Bannière Salon Beige

Partager cet article

Valeurs chrétiennes : Education

Pass contraception : réaction de l’enseignement catholique parisien

Voici le communiqué de Jean-François Canteneur, adjoint au directeur diocésain de l'enseignement catholique de Paris :

"Contraception ou éducation ? Que veut-on mettre dans les mains des lycéens d'Île-de-France ?

C La Région Île-de-France met aujourd'hui des « Pass Contraception »à la disposition des lycéens. Les effectifs des lycées privés sous contrat ont été inclus dans cette opération, sans que le dispositif ne soit davantage organisé : les établissements scolaires privés ne disposent pas systématiquement de service de santé et n'ont pas «d'infirmière scolaire » au sens des postes existant dans l'enseignement public. Le choix de la Région de proposer un Pass Contraception ne répond pas à la demande de l'Enseignement catholique, qui n'a pas été associé à cette décision. Celle-ci semble motivée par la volonté de diminuer le nombre d'IVG chez les jeunes et de favoriser leur _accès aux droits_. 

En matière de prévention, «Les chefs d'établissement catholique savent les responsabilités qui leur incombent mais l'Enseignement catholique ne peut désolidariser la prévention de la visée éducativequi est la sienne. » [Texte national : l'Éducation affective, relationnelle et sexuelle dans les établissements catholiques]. L'éducation affective, relationnelle et sexuelle ne peut pas se réduire à des mesures de prophylaxie mais doit « prendre en compte de la pluralité des dimensions de l'être humain, l'éducation au discernement, la construction de l'image de soi en lien avec sa relation aux autres, la formation d'attitudes de responsabilité individuelle et collective.» «L'éducation affective, relationnelle et sexuelle comporte donc une dimension éthique puisque s'y trouvent engagées la dignité de son propre corps, la dignité du corps de l'autre et la dignité de toute personne humaine. »
Le sens des paroles prononcées ou des gestes posés à l'encontre des jeunes doit faire l'objet de toute notre attention. Dans tous les cas, la diffusion de ces Pass Contraception aux élèves ne peut avoir aucun caractère obligatoire. En la matière, les établissements scolaires catholiques de Paris continueront à privilégier une politique d'éducation ouverte sur le sens de la vie, de la liberté et de la responsabilité."

Partager cet article

4 commentaires

  1. Le pass contraception complète la mise à disposition des lycéens de la pilule du lendemain et des préservatifs.
    Les politiques s’occupent beaucoup de la sexualité des adolescents. Ils veulent donner l’habitude à ces derniers de dépendre pour tout, y compris pour ce qui est le plus intime, des décisions de la puissance publique, et donc de la classe politique.
    Il s’agit d’habituer chacun à n’avoir qu’un interlocuteur dans la vie : la classe politique.

  2. « Après avoir pris ainsi tour à tour dans ses puissantes mains chaque individu et l’avoir pétri à sa guise, le souverain étend ses bras sur la société tout entière ; il en couvre la surface d’un réseau de petites règles compliquées, minutieuses et uniformes, à travers lesquelles les esprits les plus originaux et les âmes les plus vigoureuses ne sauraient se faire jour pour dépasser la foule ; il ne brise pas les volontés, mais il les amollit, les plie et les dirige ; il force rarement d’agir, mais il s’oppose sans cesse à ce qu’on agisse ; il ne détruit point, il empêche de naître ; il ne tyrannise point, il gêne, il comprime, il énerve_, il éteint, il hébète, et il réduit enfin chaque nation à n’être plus qu’un troupeau d’animaux timides et industrieux, dont le gouvernement est le berger. » Tocqueville
    Tiré de “L’école, une affaire d’Etat ?”, de P Jacobs, livre à mettre entre toutes les mains…

  3. Intéressante émission de Radio Courtoisie présentant un livre sur l’objection de conscience :
    http://rutube.ru/tracks/4385624.html?v=62bce8a08a59a11b16da3a6ebb03aca9
    C’est par la même occasion une proposition d’article.

  4. Ben ça, à force d’être sous-contrat, ils sont les dindons de la farce. Le Malin doit encore en rigoler.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]