Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Vie de l'Eglise

Pas de prêtres en politique, pas de laïc à l’autel

Telle est la pensée du Pape transcrite dans un discours aux évêques du Brésil reçus hier en visite ad limina (Zenit et Vis). :

"Face à celle des laïcs, l'identité propre aux fidèles ordonnés relève de la différence essentielle entre sacerdoce ministériel et sacerdoce commun. Il faut donc éviter la sécularisation des prêtres et la cléricalisation des laïcs… Dans cette perspective, les laïcs doivent exprimer la vision anthropologique et la doctrine sociale de l'Eglise dans la vie publique, y compris en politique, tandis que les prêtres doivent y être étrangers. Leur mission est de favoriser l'unité et la communion des fidèles en étant une référence pour tous".

Les choses sont claires : les laïcs doivent se retrousser les manches et s'investir dans la Cité car ils ont le devoir (sic) de promouvoir la Doctrine sociale de l'Eglise.

Par ailleurs, les prêtres occupent une fonction dans un domaine bien différent :

"Ce n'est pas le manque de prêtres qui justifie une participation plus active et consistante des laïcs (…) Dans la mesure où ils sont conscients de leurs responsabilités propres au sein de l'Eglise, ils favorisent le rôle primordial du prêtre comme pasteur de la communauté, comme témoin de la l'authenticité de la foi et dispensateur des mystères du salut au nom du Christ… La fonction sacerdotale est essentielle et irremplaçable pour l'annonce de la Parole et la célébration des sacrements, de l'Eucharistie avant tout… Il faut donc demander au Seigneur d'envoyer des ouvriers pour sa vigne, mais aussi pour que les prêtres manifestent la joie de la fidélité à leur identité et l'enthousiasme de leur mission" Le manque de prêtres, a ajouté le Pape, "ne doit pas être considéré comme normal, et encore moins comme un caractère acquis à l'avenir", encourageant ses hôtes "à unir leurs efforts pour susciter la vocation des nouveaux pasteurs dont les diocèses ont besoin…mais également pour disposer d'un clergé mieux formé et plus nombreux au service de la foi et de la mission apostolique des fidèles".

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services

 

Pendant le confinement, le combat ne s'arrête pas.

Le Salon beige a besoin de votre aide pour défendre les principes non négociables!