Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : L'Eglise en France

Pas de troisième “miracle” ou “signe” à la Réunion

Un troisième évènement sur l'île de la Réunion en moins de trois mois? "Non" répond monseigneur Aubry, évêque de Saint Denis.
Si le premier signe (relaté ici) est conforme à la foi et la Tradition de l'Église, celui qui aurait eu lieu à Trois-Bassins en mai ainsi que celui que certains ont cru apercevoir à Bras Panon ce week-end (ici ou ) ne le sont pas. Dans ce communiqué de presse à paraître dans la journée, Monseigneur Aubry donne les clefs d'un vrai discernement utiles pour tous :

"Dans
l’histoire de l'Église, il y a toujours eu des phénomènes de visions,
d’apparitions, de messages, de miracles, de signes. Quand ils sont
authentiques, ils invitent toujours à se positionner par rapport à la personne
même du Christ, à son Évangile, à l’enseignement de l'Église et à notre
prochain. Dans sa liberté de conscience, chaque catholique est appelé à donner
son adhésion aux vérités essentielles de la foi et à se comporter en
conséquence pour être un bon disciple du Christ
.

L’essentiel
n’est donc pas les miracles, les phénomènes extraordinaires ou inexpliqués.
Lorsqu’un phénomène se présente, nous devons toujours nous poser certaines
questions : quelle en est l’origine ? Dans quel contexte ? Dans
quelles circonstances ? Pourquoi tel ou tel phénomène ? Qu’est-ce que
Dieu veut nous faire comprendre ? Est-ce que nous devons le retenir comme
un signe ou pas ? Si le phénomène, quel qu’il soit, ne se situe pas dans
la logique de la foi, ne nous ramène pas à l’essentiel de la Tradition reçue
des apôtres, n’apporte rien à la vitalité et à la mission de l'Eglise, ne
favorise pas le recueillement, la conversion, la paix des personnes et de la
société… il est de notre devoir à tous, et plus particulièrement du devoir de la
hiérarchie, de l’écarter. Pour le bien des personnes, de l'Église et de la
société.

Si
Dieu veut vraiment donner un signe, il le fera de telle manière que l’on ne
puisse pas se tromper. Dans le cas de Cambuston, le phénomène devient signe
parce qu’il se situe dans la logique de la foi reçue des apôtres.
Il nous
renvoie, dans sa localisation et les circonstances, au mystère de l’eucharistie
et de l'Eglise, au mystère de la passion et de la résurrection du Christ où
« Jésus miséricordieux » nous dévoile l’amour de Dieu « Notre
Père » pour toutes les personnes, dans une société en crise. C’est un
signe, il ne s’agit pas d’une apparition.

Dans
les deux autres cas, Trois-Bassins et Bras-Panon, nous ne sommes plus dans la
logique de la foi et de l’iconographie chrétienne. Il y a eu certes deux
phénomènes mais nous ne pouvons absolument pas parler de signes d’un visage du
Christ. Par conséquent, catholiques, apprenons à discerner dans le respect les
uns et des autres.
Et gardons-nous bien de discréditer nous-mêmes l'Église par
des emballements de curieux avides à tout prix de merveilleux.
Le signe suprême
de l’amour de Dieu Notre Père pour l’Humanité est Jésus-Christ, mort et
ressuscité.
Il est déjà présent dans chaque tabernacle de nos églises et dans
chaque visage humain. Entrons dans le silence, la prière, l’adoration de Dieu et
le service de nos frères
".

Partager cet article

1 commentaire

  1. “Evêque de Saint-Denis-de-La-Réunion, Mgr Gilbert Aubry, vient de proposer que l’Ascension soit célébrée dans l’île le dimanche et non plus le jeudi et que les lundis de Pâques et de Pentecôte ne sont pas des fêtes religieuses [NDT : en effet, mais ce sont des octaves car une journée est trop courte pour assumer cette lourde réalité de Pâques ou de Pentecôte …]
    Ces trois jours pourraient dès lors être utilisés par d’autres religions (on pense évidemment à l’islam et aux Tamouls) à d’autres dates, sans modifier le nombre de congés. ”
    source Faits-et-documents d’Emmanuel Ratier N°275

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services