Bannière Salon Beige

Partager cet article

Science

Pas de nouvelles technologies pour les enfants

Lu ici :

"Dans la Silicon Valley, les dirigeants à l'origine des tablettes, des iPhone, ou des jeux vidéo, laissent à peine leurs enfants toucher à un smartphone. C'est ce que souligne un article du New York Times. Steve Jobs, le célèbre fondateur d'Apple, ne fait pas exception. "Nous limitons l'utilisation des nouvelles technologies par nos enfants", a affirmé le célèbre Américain au journaliste Nick Bilton, en 2010. A la question "vos enfants aiment-ils l'iPad ? ", il avait d'ailleurs déclaré : "Ils ne l'ont jamais utilisé". Même constat dans la famille d'Evan Williams, un des fondateurs de Twitter. Chez lui, ses deux enfants n'ont pas de tablette et sont encouragés à lire des livres en papier, détaille le quotidien. Privilégier les activités culturelles était également le credo du fondateur d'Apple. "Chaque soir, pendant le dîner, dans la cuisine, Steve Jobs discutait littérature, d'histoire et d'une variété de choses," a rapporté Walter Isaacson, l'auteur de "Steve Jobs". "Personne n'a jamais sorti un iPad ou un ordinateur. Les enfants ne semblent pas accros à tous les périphériques ", ajoute l'auteur.

Selon Nick Bilton, la plupart des pionniers de la technologie limitent l'utilisation de ces gadgets par leurs enfants à 30 minutes par jour pendant la semaine, alors que d'autres ne tolèrent l'usage de la technologie que pendant le week-end.

Une méfiance vis à vis de ces nouvelles technologies qui se retrouve jusque dans le choix d'école. A en croire le New York Times, de nombreux dirigeants et salariés de Google, Yahoo, Apple et eBay, envoient leurs enfants dans un établissement Waldorf, dont la pédagogie est particulièrement anti-technologique. Et pour cause, selon la direction, tablettes et smartphone représentent une menace pour la créativité, le comportement social et la concentration des élèves."

Partager cet article

10 commentaires

  1. C’est comme nos ministres de l’Educ Nat qui envoient leurs enfants dans des établissements privé.

  2. Faites ce que je dis,
    ne faites pas ce que je fais.
    Un grand classique des membres de l’über-class mondiale.

  3. Bonne nouvelle quand même.

  4. C’est aussi comme nos hommes politiques de la gauche laïque et anticléricale qui envoient leurs enfants dans des écoles catholiques !

  5. ça me rappelle fortement les agriculteurs qui vendent du veau en batterie pour les consommateurs, mais eux, mangent du broutard. Il y a pour les autres, et il y a pour moi. Quand on auras gagné une ou deux batailles, la prochaine, ce sera celle là.

  6. Lisez, lisez, lisez. ET bravo à Finkielhraut.

  7. Attention à ne pas tout mélanger… la technologie n’est pas mauvaise : c’est son usage qui l’est…
    Je rappelle aux défenseurs du papier que la perversion est venue par les livres avant la Révolution, que les premiers livres pornographiques datent du Marquis de Sade et que les images pornographiques avaient pour unique support la presse il y a vingt ans !
    Sinon, je vous propose d’abandonner le Salon Beige en ligne et d’en faire un journal : on verra combien il reste de lecteurs 😉

  8. C’est bien que cela se sache, ces marchands s’enrichissent en pourrissant grande partie de l’humanité mais veulent protéger leur progéniture.
    Quel spectacle affligeant de voir les enfants et les jeunes prisonniers des appareils électroniques. Cela devient une véritable drogue. La vente de ces appareils devrait ètre contròlée comme celle des armes à feu, interdit aux mineurs.

  9. Article qui montre bien le “c’est bon pour la masse” (ressort ultra-constitutif de la domination : que ce soit pour la technologie, le métissage, les modes dégénérées, les idéologies creuses)

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services