parce que l’activité humaine a des conséquences sur celui-ci.
    Et de fait, le pape a bien évoqué le “changement climatique” en novembre dernier, en précisant qu’il s’agissait d’un “sujet complexe”.
    [Oui justement : sujet complexe qui ne peut pas se réduire au seul réchauffement climatique du à l’homme, idée trop simpliste qui permet d’éviter de prendre le problème environnemental dans sa complexité. Des changements climatiques, il y en a toujours eu et il y en a toujours et il faut prendre les moyens adéquats pour s’y adapter. Mais cela ne doit pas nous faire oublier la pollution des sols et des rivières, de la mer et des paysages, etc. MJ]
    J’ai pour ma modeste part du mal à expliquer l’hostilité de certains chrétiens (catholiques comme protestants) vis-à-vis de l’explication du réchauffement, si ce n’est leur hostilité politique envers les “écolos-pastèques” ou leur proximité avec la droite affairiste des pays anglo-saxons.
    [Je ne comprends ce que sous-entend cette phrase. De quelle proximité parlez-vous ? C’est une nouvelle théorie du complot ?
    Nous avons largement expliqué notre point de vue sur cette page :
    http://lesalonbeige.blogs.com/libres_reflexions/2007/03/peuton_tre_cath_1.html
    Elle est toujours d’actualité.
    MJ]

  4. Bougainville

    J’ai bien lu votre page de 2007, qui m’a redonné une vision d’ensemble sur le sujet, merci.
    Quand je dis “proximité”, je pense à la droite religieuse US (fondamentalistes + catholiques de combat comme Rick Santorum), qui, sur ce sujet, nie tout élément humain dans le réchauffement. Or, je constate que cette même mouvance est étrangement proche d’intérêts tout à fait laïques (ils ne s’en cachent même pas quand ils crient “ennemis d’Exxon Mobil, amis de Satan !”)
    [Nous sommes d’abord proches des milieux pro-vie, américains ou autres, qui, comme nous, militent pour le droit à la vie de la conception à la mort naturelle. MJ]
    Le facteur anthropologique n’est peut-être pas le seul, mais il existe sans doute, comme a pu le dire tel prélat en 2006: “le tourisme est l’un des facteurs de réchauffement de la planète”.
    [Ou mais tel autre prélat a dit exactement l’inverse. Ramener la science climatique à une déclaration de prélat c’est du fidéisme. MJ]
    En 2009, à l’occasion de “la Conférence mondiale des Nations Unies sur les changements climatiques, grâce à laquelle la communauté internationale a l’intention de contrer le phénomène du réchauffement climatique”, le Saint-Père Benoît XVI espère “que les travaux permettront d’identifier les actions respectueuses de la création et initiatrices d’un développement solidaire, fondé sur la dignité de la personne humaine et orienté vers le bien commun”.
    [Le Pape ne parle jamais de réchauffement, comme vous avez pu le constater. MJ]
    Et pourquoi le Vatican a-t-il fait installer sur son sol des panneaux solaires, pour lutter contre les émissions de Co2 ?
    [Les panneaux solaires ne luttent pas “contre” le CO2 (comment le feraient-ils ?), ils permettent de produire soi-même son énergie. MJ]
    A mes yeux (mais je ne suis pas un spécialiste), pro et anti “réchauffement” s’écharpent sur un mauvais sujet, un peu, si je pouvais être provocateur, comme les catholiques et les protestants orthodoxes sur la Vierge Marie (dont Luther et Calvin avaient conservé les dogmes).
    L’essentiel, comme le répète le Saint-Père, est de veiller au don de la Création. Et apparamment, nous sommes tous d’accord sur cet objectif.
    Après, si le véritable problème est la lutte pro ou anti Greenpeace, ou pro ou anti Al Gore, ou pro ou anti libéralisme, c’est autre chose.
    [Comme déjà indiqué, l’essentiel du respect de la création, c’est de ne pas tout ramener au sujet du réchauffement du à l’homme, lequel, pardonnez-moi l’expression, pollue le problème du respect de l’environnement. MJ]

  5. JEAN DU TERROIR

    N’ayant pas d’opinion à ce sujet bien qu’ayant fortement étudié la question, je me permets néanmoins de faire remarquer qu’il n’y a aucun lien entre des évènements météorologiques ponctuels dans un espace géographique déterminé et une quelconque évolution climatique globale, se traduisant ou non par un réchauffement.
    En bref, il est aussi absurde de dire qu’il y a réchauffement en période de canicule que de nier le même réchauffement en période de “vague de froid”.
    Seul bémol à mes propos : l’éventuel “détournement” du Gulf Stream provoqué par l’éventuelle fonte de la banquise entrainant une éventuelle “continentalisation” (à la fois plus chaud l’été et plus froid l’hiver, pour simplifier!) du climat de l’Europe de l’Ouest.
    A bon entendeur…

  6. Sancenay

    à Jean du Terroir et Bougainville,
    Que nous soyons expert ou non en la matière, nous n’avons manifestement en effet rien de certain en ce qui concerne l’hypothèse du “réchauffement climatique”; rien de sûr ni “pour” ,ni “contre” sa réalité , d’autant que la période d’observation ( et d’agitation) à ce sujet est bien récente.
    Ce que nous constatons par contre c’est l’usage terrorisant et totalisant qui en est fait et qui outrepasse sensiblement les exigences du devoir civique qui nous incombe de préserver la nature qui nous a été confiée.
    Et c’est bien cela qui nous insupporte et qu’il convient de contester lucidement en temps utile.

Laisser un commentaire