Bannière Salon Beige

Partager cet article

Immigration

On s’inquiète d’éventuels apatrides et on en fabrique tous les jours

Dans Monde & Vie, l'abbé de Tanoüarn souligne le paradoxe du débat sur la déchéance de nationalité :

"On s'inquiète d'éventuels apatrides et on en fabrique tous les jours"

"Le principal problème des sociétés européennes d’aujourd’hui, qui sont multi- culturelles de fait, c’est qu’un grand nombre des habitants qui composent ces États n’ont plus l’impression de faire partie d’un peuple et ne savent pas ce qu’est une nation. L’exemple vient de haut : depuis vingt ans, la Upper class internationale a pris l’habitude de considérer que ce qui se rapporte aux patries européennes est dérisoire et que n’existe au fond que la grande Europe, où les meilleurs, ceux qui ont réussi, sont avant tout des cosmopolites, des citoyens du monde".

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services