Bannière Salon Beige

Partager cet article

Valeurs chrétiennes : Famille

Paris veut faire perdre leur mémoire aux Parisiens

Parce qu'il faut donner des noms en rapport avec l'histoire de la capitaile, la mairie de Paris remplace la bibliothèque Mouffetard-Contrescarpe par la bibliothèque Mohammed Arkoun : 

"Bertrand Delanoë a décidé de débaptiser certaines bibliothèques de Paris pour leur donner le nom de personnalités "ayant un lien avec la capitale". Ainsi la bibliothèque Mouffetard-Contrescarpe s’appellera désormais "bibliothèque Mohammed Arkoun". J’ai quelques raisons familiales d’avoir de la sympathie pour cet éminent islamologue né à Taourit-Mimoun (Kabylie) et spécialiste de Ibn Miskawayh, mais je me mets à la place des habitants du coin : s'agissant d’une bibliothèque, franchement, est-ce que les noms"Mouffetard" et "Contrescarpe" n’étaient pas plus évocateurs de la mémoire bimillénaire de ce quartier de Paris ?"

Pour ne pas y perdre la tête, revenons aux sources : 

Mouffetard

"- Portion de l'ancienne voie Romaine allant vers l'Italie. Elle traversait au XIII éme siècle un lieu dit le Mont Cetardus. Ce nom aprés déformation au fil des ans a donné le nom de Mouffetard.

   - La rue Mouffetard tirerai son nom des "mofettes" , ces odeurs pestilentielles provoquées par les écorcheurs qui vidaient dans la Biévre les tripes des animeaux abattus pour en tanner le cuir".

Contrescarpe (en rapport avec les fortifications de Lutèce) : 

"Pente extérieure du fossé entourant une place fortifiée".

Mohammed Arkoun :

"né en 1928 à Taourirt-Mimoun dans la commune actuelle de Beni Yenni, en Kabylie (Algérie), décédé le 14 septembre 20101,2 à Paris, est un intellectuel qui s'inscrit dans la tradition des « lumières » français, historien de l'islam et philosophe".

Partager cet article

11 commentaires

  1. Les islamistes Français et autres doivent se taper sur les cuisses et avoir des crampes d’estomac de rigolade. C’est incroyable mais vrai, ce sont les élus Français qui islamisent au plus vite notre société.

  2. Delanoé a raison, il faut aller plus loin: rebaptiser Paris en Delanoé-City

  3. Et pourquoi ne change t-il pas de nom lui-même ?

  4. Bien évidemment, ils le veulent.
    Un des moyens de faire crever un arbre ou un peuple est de le déraciner.

  5. Effrayant et lamentable de bêtise. Il y a là une volonté de choquer, d’arracher aux Français leur identité. Maurras se lamentait déjà que sur la colline sainte Geneviève on érige une mosquée. Cette tentative du pouvoir socialiste signe sa nature immorale et perverse ; elle renforcera le rejet du peuple à son égard.

  6. Ils agissent comme si Paris était leur propriété personnelle et ce n’est pas les équipes UMPS prétendantes au pouvoir en mars prochain qui vont rassurer les Parisiens, du moins ce qu’il en reste.

  7. Bibliothèque Clotilde?
    Bibliothèque de Bièvre?
    Au pire bibliothèque Pierre Gripari (son palmarès de délégué syndical CGT, garçon de bibliothèque au CNRS, écrivain pour enfants, Prix Voltaire, devrait lui fournir un palmarès acceptable par le dictateur de Paris).
    Tout cela serait toujours mieux que cet illustre inconnu -quant à la contribution en direction du jeune public-, qui, à part son CH dans la légion d’honneur, n’a pas fait bouger les lignes côté islamique, et n’a strictement rien produit en direction des enfants semble-t-il.
    Même si ce n’est pas une bibliothèque spécialisée enfants.

  8. D’un autre côté, les Parisiens le veulent bien… On ne leur a pas imposé de voter pour ces gens-là ni de les réélire.
    On a les chefs que l’on se donne.

  9. ça fera du boulot pour redonner le vrai nom après.

  10. Serait-il possible de retrouver ce nom lorsque la présente majorité sera battue ?

  11. Sûr que l’ancien nom évoquait l’histoire de la capitale, cette histoire qu’il faut éliminer à tout prix. Est-ce parce que “les gens heureux n’ont pas d’histoire” ? Je ne crois pas, c’est pour la même raison que la volonté de détruire la famille : créer des déracinés plus facilement manipulables.

Publier une réponse