Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

Notre leitmotiv est de combattre une idéologie de terrorisme intellectuel

Sur Boulevard Voltaire, Béatrice Bourges présente le Printemps français. Extraits :

"C’est un mouvement spontané du peuple, de la France qui ne s’exprime
pas
, des gens qui sont indignés par ce qu’ils peuvent voir. Ils ont cet
objectif commun de préserver la dignité humaine et de protéger l’Homme. À
l’occasion de mes conférences et au gré des différentes rencontres que
j’ai pu faire dans toutes les régions de France, j’ai senti comme une
fracture entre le monde silencieux et le monde de ceux qui nous
gouvernent. Ce peuple, longtemps méprisé, est enfin prêt à se lever et à
s’élever contre des décisions qui l’humilient
. C’est dans cet esprit de
ras-le-bol généralisé et de résistance pacifique qu’est né le « Printemps français »
; afin que chacun puisse ouvrir sa gueule. Notre leitmotiv n’est pas de
mettre à bas un régime mais de combattre une idéologie de terrorisme
intellectuel
en vertu de laquelle on ne peut rien dire sans se faire
traiter de fasciste. On va dire que Robert Ménard est d’extrême droite,
que je suis catholique intégriste et cela suffira pour nous enfermer
dans un tiroir à triple tour et nous bâillonner ! Vous savez, les
Français ne sont pas des imbéciles et se rendent bien compte qu’ils se
font manipuler. Simplement, aujourd’hui, ils n’en peuvent plus et
décident de sortir des clous pour se faire entendre.

[…] Il y a des divergences dans l’esprit philosophique de nos mouvements.
Le nôtre a vocation à être résistant, non-violent et transgressif. Il
reflète davantage la voix des régions tandis que la Manif pour tous
est sans doute plus centralisée, et tant mieux.
Aussi, nous sommes
moins dociles et disciplinés qu’eux. Ce désaccord entre Frigide et moi
ne doit pas plomber la mouvance
. Comme dans toutes les familles, on se
fâche parfois avant de revenir calmement dans les bras les uns des
autres. Il ne s’agit pas d’une scission à proprement parler. […] Je reconnais à Frigide
d’immenses qualités ; nous avons simplement deux caractères différents ;
ce qui devrait plutôt créer une stimulation et une émulation du
mouvement
. La Manif pour tous est la partie émergée de l’iceberg tandis que le « Printemps français »
est la partie immergée. Nous avons chacun besoin l’un de l’autre pour
défendre notre vision de la société. Il ne faut pas qu’une querelle
stérile occupe le terrain au détriment du fond de notre combat. […]"

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services