Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie

Pakistan : pas de retrait de la loi anti-blasphème

Lu sur le blog d'Yves Daoudal :

G "Le Premier ministre du Pakistan, Yousaf Raza Gilani, a informé le Parlement, mercredi, que son gouvernement n’avait jamais eu l’intention d’apporter un quelconque changement aux lois anti-blasphème, et que le comité qui avait été formé pour étudier une refonte de ces lois était dissous. Il a précisé que Sherry Rehman, membre du Parti du peuple pakistanais (PPP) au pouvoir, qui avait déposé « à titre personnel » une proposition de loi modifiant la loi sur le blasphème, avait retiré son texte. […] Mgr Lawrence Saldanha, archevêque de Lahore et président de la Conférence des évêques catholiques du Pakistan, a dénoncé l’« acte de capitulation » du gouvernement face aux extrémistes.

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

3 commentaires

  1. Ne nous leurrons pas, l’islam n’est pas réformable.

  2. Simplement affligeant. Nous devrions déclarer l’ambassadeur de ce pays en France personna non grata. Si tous les pays de l’UE pouvaient en faire autant, ce serait encore mieux.
    Le Pakistan est-il membre de l’ONU ?

  3. Etonnant : quand Mugabe s’en prenait aux Blancs, la communauté internationale s’est, à juste titre, indignée et les Etats occidentaux surtout l’ont boycotté (sauf la République “française”)… Quand un Etat musulman persécute les chrétiens, on garde le doigt sur la couture…
    Morale de l’histoire : si Mugabe avait mené sa politique au nom de l’islam, il aurait peut-être été considéré avec bienveillance.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services

 

Pendant le confinement, le combat ne s'arrête pas.

Le Salon beige a besoin de votre aide pour défendre les principes non négociables!