David Rachline (FN) : “Il faut nous adresser aux électeurs des Républicains”

David Rachline, maire FN de Fréjus, a été interrogé dans Présent. Extrait :

8951-20170923"Nicolas Dupont-Aignan a appelé à une alliance « allant de Laurent Wauquiez à Marine Le Pen ». Que lui répondez-vous ?

Il ne faut pas se limiter à l’union des électeurs qui se réclament de la droite, il faut voir encore plus large et viser l’union de tous les électeurs patriotes. Pour autant, le Front doit vraiment mettre en œuvre une stratégie afin de s’adresser de manière extrêmement claire aux préoccupations des électeurs qui se réclament de la droite. Et cela passera par des discussions au moins avec Nicolas Dupont-Aignan. Je crois moins à la sincérité de Laurent Wauquiez. Il occupe selon moi ce créneau de manière commerciale et sans aucune sincérité de conviction ni d’idées. Quand les responsables politiques comme lui sont aux responsabilités ils font l’inverse de ce qu’ils ont annoncé. Laurent Wauquiez a fait partie de ces gouvernements qui ont trahi les Français et qui ont conduit aux échecs successifs de la droite. Il faut nous adresser aux électeurs des Républicains pour leur dire que les préoccupations qui sont les leurs sur l’économie, sur le soutien aux entreprises, sur la défense de la famille, sur toute une série de valeurs et de convictions, sont les nôtres. Et permettent de se rassembler au sein de notre mouvement. Ils y trouveront plus de sincérité et d’efficacité."

Lire la suite de l'article

Terres de mission du dimanche 24 septembre

Voici les thèmes :

Eglise universelle: Etre chrétien au Pakistan

Directeur Général de SOS Chrétiens d'Orient Benjamin Blanchard revient d'un séjour de deux semaines au Pakistan. Il a découvert une Eglise encore récente, extrêmement minoritaire et en butte à l'hostilité de la majorité musulmane. Le Pakistan, voulu par le musulman Muhammad Ali Jinnah au moment de la fin de l'Empire des Indes n'est-il pas d'ailleurs Le pays des purs fondé sur des critères religieux? La loi sur le blasphème place sur la tête de chaque chrétien une épée de Damoclés qui fait qu'à chaque instant un musulman peut accuser un chrétien d'avoir manqué de respect au prophète ou au Coran et le faire condamner à mort sous ce prétexte. La victime exemplaire la plus connue de cette loi est Asia Bibi condamnée à mort et emprisonnée depuis 2010 pour s'être interrogée publiquement, lors d'une altercation avec d'autres femmes, sur les mérites respectifs du Christ et de Mahomet.

Eglise en France: Les 10 ans de la Roë

En ce 24 septembre la communauté de la Roë, à proximité de Laval, en Mayenne, fête ses 10 années d'existence par la célébration d'une messe solennelle et le partage d'un banquet gaulois.  Fondée par Robert d'Arbrissel au XI éme siècle l'église abbatiale accueille aujourd'hui une communauté bien vivante de catholiques attachés à la forme extraordinaire du rite romain et dispose d'un lutrin de chantres qui chantent le propre de la messe selon le grégorien d'avant la réforme de Solesmes au XIX éme siècle.

Lire la suite de l'article

C’est arrivé un 23 septembre…

"A qui veut régénérer une Société en décadence, on prescrit avec raison, de la ramener à ses origines." Léon XIII, Rerum Novarum

Alors rappelons-nous :

  • le 23 septembre 1600: ordination de St Vincent de Paul.

L'ordination a lieu à Château-l'Evêque, alors qu'il n'a que 20 ans, soit 4 ans avant l'âge canonique minimum autorisé à l'époque.

Vendu esclave à Tunis, acheté par un Français apostat, qu'il convertit ; chargé d'une mission auprès du Roi Henri IV par le pape, il devient aumônier de la Reine Margot.Voir les Chroniques du 24 avril, du14 mai, du 27 septembre.

  • le 23 septembre 1305 : mariage du futur Roi de France, Louis le Hutin.

Louis le Hutin, fils du Roi de France Philippe IV le Bel et de la reine de Navarre Jeanne Ière, épouse à Vernon Marguerite de Bourgogne, fille du duc de Bourgogne Robert II et d'Agnès de France.

  • le 23 septembre 1548 : le Roi Henri II fait une entrée triomphale dans Lyon.

La ville l'accueille par un triomphe à romaine.Les cérémonies de cette entrée solennelle sont somptueuses. Annoncée en mai, cette visite est minutieusement préparée par la population. Elle a lieu un dimanche ; le Roi longe d'abord les quais de la Saône à bord d'une gondole. Arrivé au faubourg de Vaise, l'attend une grande tente surélevée en soie verte brodée de fil d'argent et parsemée des chiffres royaux. Après avoir pris une collation, il reçoit le gouverneur et les notables de la ville, puis le clergé. Un immense défilé à lieu devant

Lire la suite de l'article

Vote au Parlement européen : précisions de Marie-Christine Boutonnet et Gilles Lebreton

Suite à ce post, voici le droit de réponse des députés FN au Parlement européen Marie-Christine Boutonnet et Gilles Lebreton :

"Nos votes sont cohérents ! Nous sommes tous les deux attaqués par un message, diffusé sur internet, qui nous reproche d'avoir voté, en commission des affaires juridiques, une résolution du 19 juillet 2017 dont certains passages font la promotion de la théorie du genre et encouragent une libéralisation débridée de l'IVG. Ce reproche est inexact : il traduit une profonde méconnaissance de la réalité du travail parlementaire.

En assemblée plénière du Parlement européen, nous avons bel et bien voté contre cette résolution, ainsi que l'auteur du message le reconnaît lui-même.

En commission des affaires juridiques, le texte en faveur duquel nous avons voté n'est évidemment pas cette résolution, mais un avis du 31 mai 2017 qui émettait des suggestions pour réécrire la résolution dans un sens plus conforme à nos idées, en tentant de la recentrer sur l'égalité entre les hommes et les femmes et sur la lutte contre la violence à l'égard des femmes. Cet avis avait notamment le mérite de souligner expressément la nécessité de lutter davantage contre "les mutilations génitales féminines", "les crimes d'honneur", et la pratique du "mariage forcé".

Contrairement à ce qui nous est reproché, nous estimons donc avoir fait preuve d'une grande cohérence en votant pour l'avis et contre la résolution.

Marie-Christine Boutonnet et Gilles Lebreton, députés français au Parlement européen"

Lire la suite de l'article

Des vandales profanent pour la troisième fois une église à l’ouest de Jérusalem

Church-e1506077814967La police n’avait procédé à aucune arrestation après que le monastère de Beit Jamal a été la cible de crimes de haine en 2013 et 2016. Les photos des dégâts montrent que les vandales ont pris le soin de détruire les visages des icônes ainsi que ceux qui étaient peints sur les vitraux (voir les photos sur l'Observatoire de la christianophobie).

C’est la troisième fois que l’église catholique est vandalisée au cours de ces dernières années.

En 2013, des extrémistes juifs présumés avaient lancé des bombes incendiaires sur le bâtiment et peint au spray des slogans comme « prix à payer », « mort aux non-Juifs » et « Vengeance » dans les couloirs du monastère. Puis, au mois de janvier 2016, des douzaines de croix du cimetière de Beit Jamal avaient été renversées. Il n’y avait eu aucune arrestation suite à ces actes de profanation.

L’évêque Boulos Marcuzzo a condamné ce dernier incident, disant qu’il n’est

« pas seulement un acte de vandalisme mais une action contre le caractère sacré des lieux saints et la foi ». « La terre sainte est profonde en termes de foi et de culture. Nous devons vivre ensemble avec la diversité des confessions ».« Il est absolument nécessaire d’accepter les autres, de nous accepter les uns les autres dans notre diversité ».

Lire la suite de l'article

Le mouvement LGBT passe son temps à mentir pour arriver à ses fins

Jean-Luc Roméro l'avait avoué à propos du Pacs, qui ne devait pas aboutir à la dénaturation du mariage, qui ne devait pas aboutir à la fabrication d'enfants pour les LGBT, par PMA ni par GPA… Ce même Roméro milite pour l'euthanasie qui ne concerne, bien entendu, que les cas exceptionnels, comme on le voit en Belgique ou aux Pays-Bas, où il ne suffit plus d'être dans des souffrances atroces pour demander la mort, mais qu'un mineur peut être euthanasié, comme un dépressif, un malade mental. Ces gens passent leur temps à mentir, comme leur père, pour arriver à leurs fins.

Lire la suite de l'article

72% des Français estiment que l’Etat doit garantir aux enfants nés par PMA le droit d’avoir un père et une mère.

Capture d’écran 2017-09-22 à 14.38.59

72% des Français estiment que l'Etat doit garantir aux enfants nés par PMA le droit d'avoir un père et une mère. Malgré une très légère baisse par rapport à la précédente étude réalisée en juin, une immense majorité des Français sont donc opposés au principe de la PMA sans père.

Dans le détail :

  • 77% des électeurs d'Emmanuel Macron au 1er tour de la présidentielle sont favorable à ce que la PMA repose sur la filiation père-mère-enfant.
  • près de 7 Français sur 10 estiment qu'ouvrir des débats sur les questions de société (mères porteuses, PMA sans père, euthanasie) aurait pour conséquence de diviser les Français.
  • Enfin, le débat sur la PMA sans père est le dernier souci des Français. Les priorités sont la lutte contre le chômage (47%), le terrorisme (38%), l'insécurité et la délinquance (29%), le rétablissement des comptes publics (29%), la politique migratoire (24%) …
  • L'ouverture du débat sur la filiation n'est attendue que par 3% des Français. 

Lire la suite de l'article