Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Vie de l'Eglise

Nouvelle manifestation devant la nonciature

Nouvelle manifestation devant la nonciature

Communiqué de Paix Liturgique :

Le samedi 15 janvier, nous étions nombreux devant la nonciature apostolique, de midi à 12h45, pour dire le chapelet et pour protester pour le sort qui est fait aux fidèles de la messe traditionnelle.

On nous considère comme des sous-catholiques qu’on a envie d’embêter au maximum, et les mesures s’abattent les unes après les autres pour nous forcer à abandonner la liturgie traditionnelle : réduction des célébrations, interdiction des sacrements autres que la Sainte Eucharistie. La Congrégation pour le Culte divin de NNSS Roche et Viola descend dans des détails mesquins : il est interdit d’annoncer par oral ou par écrit les horaires des messes traditionnelles ; les lectures de l’épître et de l’évangile doivent être puisées dans la traduction officielle des textes liturgiques donnée par la conférence épiscopale, mais même avec cette traduction (assez bonne au reste), il est interdit de publier un lectionnaire à l’usage des messes traditionnelles.

A Paris, on en rajoute : les prêtres traditionnels mono-ritualistes sont frappés d’ostracisme et n’ont pas le droit de célébrer en public. Cependant, tout le monde a en mémoire une petite ouverture faite par Mgr Patrick Chauvet, responsable de ce qui concerne la célébration traditionnelle à Paris : dans une vidéo intitulée : « À propos du Motu Proprio Traditionis custodes du pape François », deux mois après le motu proprio, le 14 septembre 2021, il avait déclaré que dans les paroisses où la messe traditionnelle n’est plus célébrée, elle pourrait être permise à certaines occasions avec un prêtre désigné par lui. Ce pourrait être une transition vers un retour à une situation normale.

Des pourparlers pourront-ils s’établir avec les groupes de protestataires de la nonciature qui sont d’abord des femmes et des hommes qui désirent le RESPECT et la PAIX , de Notre-Dame du Travail (dimanche à 18h), de Saint Georges de La Villette (mercredi à 17h), de Saint François Xavier (mercredi à 19h15), des veilleurs devant les bureaux de l’archevêché, rue du Cloître-Notre-Dame.

Partager cet article