Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : L'Eglise en France

“Nous rebâtirons cette Cathédrale!”

“Nous rebâtirons cette Cathédrale!”

Le Salon Beige est visité chaque jour par plusieurs dizaines de milliers personnes qui veulent participer au combat contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme.

Je ne souhaite pas que le Salon Beige devienne une galerie commerciale avec des publicités voyantes, mais au contraire qu’il reste un outil de combat culturel.

Le Salon Beige est un lieu où chacun trouve les informations et les argumentaires dont il a besoin pour sa réflexion personnelle. C’est un lieu gratuit et une bibliothèque de référence vivante.

Si chaque personne lisant ce message donnait, notre levée de fonds serait achevée en une heure.

Aujourd’hui, je vous remercie de faire un don de 5€, 20€, 50€ ou de tout autre montant à votre portée, afin que le Salon Beige puisse poursuivre son combat.

Merci,

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

6 commentaires

  1. « Était noire la nuit, était rouge le feu,
    la nation semblait à l’agonie.
    Plus de chef, plus de foi, un destin malheureux
    S’abattait sur la chère patrie

    Les héros d’autrefois nous convient à leur foi !
    Camarade, groupons-nous, en avant !
    Les héros d’autrefois nous convient à leur loi !
    Chevalier, tous ensemble, à l’assaut ! »

  2. Lorsque je suis tombé sur les images de Notre Dame en feu, j’ai dit spontanément à mon épouse : “Putain ça y est, ils nous l’ont faites péter !”. Et bien aujourd’hui j’en reste convaincu. Evidemment cela ne concerne que moi et ce n’est qu’un sentiment. Mais pour l’accident, vous repasserez. Ou alors, comme pour AZF à Toulouse. ET puis tiens, cela arrive pour Pâques. Etonnant non ? Bon j’arrête, ce n’est pas bon pour ma santé.

  3. Moi aussi. Trop de coïncidences !

  4. La cathédrale n’est pas détruite, mais endommagée (très gravement, certes). Il n’y a donc pas à la “rebâtir” ou à la “reconstruire” mais plutôt à la “réparer”.
    S’il s’agit d’un accident de chantier (surprenant quand apparemment, les travaux n’avaient pas commencé, l’échafaudage n’étant pas encore achevé), ce sont les assureurs des entreprises qui devront financer: on peut compter sur eux pour ne pas se laisser imposer de payer pour d’autres. Ces assureurs sont, me semble-t-il, notre seule chance d’en savoir plus sur l’origine de ce sinistre.

  5. Je me faisais les mêmes réflexions.

  6. Je ne crois pas à l’accident, c’est juste pour nous faire avaler un cobra, comme le monde qui explique que la vidéo de la tv espagnole, donc pas un gogo avec son téléphone, il n’y a pas de silhouette, alors que même un enfant de 78 ans le remarquerait, mais il faut étouffer les preuves d’attentat et accuser les cathos de monter l’affaire, alors que des tranches de jambons devant une mochquée s’est mille plus grave, car enquête en cours pour islamophobie, si si si!!! Il faut vraiment être stupide pour ne pas vouloir ouvrir les yeux!!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services