Bannière Salon Beige

Partager cet article

Non classé

Où y a-t-il des vocations et pourquoi ?

Du Cardinal Schönborn :

S "Nous ressentons aussi les effets de la crise des dernières décennies. Le flou de la formation et de l’identité du prêtre a fait que beaucoup ont hésité. Parallèlement, ces trente dernières années, en Europe ou en Amérique, on a assisté à un phénomène très répandu : les jeunes s’orientent vers des lieux de vie chrétienne consistante et d’enseignement théologique fidèle à la foi de l’Église : quelques séminaires et des communautés nouvelles ont une profusion de vocations. Certains confrères un peu soixante-huitards en concluaient : «Ces jeunes cherchent la sécurité, ils sont frileux, ils n’osent pas se confronter avec le monde, etc.» sans voir que c’était leur style de vie sécularisé, leur théologie plate et horizontale qui n’avaient aucun attrait pour un jeune ! C’est pour cela que dans nos chapitres généraux, nos assemblées diocésaines, j’ai proposé de commencer par nous interroger : «Où il y a-t-il des vocations ? Pourquoi ?» Soyons assez honnêtes pour y regarder de près. On aura une réponse facilement. Il faut oser se confronter à la réalité."

Partager cet article

7 commentaires

  1. Le site Obervatore Vaticano signale que la Belgique montre que les séminaires les plus orthodoxes sont les seuls a attirer des vocations.
    Le diocèse de Namur attire 50% des séminaristes belges pour 7% de la population du royaume.
    http://www.osservatore-vaticano.org/article-36999819.html

  2. 40 ans après Ecône, les Cardinaux commencent à ouvrir les yeux !
    Comment faire croire que le Christ libère quand on voit l’esclavage vis à vis de la pensée unique au sein de la hiérarchie « occidentale » de l’Eglise ?

  3. Le plus dur reste à faire, que la CEF reconnaisse en toute vérité «Où il y a-t-il des vocations ? Pourquoi ?»

  4. La « théologie plate et horizontale » fait ses ravages dans une multitude de paroisses dont la mienne! Simple laïque, je ne baisse pas les bras mais souvent ils tombent tous seuls. Quand on a conscience que l’éloignement de la fidélité à la foi de l’Eglise contribue à la rendre inconsistante et que l’on voit sa paroisse à 100% dans « l’horizontal », on souffre beaucoup!

  5. Rechercher la sécurité ! En désirant être prêtre ! C’est vraiment une idiotie : il faut un grand courage à mon avis pour faire un tel « choix » dans notre société occidentale. Et ceux qui vont dans ces séminaires savent bien qu’ils vont se heurter non seulement au monde, mais aussi à la hiérarchie post-soixanthuitarde qui leur est hostile. Alors vraiment, ce n’est pas juste de les taxer de frileux …
    Mais peut-être faudrait-il que ces confrères regardent courageusement les fruits de leurs choix idéologiques ?

  6. Il me semble qu’un certain archevèque avait dit des choses dans ce sens et préconisé des solutions, dès la fin du Concile…
    Me trompe-je ?

  7. que la conférence des évêques de France et son président l’entendent également…

Publier une réponse