Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : L'Islam en France / Liberté d'expression

Oskar Freysinger, l’Astérix helvète

F Oskar Freysinger, conseiller national de l'UDC en Suisse à l'origine de l'interdiction des minarets et invité vedette des Assises sur l'islamisation, a déclaré voir dans l'islam "un socialisme perfectionné", "l'URSS plus Dieu".

Partager cet article

22 commentaires

  1. Il a aussi dénoncé avec brio, je cite, “les messes kermesses bien-pensantes où le Corps et le Sang du Christ sont remplacés par du cake au citron et du nescafé” qu’un certain clergé a instauré depuis de nombreuses années ; dénoncé aussi “l’assistance sociale” de certaines Eglises ; Des messes “horizontales” faisant fuir les européens. Bref, un discours exceptionnel.
    Il n’a pas oublié les autres causes de l’islamisation de l’Europe : ces causes, ce sont tous ces européens tombés dans le matérialisme, l’hédonisme, la consommation, etc… et qui rejettent le spirituel. Il serait très intéressant que le Salon Beige arrive à mettre la main sur ce discours pour en sélectionner les très bons passages.

  2. C’est une évidence : l’Islam n’est PAS une religion mais un système politique…
    Si on l’attaque sur l’angle religieux – d’un point de vue de l’État s’entend – non seulement, on ne la mettra pas à genoux mais les effets collatéraux retomberont uniquement… sur le christianisme !

  3. freysinger a aussi dit : “croire en un dieu quel qu’il soit ne peut se faire que dans la sphère INDIVIDUELLE et ne peut se pratiquer COLLECTIVEMENT. Effarant.
    Je suis effaré par des propos tenus lors de ses assises, du laïcisme forcené de certains intervenants ou participants dont l’athéisme est d’une violence que je ne soupçonnais pas. On peut parler de haine.
    Le problème est que pour une partie des associations participantes, il ne s’agit pas de défendre les valeurs de la civilisation européenne (dont elles n’ont strictement rien à foutre) mais de combattre les religions dans leur ensemble, au nom des sacro-saints principes de 1789.
    Au final, on peine à trouver une quelconque cohérence à ses assises. Du réactivisme, certes, mais pour quoi faire ?

  4. L’islam n’est pas une religion et il n’existe qu’une religion : le Catholicisme, pourquoi; c’est la seule où Dieu s’est fait homme et est mort pour nous par Amour. Il n’en est aucune autre et c’est indéniable. Ni islam, ni protestantisme, ni rien d’autre…

  5. Je pense qu’il y a une confusion fréquente entre religion et secte. Bien malin qui pourra me dire quelle est la différence, la vraie, bien sûr. A mon avis, la religion concerne le seul vrai Dieu, elle est donc universelle, catholique. Tout le reste qui se fait appeler religion n’est pas une religion, mais finalement une secte « améliorée » et provient donc du ‘malin’. Quant à savoir quelle religion est La Religion, il est de la responsabilité de chacun de le savoir, de le découvrir à travers notamment la philosophie et ce qui nous est donné par Dieu lui-même : les écritures et notre logique.
    Qu’on cesse donc de parler de ‘religion’ pour les fausses ‘religions’.
    Je me trompe ?

  6. Dites les gars il faudrait vous mettre d’accord ! Quand on lit des avis si divergents entre Yves et athos sur ce qu’a dit Oskar Freysinger il faut vraiment avoir l’original du discours.

  7. J’ai trouvé dans la suite de l’interview :
    “la laïcité pour moi c’est l’arbitre qui doit y avoir au dessus des différents dogmes religieux. Si l’un de ces dogmes prend le dessus il va écraser les autres. Donc si vous voulez garantir la liberté religieuse il faut un arbitre qui soit laïc, qui soit au dessus, c’est l’état de droit, l’état laïc et qui garanti cet équilibre… si vous leur permettez d’entrer en conflit et au plus fort d’écraser le plus faible c’en est terminé de la liberté religieuse”
    Un peu effrayant !

  8. Sachez qu’on peut écouter et voir ces discours tenus aux “assises”, porte de Charenton (site de justin tv)où on trouve beaucoup de similitude avec ce qui se dit souvent sur radio courtoisie, sauf que là, il fallait beaucoup de courage pour se déplacer.Oscar Freisinger a évité un attentat qui se serait commis avec un couteau.Il a tenu effectivement des propos très spirituels et conclu en disant qu’il s’agissait pour nous (face à l’islam conquérant) de “sauver nos âmes éternelles”.Intéressante aussi l’intervention de René Marchand, que je n’avais jamais vu physiquement et du jeune homme qui organise l’aide en faveur des serbes persécutés au Kosovo-Métochine.Bref, c’était une action importante, même si ces conférenciers ne sont pas de notre camp, saluons leur initiative qui fait réfléchir et répandons leurs bons livres, dont certains se trouvent d’ailleurs dans nos meilleures librairies !

  9. @ crocket et sylvain,
    Vous pouvez certes dire ce que vous croyez en matière de religion (ici que la religion catholique est, selon vous, la seule vraie religion, voire la seule religion, opinion que je partage, ce qui ne m’empêche pas de croire que ma religion a besoin des progrès purificatoires sous l’impulsion de la raison) à condition que vous n’en fassiez pas un titre juridique à l’oppression des autres êtres humains.
    D’autres êtres humains, selon nous, se fourvoient dans des rites ou des croyances ou des pratiques morales contraires à la raison, soit. Songez cependant que vous et moi qui sommes catholiques avons tort dans un nombre incalculable de domaines, et que nous ne le savons même pas (sinon, et c’est à espérer, dociles à la vérité, nous changerions d’opinion). Respectons et faisons respecter la liberté de religion et la liberté de conscience en appliquant la “règle d’or” rationnelle : “ne fais pas aux autres ce que tu détesterais qu’ils te fassent” (exprimée dans le livre de Tobie 4,16 et dans le Talmud (Shabbat), selon Fillion commenté du site jesusmarie, dans l’évangile selon saint Mathieu sur le mode positif : “Tous ce que vous voudriez que les hommes fassent pour vous, faites-le pour eux.”).
    “Mt 7,12. Ainsi, tout ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le vous-mêmes pour eux; car c’est là la loi et les prophètes.”
    Du site “magnificat” traduction Fillion.

  10. Permettez-moi de vous dire que je ne partage pas votre enthousiasme sur le discours de ce monsieur Freysinger. Celui-là me parait n’être que le discours laïciste totalitaire assis sur une profonde incompréhension des sujets qu’il traite. Un barratin très superficiel, trouvé dans les poubelles de la presse et de la propagande laïciste, relativiste. Cela ne m’intéresse pas, en tous cas cela ne suscite en moi aucun enthousiasme. Merci à athos de cette mise au point que j’hésitais à faire.

  11. Vous n’arriverez pas à mobiliser les français contre la construction de mosquées. Car cela fait partie de la liberté religieuse.
    Vous usez votre énergie et vous empêchez une véritable mobilisation sur des revendications justes.
    Ce qu’il faut, c’est éviter que le nombre de musulmans augmentent en France car partout où les musulmans sont majoritaires, les non-musulmans sont persécutés.
    Comment empêcher le nombre d’augmenter? En expulsant les délinquants étrangers et les clandestins. En réduisant l’immigration des pays musulmans.

  12. @ Sylvain
    La vraie différence entre une religion et une secte, c’est que la première est tolérée, et la seconde, non.

  13. L’Islam, URSS + Dieu, c’est bien trouvé. Le faux dieu Allah est meilleur gardien de l’idéologie que les plus performantes polices politiques, puisqu’il observe les pensées et détecte le moindre commencement de velléité de doute. Et comment échapper à sa colère, s’il est partout dans l’univers et qu’il punit les coupables même quand ils sont morts ? L’Islam, c’est la terreur absolue. L’empire de Satan.

  14. A Athos,
    Votre remarque serait pertinente si Freysinger n’avait été, en Suisse, de tous les bons combats.
    Qu’il soit marqué à son insu par ce que quasiment tous les catholiques croient devoir penser de la religion, excusez-moi, mais à l’heure actuelle, cela revient à ergoter.
    D’ailleurs, là n’était pas le centre de son propose : ce qu’il voulait souligner, c’est la liberté de conscience dans les pays de tradition catholique, alors que les prières musulmanes dans la rue de ces mêmes pays ont une raison d’être politique, et par conséquent provocatrices.

  15. L’interview d’Oskar Freysinger est remarquable, en particulier dans sa première partie, l’analyse de la situation.
    J’espère que l’on trouvera une version écrite
    http://www.dailymotion.com/video/xg6mwl_assises-de-l-islamisation-oskar-freysinger_news#from=embed

  16. Vous n’arriverez pas à mobiliser les français contre la construction de mosquées et encore moins les catholiques car ils sont pour la liberté religieuse.
    Ce qu’il faut, c’est éviter que le nombre de musulmans augmentent en France car partout où les musulmans sont majoritaires, les non-musulmans sont persécutés.
    Comment empêcher le nombre d’augmenter? En expulsant les délinquants étrangers et les clandestins. En réduisant l’immigration des pays musulmans et en travaillant à l’évangélisation des français et des musulmans.

  17. Je m’etonne de la frilosité de certains catholiques vis à vis de ces assises sur l’islamisation (où j’etais), sous pretexte de la presence de laïcistes purs et durs (de gauche bien sûr).L’echo qu’en donne le salon beige est bien mince egalement.
    Le discours de Freysinger etait d’une grande elevation spirituelle me semble t’il, vous pouvez le retrouver sur le site de BivouacID pour vous faire une idée, ainsi que celui de tous les intervenants. Je suis catholique pratiquant et militant, je pense que c’est en allant “au contact” de ces gesn là, sans mettre son drapeau dans sa poche que l’on peut contribuer à une réevengelisation. Tous ces gens de gauche font un travail intellectuel enorme et on dejà parcouru un chemin incroyable dans la bonne direction.La dimension religieuse de l’islam, même si elle est contestable en soi, les amène à se poser des questions essentielles. Alors, n’ayons pas peur, sortons de nos cercles de bien pensants, bien au chaud entre nous. L’imitation de Notre Seigneur qui nous est demandée nous amène à aller, entre autres choses, au contact

  18. @christine
    je ne vois pas en quoi j’ergote. J’attire l’attention sur un propos pour le moins ambigu, et FAUX.
    vous dites ” ce qu’il voulait souligner, c’est la liberté de conscience dans les pays de tradition catholique, alors que les prières musulmanes dans la rue de ces mêmes pays ont une raison d’être politique, et par conséquent provocatrices”. C’est là une interprétation plus qu’audacieuse qui ne correspond pas à son propos. Freysinger a bel et bien voulu dire que les croyances religieuses devaient se limiter à la sphère privée,se montrant l’égal des laïcards présents.
    @sitting bull33
    vous confondez évangélisation et combat politique.
    La frilosité des catholiques de part la présence de laïcards purs et durs à L’ESPRIT TOTALITAIRE me semble une excellente raison !
    Je peine à trouver le moindre caractère spirituel au discours de freysinger que j’ai au contraire trouvé bien convenu.
    Il faudra me dire ce que vous entendez par “travail intellectuel énorme”. La gauche laïcarde se contente de ressasser les mêmes principes depuis 1905, et ces clichés continuent de lui servir de pseudo-doctrine. Indécrottables ! Au contraire de vous, j’ai trouvé les interventions des responsables des organisations de gauche d’une rare indigence intellectuelle.
    Pour vous, être catho, c’est faire parti d’un cercle bien pensant ? J’avoue de ne pas comprendre.
    Et encore une fois, vous confondez évangélisation (dont vous avez me semble-t-il, et sans vouloir vous offenser, une conception un rien puérile et “bisounours”)et combat politique.

  19. Il a effectivement dit dans l’interview que l’etat laïc doit être au dessus des dogmes (c’est le terme qu’il emploie) pour les contrôler ; si on laisse libres les religions elles entrent en conflit.
    On retrouve donc dans son discours, comme parfois dans celui d’Eric Zemmour, le cliché des guerres de religions qui justifie selon eux un laïcisme qui n’a rien à voir avec la laïcité inventée par l’Eglise puisqu’il s’agit d’une véritable atteinte à l’expression des religions dans l’espace public.

  20. Religio vient du latin religare qui veut dire “lier,rattacher,relier”.
    Le mot “religion” n’est pas une reference absolue et ne signifie rien en soi même. Là valeur signifiante dans une religion est ce ou celui à quoi ou à qui elle nous rattache. La seule qui rattache au vrai Dieu qui s’est manifsesté en notre humanité est le Catholicisme. Toutes les autres relient à l’Autre d’une maniére où d’une autre, de façon plus ou moins accentuée et visible mais toujours à l’Autre, celui dont le nom n’existe plus dans les cieux.

  21. @ Denis Merlin “le discours de ce monsieur Freysinger. Celui-là me parait n’être que le discours laïciste totalitaire assis sur une profonde incompréhension des sujets qu’il traite. Un barratin très superficiel, trouvé dans les poubelles de la presse et de la propagande laïciste, relativiste.” : vous avez dû lire toute son oeuvre pour poser une affirmation pareille. Personnellement, je n’ai pas vu d’intention d’installer une dictature, mais je n’ai pas la profonde compréhension des sujets traités que vous avez.
    Le plus simple, c’est de ne rien faire, plutôt que d’attirer avec un certain succès le regard des Européens sur la réalité de l’Islam, les appelant à se renseigner et à réfléchir. Les icônes sur les murs de Constantinople n’ont pas empêché les Turcs de prendre la ville.

  22. @ SD-Vintage,
    A propos de l’islam (dans la mesure où il existe, car il y a autant d’islam que de musulmans), comme de toute religion personne n’est autorisé à l’attaquer en tant que telle dans l’espace public. Ceux qui veulent l’attaquer nommément dans l’espace public n’ont pas de titre à le faire. Parce que la foi, la conscience des autres cela ne nous regarde pas, dans la conscience, seul Dieu pénètre. En revanche, la raison universelle de l’homme (c’est-à-dire cette raison qui est la substance de l’être humain partout et toujours) est un titre. Et l’on constate que ce titre bien sûr fait pas le mal le ménage dans la mentalité musulmane, mais fait aussi le ménage chez nous autres Occidentaux chrétiens et autres. C’est-à-dire que nous pouvons nous demander nous-même : respectons-nous les droits de l’homme ?
    De plus le langage de la stigmatisation, c’est un langage qui ne peut aboutir qu’à la bagarre générale, à la guerre, chose qu’il faut éviter autant que l’on peut. Parler le langage de la raison, de la justice, de l’égalité c’est dire vrai et être efficace, c’est gagnant-gagnant. C’est notre progrès intellectuel et moral à nous autres qui devrait en être le fruit. C’est pourquoi après avoir écouté le chef des Identitaires, je ne peux pas être d’accord avec lui, il conduit à une impasse. J’aurais plutôt envie de lui dire : “au lieu de parler le langage de l’orgueil et du contentement de soi, parlons le langage de la réforme intellectuelle et morale qui nous est nécessaire.” D’ailleurs, à Poitiers, à Vienne, lors de la Reconquista, à Lépante, ce qui était en jeu ce n’était pas la lutte contre l’islam, mais la lutte pour la liberté, notamment la liberté religieuse. Car la vraie identité de l’Europe, ce sont les droits de l’homme. Monsieur Robert est identitaire, mais lutte contre l’identité européenne (c’est le vice de la soi-disant “Nouvelle droite”). S’ils gagnent parmi nous ces gens vont nous conduire à un vrai désastre, pire que de ne rien faire.
    Ce que je prône est ascétique . Mais mieux vaut partir sur de bonnes bases que de se faire remballer et tout perdre faute d’avoir de bons arguments, même si la cause peut sembler juste. J’ai été avocat plus de trente ans, cela m’a marqué.
    Il faut sérier les problèmes, les problèmes sociaux, psychologiques ne sont pas des problèmes juridiques de liberté publique, d’égalité de tous, de liberté et de fraternité.
    Prenons une image : Ah bien sûr, comme il est tentant de sortir de la tranchée et crier à tue-tête “Y en a marre !” en faisant des grand gestes avec son arme. Mais c’est contre productif. A mon avis, les jeunes qui fondent un foyer solide, monogame et indissoluble où ils apprendront à leurs enfants la vertu (par le discours et encore plus par l’exemple) qui est le respect des droits de l’homme, le respect des droits de la vie, font plus contre la tyrannie que tous les discours enflammés contre l’islamisation, qui implicitement nous présentent comme des parangons que nous ne sommes pas et peuvent conduire à des échecs contre-productifs, comme par exemple la “Croisade des pauvres gens”, alors même que ces malheureux agissaient à l’invitation du pape.
    Toujours réfléchir avant d’agir et en particulier réfléchir au titre juridique que nous avons à agir.
    La force principale d’une nation réside dans la vertu de ses familles et pas dans les discours enflammés, j’ai payé atrocement cher pour savoir que le pur des purs n’est souvent qu’un fanatique dangereux pour son propre camp, y compris chez les chrétiens. Comme l’a fait justement observé Nietzsche “Choisis bien ton ennemi, car tu finiras par lui ressembler.” C’est pourquoi les hyper-chrétiens ressemblent aux hyper-laïques et ces deux catégories ressemblent étrangement aux fanatiques islamiques. Le mieux est de ne pas avoir d’ennemis pour ne pas ressembler aux méchants. (La lecture de l’historien Josèphe, notamment dans son récit de la prise de Jérusalem par Titus est aussi une bonne leçon).
    Lc 14,28. Car quel est celui de vous qui, voulant bâtir une tour, ne s’assied d’abord, et ne suppute les dépenses qui sont nécessaires, afin de voir s’il aura de quoi l’achever;
    Lc 14,29. de peur qu’après avoir posé les fondements, il ne puisse l’achever, et que tous ceux qui verront cela ne se mettent à se moquer de lui,
    Lc 14,30. en disant: Cet homme a commencé à bâtir, et il n’a pu achever?
    Lc 14,31. Ou quel roi, sur le point de faire la guerre à un autre roi, ne s’assied d’abord, afin d’examiner s’il pourra, avec dix mille hommes, marcher contre celui qui s’avance sur lui avec vingt mille?
    Lc 14,32. Autrement, tandis que l’autre roi est encore loin, il lui envoie une ambassade, et lui fait des propositions de paix.
    (Evangile selon saint Luc traduction Fillion du site “magnificat”)
    http://magnificat.ca/
    L’évangile est une invitation constante à la réflexion et à la prudence.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]