Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

On reparle de la succession de Le Pen

Ce n'est ni un scoop ni une information précise mais on en parle. Jean-Marie le Pen vient d'annoncer qu'il quitterait la présidence du Front National en 2010 ou 2011, précisant qu'il ne serait probablement "pas candidat à la présidentielle de 2012" mais tête de liste aux régionales de 2010 en PACA.

Ce sont les adhérents du FN qui devront choisir probablement entre Marine Le Pen et Bruno Gollnisch. Ce dernier a confié à un média lyonnais que la surrexposition médiatique de Marine Le Pen ne l'aidait pas :

Gollnisch 2 "J'entends bien être candidat. Marine a pris l'avantage sur le terrain médiatique : depuis que j'ai été directeur de campagne de Jean-Marie Le Pen en 2002, avec le succès que vous savez, je n'ai pratiquement plus eu d'invitation médiatique. Le peu d'ouvertures pour le FN, c'est Marine qui en bénéficie. Je ne suis pas jaloux, mais je trouve que c'est un peu injuste qu'on ne m'interroge jamais. Je pourrais être invité au 20 h, il suffirait que je dise du mal de ceux avec qui j'essaye de construire une alternative. Mais ce n'est pas ma démarche. Je suis un homme indépendant qui ne se soucie pas de l'image qu'il donne dans les médias, qui se contente d'être cohérent avec ses idées, ses engagements, et les promesses qu'il a faites à ses électeurs. Dans une démocratie, je pense que de temps en temps, une petite place peut être accordée sur les ondes au numéro 2 ou 3 d'une des principales forces politiques du pays.”

Marine Quant à Marine Le Pen, elle se positionne non seulement comme candidate à la succession de son père mais également pour la présidentielle de 2012 :

"J'ai toujours été très claire en disant que le jour où Jean-Marie Le Pen déciderait de se retirer, je serais candidate. J'ai une grande expérience électorale et connu toutes les élections… sauf la présidentielle"

Partager cet article

13 commentaires

  1. Gollnisch est un homme bien mais il se trompe de combat et contredit ses convictions intimes (que je subodore puisque ce fût un étudiant assidu des cercles du “49” dans sa jeunesse) en acceptant les fondamentaux de la république, de la démocratie, du suffrage universel, du règne des partis.
    Il ne peut avoir accepté la Révolution issue des Lumières et réduit la création à un miroir d’idéologies s’entrechoquant,… en se rasant le matin…
    Pour être catholique et cohérent, il faut humblement accepter l’efficience du baptême de Clovis et les Sacres de Reims, qui obligent “ad vitam aeternam” l’osmose de notre foi catholique individuelle, de la Chrétienté et de la monarchie absolue de droit divin.
    Aussi longtemps que ces trois composantes ne sont pas réunies “ad majorem Dei gloriam”, c’est le diable qui conduit le bal politicien…

  2. Si Marine Le Pen est à la présidentielle, les 5% sont assurés!

  3. @ Allegrovivace,
    Oui, vous avez raison sur le fond.
    *MAIS* c’est à ma connaissance aujourd’hui le seul homme politique français… catholique.
    Il ne s’est jamais renié et n’a jamais agi… comme une prostituée. Il a toujours affirmé qu’il était catholique et a toujours agi comme tel.
    Alors, oui, il est dans la ligne de la Révolution parce qu’il participe au système mais s’il est candidat, je voterai pour lui.
    Sinon, je ne voterai plus.
    Et en tout cas pas pour Marine, qui, si elle avait un peu le sens des valeurs et donc le respect des aînées, laisserait sa place à Gollnisch pour la présidentielle de 2012, attendant *sagement* son heure.
    Mais bon, la soupe…

  4. Et si c’est Bruno Gollnisch, c’est 0,5%…

  5. Quelque soit ce que l’on peut penser de Marine Le Pen en bien ou en mal, cela montre que ce n’est pas les électeurs qui choisissent les candidats mais bien les gros médias suivant des critères obscurs de stratégies purement électorales ou de conformité vis à vis de la bien-pensance. Les dés sont pipés. On peut continuer de se bercer d’illusions mais les faits sont là.

  6. Voyez-vous ça: un qui critique Gollnisch, l’autre Marine!!¨Pas étonnant qu’avec de telles divisions (alors que tous les deux sont de nos amis), nous soyons dans le camps des perdants…!
    Marine à 5% Je n’y crois pas une seconde: il suffit de voir son résultat aux européennes (10%), le meilleur score de tous les candidats FN. Je ne suis pas un “partisan” de Marine et pourtant je reconnais qu’électoralement est est forte et peut l’être encore davantage.
    Quant à la réflexion d’ “allegrovivace”, je lui rétorquerait que tout ce que ce monsieur dit à l’encontre de Gollnisch, il le sait très bien et même mieux que lui! Gollnisch est un homme d’une culture immense…
    Je crois que la différence entre ce monsieur allegrovivace et Monsieur Gollnisch, c’est que Gollnisch, lui, aime (davantage) la France et sait que notre salut ne viendra pas de la critique stérile mais de l’action.
    Merci Monsieur Gollnisch.

  7. @ Allegrovivace
    Si je comprends bien votre pensée, il est moralement interdit, non seulement à B. Gollnisch, mais encore à tout catholique, de s’intéresser à la chose publique depuis 1789. Pourquoi d’ailleurs 1789, et pourquoi ne pas dater la décadence de la fin des capétiens directs ?
    S’abstraire de la vie publique, civile et sociale, et attendre le retour du Grand Monarque, lequel selon les prophéties reviendra d’Irlande, en passant par le réduit breton, quel beau rêve ! C’est le prince Eric qui renverse la République….
    Plus sérieusement, est-ce que vous avez une activité professionnelle, ou économique quelconque, dans une société souvent immorale économiquement que l’est la nôtre ?
    Si c’est le cas, comment faites vous pour concilier votre capacité à faire abstraction de vos convictions dans un cas, celui de la profession, et les mettre en avant dans l’autre, celui de la vie sociale et civique, pour vous en abstraire ? Etre catholique ne se fractionne pas.
    Votre propos revient en effet à dire que nous devrions être des catholiques du choeur et de la sacristie.
    C’est très exactement ce qu’espérait ses promoteurs laïcistes de la loi de 1905.
    @ Jano
    Combien parmi nous avaient prévu que JM LP serait présent au second tour des présidentielles en 2002 ?
    Voilà pourquoi les pronostics électoraux sont très hasardeux. Les résultats électoraux du NPdC et d’Hénin-Beaumont devraient vous incliner à plus de prudence.
    En ce sens les élections régionales permettront peut-être d’y voir plus clair.

  8. A jour de cotisation, je voterai évidemment pour Bruno Gollnisch. Son intégrité, sa fidélité à nos convictions, sa crédibilité, son sens de l’unité du mouvement national sont autant de qualités indubitables qui en font le dirigeant légitime du parti(si le Front veut rester national, bien sûr).
    Quant à ses prestations médiatiques inexistantes, Bruno Gollnisch n’a effectivement aucun souci à se faire : ce qui compte ce sont les convictions et la volonté de les mettre en oeuvre. Point n’est besoin d’être une “bête de scène” pour cela (d’autant que, une fois élu, BG saura s’entourer des compétences réelles et utiles pour redresser l’ensemble de la droite nationale).
    Il faut que les catholiques nationaux se mobilisent et adhérent pour na pas avoir à se plaindre de la dérive du parti par la suite. Soyons volontaires et pugnaces.

  9. Bruno Gollnsich a raison, il est trop peu invité par les media.
    Cela n’enlève rien aux qualités de Marine, qui résiste plus que n’importe qui d’autre aux perfidies des journalistes; peut-être parceque c’est une femme, je ne sais pas, mais c’est un fait indéniable.
    Comme l’a dit LE PEN, ce sont les ADHERENTS du FN qui choisiront leur chef.
    Par conséquent,les habituels critiqueurs professionnels n’auront pas droit au chapitre; c’est au FN de choisir pas aux autres.
    Evidemment, Marine part largement en tête, ayant réussi à être la meilleure canidate du FN toutes élections confondues depuis déjà plusieurs années.
    Etant catholique pratiquant et adhérent à jour de cotisation, j’exprimerai toute ma sympathie et ma gratitude à bruno Gollnsich et je voterai au Congrès pour Marine.
    Parcequ’elle est la meilleure.

  10. “La perfidie des journalistes envers Marine”… jusqu’à présent c’est plutôt Bruno Gollnish qui a dû éprouvé la perversité des journaleux (voir son procès infâme), et, au contraire on a surtout constaté que le monde médiatique appréciait la fille Le Pen pour son côté moderne (n’inversons donc pas audacieusement les rôles) : Le système (celui là même qui s’est acharné contre BG) y trouve sans doute son compte.
    Marion est en effet la meilleure pour les médias, mais inversement pas pour le mouvement national qu’elle parasite depuis trop longtemps.

  11. L’une ou l’autre, je m’en contrefiche, je n’ai pas l’intention de voter: Le bal des cocus trop peu pour moi!
    On ne peut en toute conscience être contre-révolutionnaire et dans le même temps alimenter le moteur de la Révolution !
    Un peu de cohérence, que diable !
    Ceci dit, si parmi les adhérents du FN, Monsieur Gollnisch parait avoir plus de sympathisants, je suis prêt à parier que madame Le Pen remportera le scrutin haut la main!
    Comment? ça, je ne sais pas, mais elle a peut-être pris des cours chez Martine ;=)
    C’est le système qui veut ça, il existe des scrutins qu’on ne peut pas perdre, sous aucun prétexte !

  12. Marine élue ? Elle ne réalisera jamais l’unité de la droite nationale car elle refusera l’union avec les cadres historiques du FN qui sont partis soit au MNR derrière Mégret soit au Pdf derrière Carl Lang soit au MPF comme Bompard…
    Gollnisch élu ? Il ne réalisera pas non plus l’union car Marine restera puissante et l’en empêchera.
    Alors qu’espérer ? Une victoire de Marine et un ralliement de Gollnisch vers le Pdf… Pourquoi pas ?

  13. Pourquoi donc Marine Le Pen refuserait de tendre la main à tous les dissidents du FN alors qu’elle s’est bien réconciliée avec Nicolas Bay? Et puis que représentent ces partis moribonds que sont le MNR aujourd’hui absent de tout scrutin, le MPF, qui doit être retombé à moins de 2 % depuis la ralliement de PdV à l’Elysée, le Parti de France qui a atteint dans son fief du Nord 1,5% des suffrages lors des dernières européennes ? A-t-elle seulement besoin de leur tendre la main ?

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]