Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Nous ne voulons pas nécessairement un saint de vitrail, mais un président qui fasse ce qu’il dit!

Nous ne voulons pas nécessairement un saint de vitrail, mais un président qui fasse ce qu’il dit!

De Barbara Mazières, ancienne conseillère régionale, pour le Salon beige:

J’entends certains de nos amis qui s’agacent dans les dîners mondains du bilan catastrophique du Président Macron. Certains même manifestent contre ses prétendus « avancées » sociétales ou contre les dérives liberticides. Les voilà qui, à la faveur des hausses sondagières, s’enflammaient pour le Z qui allait, ils en étaient sûrs, chambouler la donne. Et puis voter pour Eric, c’était plus chic que de voter Marine, ça faisait mieux dans les dîners mondains!
Las, en pleine ascension, on apprend que Monsieur Zemmour et sa conseillère batifoleraient entre deux meetings. Shocking !
Les antifas agressent depuis des années les patriotes, ils veulent nous faire taire. J’ai moi-même été menacées et plusieurs des conférences que j’ai organisées ont été attaquées par ces  « antifas ». La bonne bourgeoisie angevine, qui ne s’offusquait pas du financement de ces antifas par la commune, me reprochaient alors d’organiser des conférences « provocatrices ». Inversion des rôles, inversion des valeurs: rien de nouveau sous le soleil.
Ces antifas, véritables gardes chiourmes du systèmes , Eric Zemmour veut les combattre et il a raison. Certes, sa réponse du berger à la bergère à Marseille n’était pas très élégante, mais au moins le message était clair : vous ne nous ferez pas taire !
Alors, oui, Eric Zemmour n’est pas un homme parfait, mais il fera ce qu’il dit. Contrairement à beaucoup de candidats d’une certaine primaire qui ont tous voté pour M. Macron au second tour des dernières présidentielles. Et même celui qui se targue de ne pas l’avoir fait (l’autre Eric) a préféré le sinistre Muselier à l’excellent Thierry Mariani. Plutôt que ces tartuffes, je préfère un candidat qui n’est pas un spécialiste de la politique, mais qui assumera ses promesses.
Et c’est justement parce qu’il n’est pas un politique professionnel, qu’il ne connait pas assez les codes de ce petit microcosme, que M. Zemmour tombe dans certains pièges. Il ne feint pas, il est.
Nous ne voulons pas d’un saint de vitrail, nous voulons un président qui fasse ce qu’il dit.
Notons que les attaques violentes de la presse contre Eric Zemmour n’existent que parce qu’il fait peur. Le système ne se trompe pas. Il est un véritable danger pour lui, car il peut être le candidat rassembleur d’une droite qui s’assume et des patriotes sincères. Alors, courage, ne baissons pas pavillon à la première escarmouche, la fortune sourit aux audacieux !
Le fameux mouvement dextrogyre théorisé par notre ami Guillaume Bernard est une réalité: il suffit d’additionner les voix de Marine Le Pen, Eric Zemmour et des droitistes LR pour s’en convaincre. Voir tous les candidats LR rivaliser sur les thèmes jusqu’alors réservés à la famille Le Pen en est une autre illustration. Même si personne n’est dupe de ces professionnels qui adaptent leurs discours au gré des sondages pour faire ensuite cocus leurs électeurs.
Par ailleurs, je rappelle, que pour gagner au second tour, il faut faire plus de 50% des voix. Cela peut paraître une évidence, mais quand je vois s’entredéchirer sur les réseaux sociaux les partisans d’Eric Zemmour et de Marine Le Pen, je me dis qu’à l’Elysée, on doit bien rigoler.
Il faut concentrer les attaques sur la Macronie. Notre pays ne se relèverait pas de 5 ans de plus de ces sinistres personnages à la tête de l’Etat.
Mais il faut aussi, d’ores et déjà, préparer le second tour. Les lieutenants des candidats pourraient travailler ensemble à une plateforme commune, programme de second tour et des prochaines législatives qu’il faudra aussi gagner.
Il faudrait enfin faire taire les égos, et que chacun se range, au second tour derrière le candidat ou la candidate qui sera face à Macron.  En espérant que celui-ci ne soit pas un autre mondialiste, ou un candidat de la gauche radicale. A force d’user nos forces contre nos voisins, ceux d’en face se renforcent….

Partager cet article

16 commentaires

  1. Au 2e tour, si le choix se porte entre Bertrand et Macron, je crois que je préférerais encore Macron…

    • Moi, si le choix se porte entre Bertrand et Macron par exemple, je découpe un papier blanc aux formats du bulletin et je le glisse dans l’urne. Passez le mot autour de vous !

      Puis j’ai le plaisir de le voir apparaître dans les décomptes officiels sous l’appellation “blanc” qui signifie que les candidats en lice sont des guignols et des charlatans et que je ne leur accorde pas de légitimité. Je l’ai testé et cela fonctionne.

      Pensez-y la prochaine fois et imaginez que ces votes blancs soient majoritaires juste après les abstentionnistes ! Quel régal !

  2. Très anti-républicain, je suis à fond pour la monarchie de droit divin.
    Cela étant posé, le choix est simple, soit on veut le chaos, dans sa version molle (Bertrand, Barnier…) ou dure (Macron…), soit on veut la réaction, dans une version de toute façon imparfaite, MLP ou Zemmour. Comme dit justement Baptiste Marchais, “C’est toujours un pas en avant”. Tout va trop mal pour espérer la renaissance de la France éternelle, mais tout va trop mal, aussi, pour reconduire au pouvoir les assassins de notre civilisation.
    Si c’est le chaos, mes convictions ne me gêneront pas pour faire la guerre mais il faut donner une chance à un rétablissement plus pacifique. Un électeur qui aime la France ne peut pas confier les rênes à ceux qui la détruisent chaque jour un peu plus.

  3. Diviser pour regner, le liberal, socialo, communisme est champion dans cette tactique mortifere et filoutement et faussement democrate , tactique constante des hommes qui par ambition effrénée et adoration de Mammon et habituellement egalement son confrere demoniaque Asmodee démon du vice capital de Luxure, lieutenants les plus actifs de Satan en ces temps actuels de dedotientatipn diabolique, Satan Pere du mensonge depuis les commencements du Monde créé ..
    Je félicite Babara Mazires, Soeur en politique dans l’ordre du Bon combat, même si nos voies sont différentes , pour son diagnostic precis.elle qui avec d’autres moins connus qui comme elle mene le bon combat qans lacher la voie droite meme au pris d’insultes de calomnies usantes pour celui qui les subit, non seulement venant des ennemis du Bien commun mais aussi de ceux qui ont le même but avec leurs talents differents certes mais orientés vers le même but qui est le Bien réel de la France et de Ses patriotes en Ses provinces métropolitaines et toutes Ses provinces réparties sur le globe terrestre.
    Puissent tils tous consciemment ou inconsciemment préparer les chemins du Roi de France, lieutenant et fils aine du Sacre Coeur de Jésus, qui lui est le vrai Roi de France pour rétablir l’Harmonie entre tous, et faire redevenir valide le Vieux dicton: ” Heureux comme Dieu en France”.
    Chantal de Thoury
    Déléguée du Nivernais
    Pour l’Alliance Royale.

  4. Je suis un peu étonné d’entendre le nom de Marine Le Pen quand on évoque un mouvement dextrogyre. Il ne faut pas oublier qu’elle entérine toutes les mesures sociétales de gauche dès qu’elles ont été votées, comme les hommes politiques du parti Les Républicains. Par ailleurs ces derniers jours je l’ai entendu dire qu’il fallait préférer l’impôt sur la fortune pour les valeurs mobilières plutôt que pour les possessions immobilières. C’est peut-être moins pire mais je n’ai jamais pensé que l’impôt sur la fortune était une mesure de droite. Je ne dis pas non plus qu’Éric Zemmour fera mieux sur ces sujets-là… on n’a pas encore beaucoup de recul !
    Modérer le virage vers la gauche cela ne veut pas dire “tourner à droite” !

    • Oui, d’accord. Zemmour est bienheureusement : anti-système, anti-régime-oligarchique, pro-France ou tout simplement dans le bon sens historique non nihiliste. Z soulève des forces de vie dont il n’a même pas conscience. Je le sens dirigé (dans le sens utilisé à bon escient comme l’est un outil : cause seconde de la main créatrice) par une puissance de vie, à son insu. Il y a un côté mystique qui sous-tend la démarche du Z pour la France, France perçue comme nation pourvue d’un ange gardien à travers les âges et les siècles. Sa vocation devient évidente en face du chaos civilisationnel qui se dessine sous le tapis de feuilles mortes qui suivent par gravité le vent puant du nihilisme rampant.

  5. 100% d’accord avec Mme Mazières. Il serait insupportable qu’une fois encore, la division de la droite assure la victoire de la gauche.

  6. Très belle tribune de Madame Mazières, tellement réaliste et hélas je le crains prémonitoire! Il faudrait en imposer la lecture à tous les membres de notre famille politique une fois par semaine jusqu’aux élections. Vraiment, bravo!!!

  7. Simple. Tout sauf Macron. Y compris, le cas échéant, Ménalchon : quelle chance a-t-il d’avoir une majorité électorale à l’assemblée nationale? Aucune? Alors il sera tenu en laisse, c’est tout. À comparer avec les délires de la “majorité Macron”, la conclusion est nette : Tout sauf Macron (ou équivalent).

  8. Je suis un fan de Barbara Mazières qui a toujours des propos justes et proportionnés.

    Je crois à une saturation d’une majorité de français qui malgré le lavage de cerveaux généralisé depuis 40 ans garde un certain bon sens et voit bien quand le bouchon du politiquement correct est poussé un peu trop loin.

    Et surtout, enfin, ils ressentent le déclassement, par le déclin de la France, jusque dans leur chair. “Il y a de plus en plus de pauvres en France” ce n’est pas moi qui le dit.

    Comme le progressisme est plutôt de gauche, les français se tournent un peu vers la droite mais aussi vers le hors-système.

    Mais, hélas, les égos des uns et des autres, font que les états-majors de peuvent pas s’entendre. C’est là que je suis pas Barbara sur cette préparation potentielle du 2ème tour par les Etats-majors. D’abord, parce que Marine est de gauche et pas très brillante. Ensuite parce que LR préfèrera Macron.

    Z arrive pour rassembler en “terrain neutre” non pas les dirigeants mais les électeurs coincés dans un système qui ne débouche sur rien, MLP préférant rester sur ses positions en attendant que ça le fasse un jour, les têtes LR préférant et de loin Macron.

    Z fait terriblement peur à tout le monde, c’est normal puisqu’en cas d’élection, ils perdront tous leur poste, politiques, journalistes, pseudo-humoristes, etc.

    Le déchaînement médiatico-politique en est la preuve avec un effet contre-productif évident.

  9. Zemmour n’a absolument pas les épaules pour être Président de la république.
    Il ne connait rien à l’Economie, l’agriculture, l’éducation, l’écologie… Il ne parle même pas Anglais… Quelle perte de temps et d’argent.

    • Ah parce que Mitterrand connaissait quelque chose à l’économie ?
      Sarkozy et Hollande parlent couramment anglais ?

    • Des présidents connaissant tout ça on en a eu à la pelle, à commencer par Giscard: voyez où ça nous a menés! Mais il leur manquait le principal: l’amour inconditionnel de la France que possède Z. Avec l’immense culture qui est la sienne Z aura tôt fait d’assimiler un degré suffisant de tout ça pour gouverner. Il faut qu’il s’entoure, non pas de spécialistes, mais d’hommes expérimentés dans ces domaines. Comme pour tout projet industriel le chef est celui qui sait maîtriser les spécialistes.

    • Ne pas connaître de façon technocratique « l’économie, l’agriculture, l’éducation, l’écologie… » est plutôt une grande qualité : Celle de ne pas se perdre dans les détails !

      DE GAULLE n’était pas expert en ces domaines et c’est tant mieux. Il ressentait quels étaient les besoins des Français et savait s’entourer pour servir la France ; c’est ce qu’on appelle un Homme d’État !

      … et non pas un petit gestionnaire comme Macron et son prédécesseur.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services