Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

“Nous vivons un mémoricide et un génocide du peuple français”

“Nous vivons un mémoricide et un génocide du peuple français”

“J’appelle génocide un basculement démographique”. Philippe de Villiers sur Europe 1 ce matin à propos de son nouveau roman, La Valse de l’adieu :

 

Partager cet article

11 commentaires

  1. Le mot génocide a choqué Médard ( sur cnews ) comme celui de maltraitance pour les professionnels de la petite enfance , mal considérés et mal rémunérés , par contre il traite de salopards ceux qui ne partagent pas sa position sur l’Ukraine .

    • Ménard vous voulez dire ? Ma grand-mère disait que la boue colle toujours aux sabots, autrement dit, coco un jour, coco toujours. On ne peut pas avoir été un membre de l’élite mondialiste, chef d’un “machin-sans-frontières”, sans avoir intimement épousé ses thèses. Le sans-frontiériste est de la même saleté que le no-border, son frère en loge…

      • Pas forcément.
        Je ne crois pas aux pseudo déterminismes mais en effet, une vraie conversion est nécessaire lorsque l’on a trempé dans ces milieux mondialistes et cie.

    • Le russe est une langue asiatique parlée par les barbares hétérosexuels tchétchènes de Saint-Pétersbourg.

      L’ukrainien, lui, est une langue blanche totalement différente qui permet d’exprimer des idées lgbto-démocratiques.

    • le mot PATRICIDE est plus exact pour définir l ‘intention de la Révolution nihiliste , porteuse de poisons licrasseux.

  2. Quel que soit le vocabulaire employé, Philippe de Villiers dit la vérité !

  3. La licra en sueur

  4. Le Constat, les conséquences, donc le diagnostic est posé, Dieu en soit remercié, les causes de cela sont aussi de plus en plus claires et maintenant les solutions sont également trouvées en partie dans les milieux Catho-tradis qui doucement donnent des fruits contre poisons particulièrement par leurs fidélités familiales et les écoles solides générées de plus en plus depuis 40 ans., et les fruits du pèlerinagede Chartres
    On peut remercier Monseigneur Lefevre d’avoir pris la decision rapide de fonder petit a petit des seminaires associés chacun à un monastère de carmelites pour les soutenir spirituellement, des écoles hors contrat, un tiers ordre pour le soutien par la priere et la pénitence de tous les prêtres, religieux et religieuses éducatives.
    Et le bon signe que ses decisions sont efficaces, c’est l’attaque immense que subissent ses communautés filles dont les supérieurs sont des anciens prêtres ordonnés par lui, Nos prieres les accompagnent egalement tous car de leurs actions toutes communautes unies vont de plus en plus sortir la jeunesse solide qui soutenue aussi par nos prieres va redresser en restant profondement fidèle a Dieu, la France. …et….le Monde a Sa suite.
    Il est donc nécessaire que nous insistions auprès de nos jeunes dans nos familles sur le fait que ce sont eux qui vont être le fer de lance du redressement de leur pays et que c’est par l’accomplissement de leur devoir d’etat journalier à la maison et à l’ecole, d’abbord, qu’ils grandiront en solidité aidés par le Saint Espritpour mener ce combat de Reconquête.

  5. la mot génocide appartient aux juifs suite à la Shoah. Ils ont un véritable copyright sur le terme. Pourtant il y a eu d’autres génocides dans l’Histoire , à commencer par les indiens d’Amérique du nord.
    Déjà parler de génocide à propos de la Vendée en 1793 n’est pas admis. S’agissant de l’Arménie c’est également compliqué. Donc Philippe de Villiers n’aurait pas dù employer ce terme pour ce qui est un grand remplacement et un “civilisacide” , c’est à dire l’organisation programmée de la disparition de notre civilisation européenne.

    • Traduit de l’anglais-
      Les définitions du génocide incluent de nombreuses définitions juridiques savantes et internationales du génocide, un mot inventé avec genos et un suffixe anglais -cide par Raphael Lemkin en 1944 ; cependant, l’étymologie précise du mot est un composé du mot grec ancien γένος ou mot latin gēns et du mot latin caedō. Wikipédia (anglais)
      Afficher la description d’origine
      Genocide definitions include many scholarly and international legal definitions of genocide, a word coined with genos and an English suffix -cide by Raphael Lemkin in 1944; however, the precise etymology of the word is a compound of the ancient Greek word γένος or Latin word gēns and the Latin word caedō. Wikipedia

    • ” organisation programmée de la disparition de notre civilisation européenne”
      =
      révolution maçonnique en vue de la République Universelle , rêvée par Attali.

Publier une réponse