Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

Obnubilé par l’UMP, le FN a raté le coche

Lu dans l'Action Française 2000 :

A"Par ses atermoiements et palinodies
sur sa participation
à la Manif pour tous du
13 janvier contre le mariage et
l'adoption homo, le Front national
s'est à coup sûr tiré une balle
dans le pied. Que ce soit sur les
plans médiatique ou politique, la
ligne du parti a été incompréhensible
non seulement pour la
majorité des militants mais également
pour les Français, proches
ou non des idées nationales
.
Comment, en effet, expliquer
qu'un parti qui a, jusqu'à présent,
toujours affiché la défense des valeurs
fondatrices de la société –
et la famille est la première
d'entre elles – loupe à ce point le
coche en faisant un combat secondaire
de ce qui, selon les
propres termes du ministre de la
Justice, porteur du texte, constitue
« une réforme de civilisation
» ?

On connaît le principal argument
avancé par Marine
Le Pen : le pouvoir socialiste ferait
de l'« enfumage » avec ce projet
de loi sociétale pour détourner
l'attention des Français de son
incapacité pas même à résoudre,
mais plus simplement à juguler
l'aggravation des problèmes économiques
et sociaux. Pour ne pas
être entièrement fausse, l'analyse
est un peu courte.
Premièrement, si tel avait été
l'unique dessein de Hollande avec
ce texte, il aurait été préférable
pour lui de s'abstenir car, s'il y a
eu « piège » ou « manoeuvre » de
sa part, pour reprendre les accusations
de MLP et de Florian Philippot,
ils se sont retournés contre
lui !
Alors qu'il pensait pouvoir
faire adopter son projet comme
une lettre à la poste, il est clair
que la montée continue de la mobilisation
contre le texte, de la
manifestation du 17 novembre
2012 à celle, historique, du 13 janvier
dernier, a provoqué au sein
du gouvernement une panique
dont les diverses provocations psychorigides
de Duflot, Peillon et
Belkacem à l'encontre de l'Église
catholique et de l'enseignement
privé ont révélé l'ampleur… et
dont un Front national plus lucide
et moins pusillanime aurait pu,
voire dû, faire son miel. […] Deuxièmement, se figer sur l'accusation
d'« enfumage », c'est oublier
que même si tous les indicateurs
étaient au beau fixe, le
PS ferait quand même passer ce
texte, car il répond à sa philosophie
individualiste, constructiviste
et communautariste. Cette philosophie
est-elle devenue celle du
Front ? D'autres se sont essayés à
chercher l'origine de ce ratage,
évidemment multifactoriel. Quoi
qu'il en soit, au lieu de prouver,
comme le voulait étrangement
Philippot, qu'il est devenu un
« parti adulte » – il serait temps,
à quarante ans ! -, le FN a surtout
révélé son incapacité à agir
en mouvement responsable, ce
qui implique à la fois de se positionner
en fonction de ses valeurs
propres – du moins de celles qu'on
continue d'afficher – et de savoir
rejoindre un grand mouvement
populaire issu du pays réel, qui
défend ces mêmes valeurs tout
en dépassant les clivages politiques
.
Obnubilé par l'UMP dont
le président avait appelé à manifester,
cherchant puérilement
à s'en démarquer à tout prix – le
Parti de gauche a-t-il craint d'être
récupéré par le Parti socialiste,
en appelant à manifester pour la
dénaturation du mariage ? -, paniqué
à l'idée de rejoindre une
mobilisation non partisane dont
il ne « maîtriserait » pas les slogans,
le FN a montré, en appelant,
comme l'a bien précisé MLP
le lendemain du Politburo du
7 janvier, non pas les Français à
manifester mais ceux qui le voulaient
à rejoindre une délégation
du Front dans Paris – la différence
est de taille -, qu'il ne s'était toujours
pas départi de cette culture
contestataire, voire groupusculaire,
mélange de purisme et de
quant-à-soi, où tout contact avec
autrui est vécu comme un risque
de contamination ou de perte de
substance
.
Culture qui se traduit également
par des prises de position monomaniaques
successives
: après
l'immigration, puis l'islamisation
et la laïcité, aujourd'hui, la mondialisation
et la désindustrialisation.
Comme si les problèmes d'un
pays relevaient d'un seul domaine,
et qu'il fût impossible de se battre
en même temps pour l'industrie
française et pour la famille française
!
[…]

D'ailleurs,
quelle faute d'analyse de ne pas
voir dans la dénaturation du mariage
et de la parenté une conséquence
de l'idéologie mondialiste
et consumériste
, faisant son miel
du communautarisme sur fond de
marchandisation de la personne
humaine, avec PMA (procréation
médicalement assistée) et GPA
(gestation pour autrui) à la clef ! […]

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.