Bannière Salon Beige

Partager cet article

Valeurs chrétiennes : Famille

Parents, éduquez comme l’Etat le veut

Ca continue avec la cigarette : il sera bientôt interdit en Europe de fumer chez soi ou dans sa voiture sous prétexte de protéger les enfants. L’intention peut être louable, mais l’Etat et la loi continuent encore ainsi leur dangereuse pénétration dans la vie de la famille. Réaction d’un père de famille du Canada où ces mesures sont applicables :

"Ce n’est pas tant l’interdiction du tabagisme dans les voitures où des
enfants sont passagers qui me dérange, mais le fait que le gouvernement
brime ma liberté individuelle, lance un jeune père de famille. Est-il
nécessaire de réglementer le bon sens ?
"

Ce sociologue démontre le processus idéologique :

"Dès l’instant où on prend conscience des méfaits du tabagisme passif,
la légitimité des mesures anti-tabac, quand il s’agit de la protection
d’enfants, n’est contestée par personne (…) Le regard que la société portera désormais sur les parents
insouciants ne sera plus celui de l’indifférence.
Ce sera de moins en
moins toléré ; un peu de la même manière que pour les parents qui
giflent, qui battent leurs enfants. Les mentalités changent.Le droit d’ingérence sur les enfants des autres est
inscrit dans la loi
pour un certain nombre de points (maltraitance…),
et les gens l’exercent. Le tabagisme passif pourrait arriver à faire
partie de ce droit d’ingérence".

Et voilà le tour est joué. Si le danger était réellement aussi grave, que l’Etat interdise tout simplement la vente de tabac en France. Mais il faudrait consentir à des réductions de ses propres recettes…
Quant à la protection de l’enfance, que l’Etat remplisse ses devoirs en s’en prenant aussi à la drogue qui se répand de plus en plus tôt et de manière de plus en plus nocive sur le territoire de sa propre responsabilité : les chiffres sont scandaleux et incomparables avec ce qui se passe dans la vie intime des familles.

Lahire

Partager cet article

18 commentaires

  1. Depuis quelques semaines,la boisson redbull est autorisee a la vente en France.Auparavant,elle etait interdite en vertu du principe de precaution;les effets nocifs du tabac etaient pourtant bien connu.

  2. C’est-y pas beau la prohibition? Si ca continue comme ca, on va se retrouver dans des caves sombres et humides pour fumer du tabac alors que les fumeurs de pétards se balladeront tranquillement dans la rue, pet au bec …
    Je ne savais pas qu’on pouvais devenir criminel ou résistant, c’est selon, rien qu’en fumant.
    Mais dites moi, le cas cosial qui achète ses cigarettes en Espagne, il est quoi alors ? Il fume sans payer ses taxes, faudrait-y pas penser à le flinguer ?

  3. a quand l’interdiction:
    Des films pornos,violents ,malsains qui poluent l’âme de tous ces enfants.
    le divorce ,l’arrivée du concubain ou concubine qui font souffrir les enfants.
    L’avortement qui les tue

  4. Soi disant que nous sommes dans une société en perte de repères, et pourtant jamais nous n’avons eu autant à subir de lois restrictives de liberté. La démocratie occidentale, c’est l’absolutisme du quotidien !

  5. Et toujours pour protéger les enfants, je propose l’interdiction de la pornographie chez soi.
    Comme on aura du mal à contrôler tout ça à l’intérieur des foyers, je milite pour l’installation de télécrans, dont l’extinction sera interdite et impossible, qui en même temps qu’ils diffuseront des oeuvres éducatives (défilé de la gay-pride par exemple, pour ceux qui ne peuvent pas y aller) filmeront l’intérieur familial.
    Comme il est possible que cela ne suffise pas et que quelques parents fument dans les toilettes, les détecteurs de fumée de cigarette seront obligatoires, avec transmission de l’alarme à la milice du pâté de maison.

  6. Parfaitement d’accord sur la nécessité bien plus impérieuse d’une lutte contre la drogue mais aussi contre la pornographie.
    Et que dire des parents défaillants dans l’éducation morale, le respect de l’autre, etc ?

  7. Enfin, il faut aussi que l’école s’attelle à cette noble tâche pour la santé publique, et encourage, voire forme spécifiquement, les enfants à surveiller et dénoncer leurs parents. En plus ça pourra servir pour d’autres choses : les robinets laissés ouverts, les poubelles non triées, les mauvaises pensées, les mots et les pratiques non autorisées…

  8. Le tabagisme passif est souvent insupportable, mais la légende comme quoi il serait “dangereux” pour les gens sains est un mensonge organisé pour violer les Droits des autres, comme le prétendu “réchauffement climatique d’origine humaine”.

  9. je suis surpris que l’on s’interesse autant aux méfaits du tabac et si peu à ceeux de l’alcool.Maiis les lobbies alcooliers sont peut être trop puissants .

  10. Et l’avortement, la drogue, la pornographie, les pervers sexuels remis en liberté??? A quand leur interdiction? Non, on préfère s’attaquer aux méchants fumeurs, c’est tellement plus simple…

  11. Il suffit d’avoir vu quelqu’un mourir d’un cancer du poumon pour se rendre compte des effets pervers du tabac : l’interdiction totale du tabac est la seule solution .

  12. @ Jean-Claude
    Vous êtes hors sujet là. Encore que si le tabac est vraiment si dangereux vous n’avez pas tort.
    Mais le problème n’est pas celui-là, il est de l’immixtion indue de la force publique à l’intérieur des foyers.
    Car enfin il y en a vraiment marre ! L’Etat agit de plus en plus très largement au-delà de ses prérogatives et raisons d’être ! L’Etat n’est pas notre mère ni notre Jimmy Criquet ! La liberté ne figure-t-elle pas dans notre devise ? Comme la démocratie figure dans celle de la Chine sans doute…

  13. Bon bah Tonio à déjà répondu pour moi, merci 🙂

  14. Et combien meurent centenaires en fumant deux paquets par jour?
    Et c’est qui, qui gagne des millions d’euros avec les taxes sur le tabac?
    Mort à l’hypocrisie permanente!

  15. J’ai entendu il y a quelques semaines un chef de service de pneumologie d’un hôpital parisien dire que la tabagie passive était une foutaise. Alors à quel saint se vouer? Personnellement je ne fume pas.

  16. Vive la dictature ! Nous sommes dans le meilleur des mondes… complètement déchritianisé (= nous avons donc perdu la liberté).

  17. “Car enfin il y en a vraiment marre ! L’Etat agit de plus en plus très largement au-delà de ses prérogatives et raisons d’être ! L’Etat n’est pas notre mère ni notre Jimmy Criquet ! La liberté ne figure-t-elle pas dans notre devise ? Comme la démocratie figure dans celle de la Chine sans doute…”
    Votre raisonnement est louable mais le problème est que si on applique le même à l’avortement, cela revient à ne pas admettre que l’Etat puisse l’interdire au motif que il n’a pas à s’immiscer dans la vie privée des gens, de même que pour la pornographie à la télévision…
    [Non, car la porte de la maison familiale est la limite de l’Etat. A l’intérieur, il y va de la responsabilité des parents. L’avortement n’a pas être autorisé ni par une loi d’Etat ni à l’intérieur de la maison. Si ce dernier cas devait arriver, il appartiendrait à l’Etat d’intervenir par principe de suppléance pour punir le crime et éventuellement protéger d’autres vies. Il y va de même pour la pornographie et toute immoralité. Lahire]
    Peronnellement je pense en effet que cela va trop loin, par contre je suis pour l’interdiction de fumer dans les lieux publics comme c’est le cas depuis le 1er février 2008. Car même si quelques vies sont sauvées grâce à cette mesure, ça sera une bonne chose, le Seigneur s’en réjouira.

  18. @ Michaël
    Lahire vous a en partie répondu.
    Je me permets de compléter.
    Le biais de votre raisonnement est de comparer tabagisme et avortement.
    L’avortement est contraire à la loi naturelle. Pas le tabac. En interdisant l’avortement, la loi positive ne fait qu’abonder dans le sens de la loi naturelle, elle n’outrepasse pas ses limites. Ce qu’elle fait lorsqu’elle contredit la loi naturelle : en autorisant, organisant, remboursant, etc. l’avortement.
    Le tabac est certes nocif. (pour info je ne suis pas fumeur) Mais il ne faut pas abuser : on ne meurt pas à la fin d’une cigarette, ce n’est pas de la strichnine. Alors que l’on meurt d’un avortement : c’est sa finalité. Si donc, dans un soucis de santé publique, l’Etat veut légiférer sur l’usage du tabac, il doit en premier lieu cesser d’en être le producteur (cf. Seita – ce fut fait en 1995).
    Mais surtout cette législation et les restrictions de libertés induites doivent être proportionnées à la gravité du mal combattu. Et là je ne crois vraiment pas que la gravité du tabac justifie une telle violation de l’intimité familiale. Parce qu’une interdiction, si elle a quelque portée, doit se donner les moyens d’être mis en oeuvre : alors quels moyens de contrôle va-t-on devoir avaler ?
    J’ai tout de même la franche conviction que cette lutte anti-tabac est surtout idéologique. C’est un miroir aux alouettes pour nous occuper et ne pas permettre que nous nous appercevions, et nous occupions, de problèmes autrement plus importants, autrement plus graves.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services