Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Oui, Eric Brunet a raison ! Demandons leur des comptes…

 Un article trouvé sur Valeurs actuelles, qui vaut le détour!
 
Un ami qui vous veut du mal.

 Inutile de raser les murs, Bruno. Tous les copains savent depuis longtemps que tu fais partie des dix-huit millions six cent soixante-huit électeurs qui ont voté François Hollande le 6 mai 2012. Maintenant que ton champion part en lambeaux, tu suis la meute dans le sens inverse, tu voudrais effacer ce faux pas de ton curriculum vitæ. Pas d’accord, Bruno : tu as enfanté Hollande, tu assumes.

C’est simple, l’ami, je t’accuse d’être coresponsable du chaos. Lorsqu’un gouvernement sérieux aura remis la France sur les rails, dans quelques années — ou dans quelques mois —, j’espère que la République te demandera des comptes. Personnellement, j’apprécierais que tu sois condamné à payer une forte amende assortie d’une interdiction de voter à vie. En attendant ce jour, une question lancinante me ronge, Bruno : pour quelles raisons précises as-tu voté Hollande en 2012 ?

Alors que toutes les nations européennes se serraient la ceinture, pourchassaient les déficits, réduisaient la dépense publique, tu croyais sincèrement que la France retrouverait la prospérité en taxant les riches à hauteur de 75 % ? Tu croyais sincèrement sauver l’Éducation nationale avec les 60 000 nouveaux postes promis par Hollande ? Tu croyais vraiment qu’en embauchant 1000 policiers et gendarmes par an, nous allions faire diminuer l’insécurité ? Tu croyais aussi que nous allions inverser la courbe du chômage en finançant de coûteux contrats de génération et des emplois aidés ?

Bruno : toi, le citoyen éclairé, titulaire d’un master d’histoire de l’art, es-tu myope ? nigaud ? débile léger ? ou définitivement con ? La dernière hypothèse me semble la plus vraisemblable. Ta courte vue, ton manque de curiosité économique sont à l’image de l’immaturité de l’électeur français. Souviens-toi : en 2012, lors d’une votation devenue célèbre, 70 % des Suisses avaient rejeté la sixième semaine de congés payés, estimant qu’elle pèserait trop sur l’économie de leur pays. Chez nous, avec des électeurs de ton calibre, si Hollande avait promis trente semaines de congés payés, et un ranch en Californie pour chaque Français, il aurait réalisé un score de 98 % à la présidentielle.

Comment un bobo éduqué comme toi a-t-il pu gober les fariboles à dormir debout de cet esprit mal dégrossi ? Bruno, comment as-tu pu conduire à l’Élysée le père de ces théories économiques que Oui-Oui lui-même n’aurait pas osé avancer ? Hollande nous a promis l’Amérique, et on va bientôt se retrouver avec le PIB du Burkina Faso.

Les commentateurs fustigent trop souvent nos élus. Ils ont tort. Nos politiques sont à notre image : moyens. Quand je te regarde, Bruno, je me dis que le problème de la France, ce n’est pas l’incompétence de Hollande, mais l’inconséquence de ceux qui l’ont élu. Toi et tes dix-huit millions de petits copains.

Partager cet article

28 commentaires

  1. Je pense que c’est aux médias qui ont manipulé allègrement le français moyen et qui ne donnent pas des infos permettant un choix réellement éclairé qu’il faudrait demander des comptes.
    C’est la raison pour laquelle je ne crois plus en la démocratie : les dés sont pipés.
    Je précise que je n’ai jamais voté pour Hollande…

  2. On voit le résultat du suffrage universel direct et de la démocratouille. L’art de diriger le cirque de la case des singes… Une seule solution, l’aîné des Bourbons et vite…

  3. L’inconséquence de ceux qui l’ont élu” Ah, ben ça c’est ben vrai ! perso quand j’ai lu son programme, j’ai vite compris et JE N’AI PAS VOTE HOLLANDE. C’était pourtant simple…

  4. Il a raison, surtout que Bruno Roger-Petit n’arête pas de critiquer Hollande (à raison), mais il a bien servilement voté pour lui !
    Maintenant de toute façon ils se sont trouvé un nouvel os à ronger : Nicolas Sarkozy, qui aura bien du mal à tenir face à la meute haletante dès à présent à ses trousses, oubliant de demander des comptes au PS et, pourquoi pas en effet, aux électeurs d’Hollande, comme suggère intelligemment Eric Brunet.

  5. Je ne suis pas d’accord du tout! L’erreur est humaine, et de toute façon, que l’on vote à droite ou à gauche, c’est la même politique. Et pour rappel, ce sont les votes des issus de l’immigration musulman qui ont fait élire Hollande, c’est à eux que nous devons demander des comptes.
    De plus, quand on voit la vie qu’on eu nos parents et grands-parents, pendant les 30 glorieuses et le monde qu’ils nous laissent en héritage, je ne pense pas vraiment que ce soit les bulletins de vote qui ont abîmés la France.
    Il ne nous reste plus qu’à ramasser la merde derrière eux!!!!

  6. BRUNET en bon journaliste mercenaire de SARKOZy, ce qu’il fut par articles et un livre ”Pourquoi SARKOZy sera réélu”, bel exemple d’erreur de jugement…..aurait pu remplacer le nom de Hollande par celui de Sarkozy : car durant l’ère SARKOZY, tout a également dégringolé, et la crise n’explique pas tout, comme il a essayé de le faire croire dimanche : rien appris rien oublié, tel un immigré de l’intérieur.
    Les naïfs qui après le quinquennat SARKOZEY ont revoté pour lui, sont aussi coupables que les électeurs de Hollande, car nous venions de vivre le sarkozisme : creux et nuisible par ses mensonges et sa duplicité.
    Sarkozu est en train de s’installer dans la peau de Chirac : inutile et sonore, agité mais vain, paroles de droite dure, mais actes de centre gauche très à gauche.

  7. Il ne fallait pas que F Hollande soit élu en 2012 car il promettait le mariage et l’adoption pour tous, et l’euthanasie. Pas besoin des médias ou d’être spécialiste pour le savoir ; il suffisait de lire ses 60 propositions. Quels que soient les griefs contre N Sarkozy ces promesses n’étaient pas dans son programme.
    Malheureusement le mal est fait. Un peu facile maintenant d’aller manifester….
    Oui tous ceux qui ont voté F Hollande ou se sont abstenu le 6 mai 2012 devront rendre des comptes, et d’abord aux enfants privés délibérément de père ou de mère.

  8. Inutile de raser les murs, Bruno. Tous les copains savent depuis longtemps que tu fais partie des dix-huit millions six cent soixante-huit électeurs qui ont voté Nicolas Sarkozy le 6 mai 2007. Maintenant que ton champion part en lambeaux, tu suis la meute dans le sens inverse, tu voudrais effacer ce faux pas de ton curriculum vitæ. Pas d’accord, Bruno : tu as enfanté Sarkozy, tu assumes.
    C’est simple, l’ami, je t’accuse d’être coresponsable du chaos et de l’arrivée de Hollande et sa clique. Lorsqu’un gouvernement sérieux aura remis la France sur les rails, dans quelques années — ou dans quelques mois —, j’espère que la République te demandera des comptes. Personnellement, j’apprécierais que tu sois condamné à payer une forte amende assortie d’une interdiction de voter à vie. En attendant ce jour, une question lancinante me ronge, Bruno : pour quelles raisons précises as-tu voté Sarkozy en 2007 ?
    Bruno : toi, le citoyen éclairé, titulaire d’un master d’histoire de l’art, es-tu myope ? nigaud ? débile léger ? ou définitivement con ? La dernière hypothèse me semble la plus vraisemblable. Ta courte vue, ton manque de curiosité économique sont à l’image de l’immaturité de l’électeur français. Tu pensais sincèrement que Sarkozy allait respecter la volonté du peuple français et renoncer à cette Europe ?
    Comment un bobo éduqué comme toi a-t-il pu gober les fariboles à dormir debout de cet esprit mal dégrossi ? Bruno, comment as-tu pu conduire à l’Élysée le père de ces théories économiques que Oui-Oui lui-même n’aurait pas osé avancer ? Sarkozy nous a promis l’Amérique, et on se retrouve avec le PIB du Burkina Faso et un Hollande en prime !
    Les commentateurs fustigent trop souvent nos élus. Ils ont tort. Nos politiques sont à notre image : moyens. Quand je te regarde, Bruno, je me dis que le problème de la France, ce n’est pas l’incompétence de Sarkozy, mais l’inconséquence de ceux qui l’ont élu. Toi et tes dix-huit millions de petits copains et qui risquent en plus de récidiver après le départ de Hollande.

  9. @ Estelle
    Je me suis abstenu et j’en suis très heureux et fier. Car N. SARKOZY avait lui aussi promis le mariage gay, mais ceux qui avaient des oreilles pour entendre et des yeux pour voir, n’ont rien entendu ni vu.
    En effet, il avait dit à propos du mariage gay (dont une mouture, le CUC avait été élaborée par Matignon, prête à être proposée au lendemain de sa réélection) être contre ce mariage homosexuel, car la société n’est pas encore prête.
    Ce qui signifie qu’il n’était pas contre et ceux qui voulurent se rassurer, comme vous, n’ont pas eu le courage de s’abstenir, comme le demande Rome (Note RATZINGER reprenant le discours de Pie XII aux juristes italiens).
    Le moindre mal consiste à voter pour ce qui amoindrit le mal existant ou à ne pas voter pour ceux qui le maintiennent ou l’aggravent.
    Un catholique conséquent ne pouvait pas voter SARKOZy : il avait créé un mal plus grand qu’avant lui, avec le gender à l’école, et il s’apprêtait à le renforcer avec la suite logique, le CUC, forme UMP du mariage Taubira, que proposèrent dès l’automne 2012 à la fois FILLON, MARITON, Frigide BARJOT et COPE.
    Ceux qui comme vous ESTELLE, mettent en accusation leurs frères dans la foi parce qu’ils se sont logiquement abstenus pour ne pas prêter leur concours à ce mal législatif et éducatif induit par Sarkozy, leur doivent des excuses : c’est vous qui êtes dans l’erreur, doublement,et par votre vote, et par votre accusation de faute morale.
    Finalement vous rejetez sur ceux qui l’ont refusée la faute morale de relativisme que vous avez commise.
    Réfléchissez pour 2017, et potassez l’enseignement de ROME avant d’utiliser le catholicisme pour excuser un vote hasardeux moralement.

  10. @ Coco, certes, les votes des musulmans ont permis à Hollande de gagner, mais le gros des votes pro-Hollande ne venait pas des musulmans, ou alors ils seraien largement plus nombreux en France que ce qu’on croit : ce sont aussi des Français de souche bien déconnectés de la réalité, bien égoïstes qui ont voté pour lui. J’en connais quelques uns, même opposés au mariage homo, mais qui se rassuraient en disant qu’il ne le ferait jamais passer car les politiciens ne tiennent jamais promesse (comme si une promesse sociétale était aussi difficile à réaliser qu’une promesse économique), et qui espéraient vraiment voir les salaires exploser, l’Allemagne et la Finance plier, etc. Nombreux sont les Français de souche responsables de la présence de Hollande à la tête de l’Etat, et je me demande ce qu’ils ont dans la tête pour avoir cru à ses débilités…

  11. Et allez ….! C’est reparti pour un tour !
    On ne va pas quand même pas se refaire le coup du vote utile…!?
    Entendez par là : ” Si vous aviez voté Sarkozy, on en serait pas là aujourd’hui ” ?
    C’est proprement affligeant….!
    Une bonne fois pour toutes : Sarkozy et Hollande c’est du même tonneau : La mort du pays !
    L’un par le cancer, l’autre par le sida.
    Abstention systématique au 2ème tour dans le cas d’un duel UMPS !

  12. on éradiquera TOUS les journaleux qui travaillent pour la Gauche islamophile !

  13. Le problème n’est pas ceux qui ont voté Hollande au 2eme tour, mais bien ceux qui ont voté Sarkozy et hollande au premier, laissant aux Français un non-choix.

  14. Il fallait un QI d’huître pour voter pour cet incapable, petit bonhomme lâche en plus… Et encore, c’est insultant pour nos amis coquillages!!!!

  15. “Lorsqu’un gouvernement sérieux aura remis la France sur les rails, dans quelques années — ou dans quelques mois — j’espère que la République te demandera des comptes.”
    1 gouvernement, nous en avons un : c’est la République. Un Gouvernement, nous en avons aussi un : V.A.L.L.S II.
    Il est clair qu’il n’aide pas tellement notre beau pays à faire des prouesses. Mais pardon ! La France est clairement un pays solide pour être, encore à ce jour, dans les 10 premières puissances économiques au monde !
    Affaiblie la France ? Oui. Mais relativisons. En termes de taille géographique, démographique, notre pays est une grenouille qui se veut plus grosse qu’un bœuf et y parvient !
    Quant à la République, son assise est clairement établie. Les Français font parfaitement la distinction entre leur gouvernement…Et LE Gouvernement. Pas les journalistes comme M. Brunet à l’évidence !
    “Alors que toutes les nations européennes se serraient la ceinture, pourchassaient les déficits, réduisaient la dépense publique, tu croyais sincèrement que la France retrouverait la prospérité en taxant les riches à hauteur de 75 % ?”
    Et toi, ami Brunet, tu as bien pensé que la potion amère servi aux Grecs allait faire des miracles. Résultat ? Portugal, Espagne, Grèce, vont bien mal.
    Quant à l’Allemagne, son succès économique s’explique essentiellement par une politique tournée vers l’extérieur : les consommateurs européens fournissant au pays sa croissance. Le “hic” c’est que quand on pratique des politiques d’austérité, la consommation baisse et l’effet est triplé quand un pays ne compte que sur elle !
    Qui est le plus naïf des deux ? Celui qui a voté pour M. Hollande en demandant une taxe spécifique mais aussi (et surtout) la fusion de l’IR et de la CSG (deux espoirs brisés)…Ou bien celui qui a cru qu’on pouvait appliquer des recettes semblables à des pays qui, comme le disent les libéraux eux-mêmes, ont leurs avantages absolus et comparatifs propres ?
    “Tu croyais sincèrement sauver l’Éducation nationale avec les 60 000 nouveaux postes promis par Hollande ?”
    Et pourquoi pas ? L’embauche de profs (devant les élèves) devant permettre à nos têtes blondes de réussir. De toute évidence, un tel projet était plus alléchant que l’école version américaine, où les pauvres ont un enseignement dérisoire car il faut payer pour avoir les profs les plus performants !
    “Tu croyais vraiment qu’en embauchant 1000 policiers et gendarmes par an, nous allions faire diminuer l’insécurité ?”
    Oui, puisque toutes les études le démontrent. C’est en tout cas beaucoup plus efficace qu’une vidéosurveillance ou vidéoprotection, qui (dixit les parlementaires Anglais et de la ville de New York) qui bien que coûteuse, s’avère bien moins efficace que l’éclairage public et les rondes des policiers.
    “Tu croyais aussi que nous allions inverser la courbe du chômage en finançant de coûteux contrats de génération et des emplois aidés ?”
    Chercher des artifices en ce domaine, n’est guère nouveau. Si l’on peut reprocher quelque chose à M. Hollande, c’est incontestablement d’avoir continué à verser, chaque année, 20 milliards “d’aide à l’emploi” – comme l’ont fait tous les gouvernants précédents au passage – que la Cour des Comptes dénonce depuis des décennies. Cet argent aurait pu être employé d’une bien meilleure façon.
    “Bruno : toi, le citoyen éclairé, titulaire d’un master d’histoire de l’art, es-tu myope ? nigaud ? débile léger ? ou définitivement con ? La dernière hypothèse me semble la plus vraisemblable. Ta courte vue, ton manque de curiosité économique sont à l’image de l’immaturité de l’électeur français.”
    Les plus grands “experts” mondiaux n’ont pas vu venir la “crise”. Les mêmes ont prôné des politiques qui font de l’UE la zone de croissance la moins performante au monde. Ce sont aussi les mêmes qui continuent d’encourager des politiques que les “économistes atterrés” contestent depuis belle lurette.
    Les Français sont peut être borgnes, mais ils sont rois au Royaume des aveugles.
    “Souviens-toi : en 2012, lors d’une votation devenue célèbre, 70 % des Suisses avaient rejeté la sixième semaine de congés payés, estimant qu’elle pèserait trop sur l’économie de leur pays.”
    Quel rapport ?
    “Chez nous, avec des électeurs de ton calibre, si Hollande avait promis trente semaines de congés payés, et un ranch en Californie pour chaque Français, il aurait réalisé un score de 98 % à la présidentielle.”
    Affirmation sans fondement. Les Français sont attachés aux acquis sociaux, ce qui n’a rien de surprenant quand on fait l’effort de se souvenir de leur devise et du fait que la République est sociale en France.
    C’est au nom du social, d’ailleurs, que les socialistes (les vrais) se sont battus pour instaurer le suffrage universel. C’est en son nom aussi, que “la droite” (la vraie) a défendu les mérites de l’Église et donné aux associations un vrai rôle.
    Quant au manque de “clairvoyance” ainsi énoncé, il faudrait quand même pas oublié qu’en 2012, c’est tout le Conseil Européen et les médias français qui se sont félicités du rejet par les Français du TCE…Après les avoir conspué !
    Et que les Français ont aussi défendu leur Président, quand il prit position contre l’invasion de l’Irak par les USA, alors que médias et “experts” prenaient parties en faveur d’un tel choix, Sarkozy en premier lieu ! Tout çà pour reconnaître, deux ans plus tard, la sagesse du Président Chirac !
    “Comment un bobo éduqué comme toi a-t-il pu gober les fariboles à dormir debout de cet esprit mal dégrossi ? Bruno, comment as-tu pu conduire à l’Élysée le père de ces théories économiques que Oui-Oui lui-même n’aurait pas osé avancer ? Hollande nous a promis l’Amérique, et on va bientôt se retrouver avec le PIB du Burkina Faso.”
    N’exagérons rien. La France n’est pas dans l’état où elle se trouvait en 1429. Et juste pour rappel, il fallu à Charles VII – oui, le petit “roi de Bourges” moqué par tous les “sachants” – quatre ans, oui quatre, pour redresser le pays. Alors, Hollande n’est pas Charles VII (bien évidemment) mais il n’est pas capable de ruiner la France comme le fit Isabeau de Bavière via le traité de Troyes. Même s’il en avait très envie, même s’il le désirait fortement, la France est bien plus solide qu’on ne le pense a priori.

  16. Mon Cher Eric,
    C’est bien vrai que Sarko est le Président dont rêvent et espèrent tous les Français.
    Et cela grâce à ses indéniables qualités de probité ,d’honneur, et de droiture (traité de Lisbonne , qui relève de la haute trahison ).
    Le livre de Pierre PEAN ,va une fois de plus ternir son image à tout jamais !!!
    http://www.marianne.net/Comment-le-Qatar-s-est-offert-Nicolas-Sarkozy_a240982.html

  17. S’en prendre aux électeurs au lieu des idéologies qui les mênent par le bout du nez, voila bien l’aveuglement de certains hérauts de la fausse droite.

  18. Très bonne analyse de Monsieur Brunet, …. le seul inconvénient c’est qu’il vote pour Sarkosy, le blanc bonnet et le bonnet blanc… Lucidité bien courte !

  19. On pourrait aussi demander des comptes à BRUNET qui lui a voté Sarkozy en 2007 et qui lui aussi ne comprend rien à l’économie !

  20. Mr Brunet, je vous invite à relire le passage de l Évangile sur la paille et la poutre…

  21. Mais Estelle, vous pensez vraiment encore maintenant qu’il fallait voter SARKOZY en 2012 ?
    Il avait institué le gender dans l’enseignement et avait dit qu’il n’était pas CONTRE le mariage homo, mais simplement qu’il fallait attendre, que les Français n’étaient pas encore prêts, etc….
    Vous ne pouvez pas incriminer ceux qui ont choisi l’abstention : nous l’avons fait en âme et conscience, parce que nous pensions que Hollande comme SARKOZY étaient la double face d’une même culture de mort, un peu comme ces voitures japonaises que des constructeurs européens relookent pour les vendre sous leur logo.
    Je crois que nous ne nous sommes pas trompés et que vous, si, de bonne foi mais quand même : regardez et écoutez N. SARKOZY deux ans après, c’est un désastre. Votre vote pour lui aussi, si je puis me permettre aimablement….

  22. Le Systeme est à court d’idées, il nous renvoie un produit dejà bien usé, faute de materiel de remplacement.

  23. Bof ! avec les naturalisations massives initiées par Valls et poursuivie par Cazeneuve plus l’attribution automatique maintenant des étrangers agés de plus de 65 ans et dont les enfants sont Français grâce au droit du sol (oui, c’est la loi de la “filiation” à l’envers) nous aurons en 2017 en gros 750 000 nouveaux “Français” en age de voter. Pour qui croyez vous qu’ils le feront ? du moins dans un premier temps car après nous aurons des votes communautaires avec les conséquences que l’on imagine.Par ailleurs, c’est là un moyen de dire “non l’immigration ne ruine pas la France puis que les “ruinants” seront devenus des citoyens comme les autres qui continueront de bénéficier des minimums sociaux,et de la CMU mais cette fois ils ne seront plus “étrangers” mais “Français” donc on ne pourra plus leur mettre les couts exorbitants de l’immigration sur le dos.
    Maintenant réélire Sarkozy en 2012 aurait été un immense erreur car l’entreprise de démolition de la personne commencée en 2007 aurait continué comme elle a repris dès hier. donc, Hollande élu a permis aux moins aveugles de s’apercevoir que Hollande était le mauvais choix et que Sarkozy avait parfaitement raison lors du débat de le traiter de “menteur”. Nous en avons tous les jours la preuve, mais comme il n’est pire sourd que celui qui ne veut entendre, il n’est pire aveugle que celui qui ne veut voir et je crains que le retour de Sarkozy sur la scène politique ne remette fermement des oeillères au citoyen.

  24. C’est le système qui est en cause, pas l’électeur…
    S’en prendre à l’électeur revient à fustiger le médecin quand on tombe malade !
    Nous sommes en médiocratie tyrannique : seuls les plus veules arrivent au pouvoir… Et se permettent de donner leur avis sur les grands médias…
    Les Français ne sont fautifs que d’une chose : ne pas avoir le courage de balayer tout cela.. L’esprit chaud du sang latin qui nous anime amènera inévitablement des excès lors de la Libération…
    Weishaupt ne voulait pas d’une Révolution en France car il craignait cet esprit latin… La suite nous a montré qu’il avait parfaitement raison – sur ce point de vue.
    Il faut espérer sincèrement que se lèvera un vrai chef qui saura calmer l’ardeur des Français lorsqu’ils se libèreront… Il lui faudra autant de poigne que d’aura pour s’imposer et éviter que la Libération s’accompagne des mêmes excès que la Révolution…

  25. Il me paraît assez normal que des français se fassent avoir. Cela fait 50 ans que les politicards (de gauche comme de doite) leur raconte tout et n’importe quoi tout en limitant au maximum la transmission de la vraie culture.
    À ce compte là, ceux qui ont voté Sarko en 2007 sont tout autant responsables : naïveté, courte-vue, oeillères… Ce qui différencie Sarkozy d’Hollande, c’est que le 1er est bien plus fin et sait communiquer. Pour le reste c’est pareil.
    Je rappelle que l’union civile homosexuelle et le statut du beau-parent étaient (noir sur blanc, je tiens le programme à disposition de qui veut) dans le programme 2007 du petit nicolas.

  26. Ce qui me gêne dans l’abstention, c’est qu’on laisse les autres choisir à notre place… Certes Hollande-Sarko même combat mais ne vaut-il pas mieux voter pour le “moins pire”… Encore que, laisser la France bien s’enfoncer permettrait peut-être de tout balayer… Les Français sont-ils prêts à se révolter ????? Dans dix ans peut-être….

  27. Je crains que Sarko ne soit encore réélu. Il n’y a qu’à voir les femmes pleurer d’émotion devant son retour.
    C’est aussi parce qu’on ne voit guère personne d’autre (à part le Roi)…

  28. Brunet ,c’est le bobo blabla de l’hopital qui se moque de la charité !
    Brunet est un idolatre de sarkozy ! il n’a donc rien compris sur les trahisons de son otanesque idole mondialiste , qui a bradé l’or de la France à vil prix ,jetant le référendum contre le traité UE aux orties ,et laissant 500 milliards de dettes supplémentaires aux contribuables .
    Un Brunet bobo qui prétend que tout ca n’a aucune importance ,meme ci tout ca à abouti à virer sarko .
    On ne peut pas non plus exonérer les électeurs qui depuis 40 ans se contentent de réelire les memes escrocs qui les trahissent sans cesse ,qu’ils soient goche ou droate ,c’est la meme rengaine mondialiste méprisant le peuple ,ouvriers et classes moyennes .
    Les électeurs feraient mieux de regarder autour d’eux au lieu d’écouter les boniments raccolant pour l’umps ,qu’ils se nomment Bruno ou Brunet , il faut tous les virer si nous voulons une civilisation pour les blancs et les chrétiens qui ne soient pas anéantis par les tous pourris potes des judéo-ricains et de l’islam pour tous !

Publier une réponse