Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

« On se croirait en URSS »

« On se croirait en URSS »

Castelsarrasin (82) a un nouveau cabinet médical. Hier, lundi, c’était la principale attraction de cette ville de 14 000 habitants. Près de 500 personnes faisaient la queue dès 7 heures du matin pour tenter d’avoir un médecin traitant.

Bernadette, qui attend son tour, commente :

« C’est impressionnant ! On se croirait en URSS durant la période du rationnement ».

La directrice de l’APAS 82 (Association promotion autonomie de santé) est étonnée :

« On a été un peu dépassé par l’ampleur : 350 appels, et 530 personnes qui se sont déplacées rien que ce lundi ».

Un seul médecin, une femme de 50 ans, exerce pour l’instant dans le cabinet qui peut accueillir trois professionnels.

La désertification médicale va encore s’accentuer avec le départ en retraite de trois médecins d’ici à la fin de l’année et un quatrième en 2021. Mis en place en 1971 par Simone Veil, le Numerus clausus avait pour objectif de réguler les flux d’étudiants en médecine, en fixant un nombre de places limitées dès la seconde année. Avec l’interdiction de tripler la première année.

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services