Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Où se trouve désormais la Droite des valeurs ?

Entretien intéressant avec Gaël Brustier (docteur en sciences politiques, membre du PS et auteur de plusierus livres sur la droite) publié par le Figaro Vox :

FigaroVox : Madeleine de Jessey (Sens commun) a été nommée secrétaire nationale de l'UMP le jour où Sébastien Chenu fondateur de Gaylib a rejoint le FN. Peut-on y voir une reconfiguration idéologique de la droite conservatrice?

GB : La nomination de Madeleine Bazin de Jessey est la traduction de la puissance de Sens Commun au sein de l'UMP, puissance qui doit tout au mouvement contestataire de La Manif pour tous. Mais il faut resituer cela dans un mouvement plus vaste, de chassés croisés, qui concerne aussi bien la droite parlementaire que l'extrême droite (…)

Le modèle Pim Fortuyn, celui de Geert Wilders ont pu séduire les droites radicales européennes. Marine Le Pen, en affirmant voici quatre ans que «dans certains quartiers, il ne fait pas bon être femme, ni homosexuel, ni juif, ni même français ou blanc» a emprunté à ce registre là et opéré une mue impossible du temps de son père. La venue d'un ancien animateur de GayLib, néanmoins d'abord entré en politique contre le traité de Maastricht, au Rassemblement Bleu Marine signifie aussi que la dynamique lepéniste bénéficie des difficultés de l'actuelle droite conservatrice (UMP et UDI) après le mariage pour tous sur ces questions. Mais il ne faut pas penser que le FN va occuper une position similaire à celle de Pim Fortuyn hier. Le «moment Fortuyn» est peut-être derrière nous. Si on regarde ce qui se passe au sein du FPÖ autrichien, pourtant fortement marqué par un héritage «libéral» germanique, on constate une montée d'une forme de conservatisme, de défense de la famille traditionnelle qui n'était pas son apanage dans l'histoire politique autrichienne (…)

Le conservatisme fait donc sa réapparition (…) Il y a là une évolution importante. L'UMP, dans ce contexte, a toutes les raisons de mettre le cap sur le conservatisme. Et le FN, s'il joue sur l'ambiguïté, a vu l'ascension de personnalité comme Marion Maréchal Le Pen, Marie-Christine Arnautu ou Frédéric Pichon qui figurent parmi les plus favorables à un virage conservateurs… Tous conservateurs? on pourrait le penser!

Laurent Wauquiez s'impose comme le leader du courant conservateur à l'intérieur de l'UMP, Jean-Christophe Fromantin à l'UDI, Marion Maréchal Le Pen au FN. Cependant c'est davantage à la base que la pression de ce mouvement conservateur se fait le plus sentir. Lors des dernières élections municipales, beaucoup de militants de La Manif pour tous étaient présents sur les listes de droite, UDI, UMP, divers droite. L'élection par les sénateurs UMP de Bruno Retailleau à la tête de leur groupe est aussi un signal de la puissance de ce renouveau du conservatisme au sein de la droite française… Il s'agit d'un mouvement très vaste, très actif à la base, auprès des élus.

Existe-t-il selon vous un espace politique entre Marine Le Pen et Nicolas Sarkozy pour incarner la droite des valeurs.

Le mouvement conservateur tel que nous le connaissons est actif à la base et entend agir sur tous les partis politiques, de l'UDI au FN. C'est cette organisation «à la base» qu'il faut prendre en compte si on veut en saisir la puissance. Pour la première fois depuis 1945, nous faisons face à un mouvement authentiquement conservateur, organisé, puissant, qui parvient à exercer une pression constante sur les élus de droite et d'extrême droite, est actif à la base et reçoit un écho de la part de la société. Son discours porte. Mais il serait sans doute erroné de le voir se transformer en parti politique: il y perdrait en fait beaucoup. Pourquoi exister électoralement coincé entre Nicolas Sarkozy et Marine Le Pen alors qu'il fait efficacement pression sur les deux?

La question est donc de savoir qui va tenir compte de ces aspirations conservatrices réelles de défense des valeurs traditionnelles… Les millions de Français qui sont descendu dans la rue en 2013 attendent et observent.

Partager cet article

5 commentaires

  1. On peut douter de la pression efficace sur Sarkozy avec NKM numéro 2 de l’UMP…

  2. “La nomination de Madeleine Bazin de Jessey est la traduction de la puissance de Sens Commun au sein de l’UMP”
    “Pour la première fois depuis 1945, nous faisons face à un mouvement authentiquement conservateur, organisé, puissant” : Mariton 8% ! Sarkozy fait juste du clientélisme, chacun son petit morceau.
    “L’UMP, dans ce contexte, a toutes les raisons de mettre le cap sur le conservatisme.” : avec Sarkozy, Chatel, Le Maire, Juppé, NKM, Fillon, Bertrand, Pecresse… ? Il sait ce que c’est le Conservatisme ?
    “il fait efficacement pression sur les deux” : Sarkozy, qui a introduit le Genre et “Le baiser de la lune” à l’école, aligné le pacs sur le mariage, a promis un nouveau “mariage” homosexuel !
    Ce Monsieur fantasme.

  3. L’UMP est social-démocrate-attrape-tout, le FN souverainiste-populiste-attrape-tout.
    Comme l’écrivait un lecteur ici, l’électeur de droite est orphelin.

  4. “La nomination de Madeleine Bazin de Jessey est la traduction de la puissance de Sens Commun au sein de l’UMP, puissance qui doit tout au mouvement contestataire de La Manif pour tous.”
    Ben non. Il serait plus exact de lire: “la nomination de Madeleine Bazin de Jessey est la traduction de la puissance au sein de l’UMP à marabouter un mouvement qui risque (petit risque en l’espèce) de lui faire de l’ombre”.
    On coupe la tête du mouvement et la jolie Madeleine, qui avait exprimée une grande envie de “faire de la politique”, sera désormais forcée de marcher au pas de Sarko, de ses copains et de ses coquins. Bien triste tout ça.
    Enfin, le docteur en sciences politiques – mais néanmoins socialiste – Brustier a tout intérêt à faire croire à l’électorat UMP que la manip avec Sens Commun est le résultat de la “puissance” (?!) de Sens Commun.
    En effet, de telles déclarations maintiennent sous une douce anésthésie cet électorat UMP et supporters de Sens Commun. On est toujours content sous anésthésie. Même quand on est cocu aussi.
    Tout plutôt que de regarder vers le FN n’est-ce pas.

  5. Concernant Sens Commun, en allant quelques articles en arrière, on apprend que ce mouvement s’est déjà renié. Les convictions évoluent très vit dès que l’on s’approche du pouvoir… Pour rester intègre mieux vaut être un vulgaire piéton, semble-t-il.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services