Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie

Ordination d’une femme contre la volonté du Christ

La première ‘ordination’ d’une femme prêtre en France se déroulera samedi à Lyon. L’archevêché de Lyon a prévenu que cette cérémonie "constituera sans équivoque un acte grave de rupture à l’égard de l’Eglise catholique" et que Geneviève Beney sera automatiquement excommuniée.

Le simulacre d’ordination se déroulera sur un bateau et sera célébré par trois "femmes évêques". L’archevêque de Lyon, Mgr Barbarin, a demandé à Geneviève Beney de renoncer à ce projet, soulignant: "Il n’y aura, en effet, aucune vérité dans les mots qui seront prononcés, ni dans les actes qui seront posés en cette circonstance."

Dans sa lettre apostolique "Ordinatio sacerdotalis" (22 mai 1994), le pape Jean Paul II rappelait que, pour l’Eglise catholique, l’ordination sacerdotale était et restait "exclusivement réservée à des hommes" :

"L’ordination sacerdotale, par laquelle est transmise la charge, confiée par le Christ à ses apôtres, d’enseigner, de sanctifier et de gouverner les fidèles, a toujours été, dans l’Eglise catholique depuis l’origine, exclusivement réservée à des hommes."

"Ces raisons sont notamment : l’exemple, rapporté par la Sainte Ecriture, du Christ qui a choisi ses apôtres uniquement parmi les hommes ; la pratique constante de l’Eglise qui a imité le Christ en ne choisissant que des hommes ; et son magistère vivant qui, de manière continue, a soutenu que l’exclusion des femmes du sacerdoce est en accord avec le plan de Dieu sur l’Eglise.

"En n’appelant que des hommes à être ses apôtres, le Christ a agi d’une manière totalement libre et souveraine. Il l’a fait dans la liberté même avec laquelle il a mis en valeur la dignité et la vocation de la femme par tout son comportement, sans se conformer aux usages qui prévalaient ni aux traditions que sanctionnait la législation de son époque.

"D’autre part, le fait que la très sainte Vierge Marie, mère de Dieu et mère de l’Eglise, n’ait reçu ni la mission spécifique des apôtres ni le sacerdoce ministériel montre clairement que la non-admission des femmes à l’ordination sacerdotale ne peut pas signifier qu’elles auraient une dignité moindre ni qu’elles seraient l’objet d’une discrimination ; mais c’est l’observance fidèle d’une disposition qu’il faut attribuer à la sagesse du Seigneur de l’univers."

"C’est pourquoi, afin qu’il ne subsiste aucun doute sur une question de grande importance qui concerne la constitution divine elle-même de l’Eglise, je déclare, en vertu de ma mission de confirmer mes frères, que l’Eglise n’a en aucune manière le pouvoir de conférer l’ordination sacerdotale à des femmes."

Croire en Jésus-Christ implique de faire Sa Volonté.

Michel Janva

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]