Bannière Salon Beige

Partager cet article

Bioéthique / Culture de mort : Avortement

“Nous nous opposerons au pass contraception”

Le pass contraception, c'est cette idée diabolique de Ségolène Royal que la gauche veut étendre à toutes les régions qu'elle contrôle :

"Le "pass contraception" se présente comme un carnet de chèques
restaurant, avec des tickets pour une visite chez un médecin et chez un
gynécologue ainsi qu'un bon d'échange en pharmacie pour un moyen
contraceptif".

Tout cela a un prix et c'est les régions qui paieront. Autant dire vous.

Certains veulent s'y opposer. Ils ne sont pas nombreux… pour l'instant :

Les volontaires pour gonfler cette liste peuvent toujours s'adresser à e-deo et nous relaierons avec plaisir ces initiatives conformes à l'enseignement de l'Église. Après tout, 2012 n'est pas loin.

Partager cet article

6 commentaires

  1. Waouh… rien que l’expression… “pass contraception”…
    Je veux dire, même si on est favorable à la contraception, comment peut-on entendre une telle horreur sans un haut-le-coeur ?
    Dans le même ordre d’idées, je propose un “pass’ putes” : il est bien évident que les laids, les idiots et les malaimables ont droit, eux aussi, à une vie sexuelle, que c’est un droit de l’homme, et que la discrimination par la beauté, le rang social et l’argent constitue une insupportable “fracture sexuelle”.
    Les RMIstes moches devraient donc avoir droit a une relation sexuelle par semaine remboursée par la Sécu. Ca me paraît le minimum. Ca existe déjà pour les transports en commun, pour les vacances, et la constitution de 1946 prévoit bien le “droit aux loisirs”. Je n’vois pas pourquoi on refuserait ce droit de base aux plus défavorisés.
    Quant aux catholiques confits dans la naphtaline qui seraient choqués par l’usage du mot “putes”, je leur rappellerai qu’il a été affiché en lettres d’un bon mètre de haut sur la façade de l’Assemblée nationale, un jour où il fut décidé d’honorer l’association “Ni putes ni soumises”. Et que celle-ci fait partie des interlocuteurs institutionnels de la République.
    Il faut donc imaginer le dialogues suivant sous les ors des palais gouvernementaux :
    — Alors, mon cher dircab, quel est l’agenda aujourd’hui ?
    — Eh bien, Monsieur le Ministre, à 8 h 15, vous recevez “Ni putes ni soumises”…
    — Ah, c’est ennuyeux, il faut absolument que je voie la CGT de toute urgence, sinon ils vont encore nous bloquer les trains…
    — Bon, alors je vous mets les putes à 10 h ?
    Ou encore, l’huissier qui annonce à pleins poumons, à la réception du Quai d’Orsay (celle avec les rochers Ferrero) :
    — Madame de Boncoeur de Bonmatin, “Ni putes ni soumises” !
    Un peu de modernité, que diable…

  2. > Tout cela a un prix et c’est les régions qui paieront. Autant dire vous.
    On paye déjà tout ça par la Sécurité Sociale (que le monde entier nous envie), donc l’intérêt de la mesure doit se trouver ailleurs… par exemple passer outre l’avis des parents (si ce pass est distribué via les collèges).

  3. Marie-Elise Lorin, conseillere régionale MPF de Poitou Charentes s’y est également opposée publiquement (au nom du MPF)
    http://www.pourlafrance.fr/actualites/Defense/communique-de-marie-elise-lorin-conseillere-regionale-mpf-de-poitou-charentes-sur-le-pass–contraception-.html

  4. La terre entière est au main de satan. L’avertissement promis par notre Seigneur ne devrait plus tarder. Quand on regarde autour de nous et que l’on voit que tout ce qui est juste et bon disparait de nos société, il ne nous reste plus que la prière, en particulier pour notre Saint Père qui est la digne Hostie du Christ profanée sur notre terre d’aujourd’hui.

  5. Le CNI s’y est également opposé dans un communiqué de novembre 2009, porté par Alain Chailloux, président de la fédération des Charentes.

  6. On voit les conséqueces du pazssage de la gauche dans les régions…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services