Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Osez être de droite !

C'est l'appel de Minute aux candidats. Extrait :

Stories.virtuemart.product.2774_page_01nsp_106"[…] Voici quatre ans que François Hollande a été élu, voici quatre ans que Nicolas Sarkozy a été battu, et Les Républicains n’ont toujours pas tranché collectivement sur les raisons de sa défaite, partagés entre ceux qui restent persuadés, tel Alain Juppé ou Nathalie Kosciusko-Morizet, que Nicolas Sarkozy a perdu parce qu’il avait été trop à droite et veulent rejouer le mythe giscardien de l’élection présidentielle qui « se gagne au centre », et ceux qui ont compris, comme Laurent Wauquiez, ce que Patrick Buisson n’a eu de cesse de marteler, à savoir que s’il a perdu, c’est justement parce qu’il n’avait pas été assez à droite durant son quinquennat et qu’il n’avait finalement réduit l’écart avec François Hollande en 2012 par rapport à la déroute que lui promettaient les sondages qu’en raison de la droitisation de sa campagne présidentielle – qui, elle, était bien survenue trop tard.

[…] Dans son discours de présentation, Robert Ménard avait pourtant trouvé les mots justes pour introduire ce programme minimum d’Oz ta droite !, le nom qu’il a donné à la plate-forme citoyenne née à Béziers, porteuse de ces propositions. « Oz ta droite, a-t-il lancé, ce n’est pas un programme, c’est une frontière. Celle que la gauche interdit de franchir. Celle qu’une partie de la droite ne passe qu’en contrebande, le temps d’une élection. » Le maire de Béziers aurait pu ajouter que cette frontière est d’autant plus détestable qu’elle se veut une ligne de démarcation morale – entre le Bien et le Mal, évidemment – alors qu’elle n’est rien d’autre qu’une ligne de clivage politique entre ce que veut la gauche et ce que devrait vouloir la droite mais que cette dernière s’interdit de vouloir – au point d’en être arrivée à ne même plus le penser – au seul motif que la gauche le lui interdit.

C’est pourquoi oser être de droite commence par la rupture avec le logiciel imposé, par le passage de cette frontière qui est bien la seule frontière, mais ô combien efficace, que la gauche ait maintenue, et cela pour une raison qui suffit à valider l’efficacité de toutes les frontières du monde que la gauche a abolies ou veut abolir : elle est la prin- cipale garantie de sa survie ! […]"

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services