Bannière Salon Beige

Partager cet article

Europe : politique

Non à la Turquie : un référendum spontané ?

NonaturquieeuroPlusieurs lecteurs nous ont adressé ce message que je vous retransmets in extenso :
"Chaque billet de banque euro présente au verso une carte d’ Europe. On aperçoit en bas à droite la pointe du continent asiatique, c’est-à-dire la Turquie.
Que tous ceux qui ne veulent pas de l’ entrée de la Turquie en Europe la barrent d’ un simple trait au bic rouge ou mieux encore y inscrivent dessus NON sur tous les billets qui leur passeront dans les mains.
Si tout le monde s’ y met, en quelques mois, tous les billets de banque circulant en Europe présenteront une Turquie barrée ou portant le NON.
Ce sera le plus formidable référendum populaire spontané qu’ on n’ait jamais vu!"

Lahire

PS : écrire sur un billet de banque, ou inciter à le faire, est peut-être illégal. Il va donc de soi que nous ne transmettons ce message qu’à titre de documentation, et certainement pas pour inviter le lecteur à en suivre l’injonction !

Vous souhaitez que votre patrimoine serve à défendre vos convictions, plutôt qu'être dilapidé par un Etat prédateur et dispendieux ?

Savez-vous que le Salon beige est habilité à recevoir des legs ?

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Allons-nous laisser la culture de mort triompher ?

JAMAIS

Aidez le Salon beige à préparer les prochains combats pour la loi de bioéthique